Partagez
Aller en bas
Critique 12
Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2015

[résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mar 27 Oct 2015 - 19:07
Bonsoir , 

Alors j'ai une dissertation en Philosophie dont le sujet est : D'où vient la force de la loi  ?

Pour cela, nous avons plusieurs problèmes : 

A- Les lois doivent-elles être fondées sur des normes locales de justice OU BIEN sur la recherche d'une norme universelle ?
B- Les lois doivent-elles être fondées sur la tradition OU BIEN sur le débat ?
C- La loi précède-t-elle la norme de la justice OU BIEN inversement ?
D- Les hommes se donnent-ils des lois pour faire respecter la justice OU BIEN pour maintenir des situations de domination ?

Ma réponse :
Selon moi , je pense qu'il s'agit du problème C car la force de la loi vient forcément de la norme de la justice. Car malgré tout, les lois sont soumises à la norme de la justice. Est-ce que je suis sur la bonne piste ? J'ai également pensé au problème B mais je doute de ce problème puisqu'il n'est pas totalement lié au sujet. 

Cordialement
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: [résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mar 27 Oct 2015 - 20:29
Quelle est la consigne exacte donnée par votre professeur ?

Les 4 questions soumises sont-elles préparatoires, ou bien devez-vous choisir laquelle des 4 vous donnera la problématique ? La consigne exacte est essentielle pour nous permettre de vous accompagner correctement.
Critique 12
Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2015

Re: [résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mer 28 Oct 2015 - 13:48
En effet, il faut choisir une des 4 qui correspond au sujet : « D'où vient la force de la loi ? »
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: [résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mer 28 Oct 2015 - 16:43
Les quatre questions ont en commun de soulever le problème du fondement, de la source, de l'origine de la loi. Aussi faudra-t-il justifier votre choix. Qu'est-ce qui, selon vous, justifie le choix de la question C ? Pour y parvenir, comparez bien les 4 questions ; il y en a une qui "contient" toutes les autres.
Critique 12
Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2015

Re: [résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mer 28 Oct 2015 - 17:56
Oui, j'ai analysé et celle qui, comme vous le dites, « contient » toutes les autres est la question A ; mais je ne pense pas qu'il s'agisse de cette question car nous l'avons déjà comme exemple dans notre cours.
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: [résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mer 28 Oct 2015 - 18:49
Seule la question C, justement, "contient" les autres. En fait, une fois que vous avez établi les comparaisons, vous pouvez distinguer, dans les questions A, B et D, ce qui ne convient pas. Chaque question pose une alternative entre un x et un y.


A : normes locales (x) - norme universelle (y).

Ici, y invalide x. Admettre des normes locales, c'est immanquablement admettre qu'elles se valent toutes. Impossible alors d'échapper à une préférence ; impossible de dire que l'une des normes locales vaut mieux que les autres. La norme universelle, par son universalité même, s'impose. La réponse est dans la question. Cette question ne peut convenir.


B : tradition (x) - débat (y).

Ici, nous sommes aux deux pôles de la question de la norme. Une loi, une fois instituée, échappe au débat (on peut l'amender, l'abroger, etc., mais c'est refaire un débat pour une autre loi, non discutable une fois instituée). Le débat ne se saisit de la loi que pour s'en dessaisir. En débattre, c'est dire implicitement que tout le monde y participe (universalité) ; ne plus en débattre, c'est dire qu'elle s'applique à tout le monde (égalité, donc universalité). Enfin, le débat comme tel ne constitue pas la norme, mais doit, pour avoir lieu, se référer non seulement à une norme, mais à une norme admise par tous (on rejoint la remarque ci-dessus).
D'un autre côté, aucune loi ne peut faire table rase de la tradition (forme indiscutée de la loi), parce que la tradition (les coutumes, les mœurs, les habitudes et les croyances sociales, bref ce qui fait qu'il y a société, ce qui fait qu'il y a des liens sociaux) précède toujours la loi, et la détermine en partie. Le débat et la tradition sont deux modalités essentielles pour déterminer la norme de la loi.
Enfin, le débat constitue l'essentiel du travail législatif. La tradition nimbe la loi d'une dimension sacrée. Au total, ni x, ni y ne constituent la norme de la loi. Ils doivent, pour exister, s'appuyer sur une norme.


D : la loi comme respect de la justice (x) - la loi comme situation de domination (y).

Ici, on suppose, ou bien que la justice n'a pas assez d'autorité en elle-même, ou bien qu'elles sont confisquées par un pouvoir qui en a besoin pour se maintenir, et qui, donc, ne dispose pas d'une autorité (légitimité) suffisante. Dans les deux, on dit, d'une manière différente, non seulement que la loi n'est pas la justice (or les deux se distinguent en effet), mais aussi que la loi peut être injuste (y), ce qui invalide purement et simplement la loi. Comme dans la question B, x et y se révèlent inadéquats. En effet, si on admet que les lois peuvent servir aussi bien l'injustice que la justice, on doit admettre qu'elles ne constituent pas une norme. Mais, cette fois, on découvre un rapport important entre la justice et l'autorité. C'est la justice qui, comme fondement, donne toute son autorité à une loi qui, sinon, ne serait pas respectée.


Vous le voyez, en analysant les trois questions A, B et D, nous étions déjà dans la question C, qui pose la question de savoir laquelle, de la loi ou de la justice, est le fondement, la norme. D'où vient la force de la loi ? La loi est une norme. Mais cette norme ne trouve pas son fondement en elle-même. Il y a une norme de la norme.
Critique 12
Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2015

Re: [résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mer 28 Oct 2015 - 20:16
D'accord donc si j'ai bien compris, pour la question A, la norme locale dépend de chaque pays donc elle n'est pas appliquée par tout le monde tandis que les droits de l'homme sont universels donc fondés sur un débat. Jusque là ça va car c'est du cours. Pour la question B, c'est relié à la A puisque les traditions sont basées sur le conformisme social, sans oublier qu'une personne vivant dans cette communauté devra se tenir en règle sous peine de se faire exclure de sa société. 
Puis pour la D, il ne faut pas oublier que les lois sont arbitraires et vont ainsi permettre des dominations. 
La question C est donc celle qui répond le mieux à notre sujet. Je vous remercie de votre aide.

Bonne soirée.
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: [résolu]Dissertation sur la force de la loi

le Mer 28 Oct 2015 - 21:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:D'accord donc si j'ai bien compris, pour la question A, la norme locale dépend de chaque pays donc elle n'est pas appliquée par tout le monde tandis que les droits de l'homme sont universels donc fondés sur un débat. Jusque là ça va car c'est du cours. Pour la question B, c'est relié à la A puisque les traditions sont basées sur le conformisme social, sans oublier qu'une personne vivant dans cette communauté devra se tenir en règle sous peine de se faire exclure de sa société. 
Puis pour la D, il ne faut pas oublier que les lois sont arbitraires et vont ainsi permettre des dominations. 
La question C est donc celle qui répond le mieux à notre sujet.
Question A : peu importe s'il s'agit d'un pays, d'une cité, d'une peuplade, etc. Quelle que soit la taille d'une norme locale, elle a le "défaut" de n'être que locale.
Question B : peu importe la question du conformisme, les traditions et les débats législatifs ne constituent pas des normes, mais doivent s'appuyer sur des normes.
Question D : on découvre la possibilité de concevoir des lois pour le bien comme pour le mal, ce qui montre que les lois ne peuvent être à elles-mêmes leur propre norme.
Le point commun à ces questions est de révéler qu'on ne peut traiter correctement la question de la loi sans avoir déterminé ce qui fait la force de la loi : la norme sur laquelle cette norme repose.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum