Partagez
Aller en bas

Que peut-on espérer si les pleins pouvoirs sont donnés à la gauche?

3 - 38%
1 - 13%
4 - 49%
 
Total des votes: 8
Liber
Messages : 799
Date d'inscription : 30/01/2011

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mar 8 Mai 2012 - 11:22
Il l'obtiendra. Les Français ont voulu le changement, ils ont donné à François Hollande une victoire claire et nette, ils ne changeront pas d'avis en un mois.
avatar
Desassocega
Messages : 1156
Date d'inscription : 02/04/2011

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mar 8 Mai 2012 - 11:55
@Liber a écrit:ils ont donné à François Hollande une victoire claire et nette

Soit dit en passant, j'ai trouvé que Sarkozy s'est plutôt bien défendu, 48% contre 52%, c'est un score honorable tout de même. Je m'attendais à un plus grand écart.
Liber
Messages : 799
Date d'inscription : 30/01/2011

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mar 8 Mai 2012 - 15:47
Aristippe de cyrène a écrit:
@Liber a écrit:ils ont donné à François Hollande une victoire claire et nette

Soit dit en passant, j'ai trouvé que Sarkozy s'est plutôt bien défendu, 48% contre 52%, c'est un score honorable tout de même. Je m'attendais à un plus grand écart.
Trois causes à cela : l'abstention plus grande qu'attendue chez l'électorat de Mélenchon, celui de Bayrou qui s'est porté plus que prévu vers Sarkozy (peut-être que le choix de Bayrou de voter Hollande a pesé chez ces électeurs), enfin, un meilleur report de voix des électeurs de Marine le Pen vers Sarkozy que ce que nous donnaient les sondages.
avatar
Desassocega
Messages : 1156
Date d'inscription : 02/04/2011

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Sam 12 Mai 2012 - 13:46
Oui ! Il a fait une licence de Philosophie me semble-t-il...
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Dim 13 Mai 2012 - 20:39
Preuve que la philosophie ne rend pas intelligent. Et surtout qu'elle n'ouvre aucun blanc-seing.
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Dim 13 Mai 2012 - 23:19
@jean ghislain a écrit:Et Marx, c'était un abruti aussi ?
Aucun rapport avec la couleur des parasols sur les plages ligures.
Silentio
Messages : 1313
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 30
Localisation : Paris

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Lun 14 Mai 2012 - 0:18
Peut-on savoir ce qui motive un tel jugement à l'égard de Mélenchon ?
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Lun 14 Mai 2012 - 1:35
@jean ghislain a écrit:Je savais que vous aviez des origines italiennes, mais vous m'apprenez que vous venez de près de Gênes ?
Non je ne suis pas originaire de Gênes ; tout bêtement, j'ai un rapport constitutif à la côte ligure du golfe de Gênes jusqu'à celui de La Spezia (expériences personnelles, poétiques et amoureuses, etc. - j'y inclus les penne al pesto, naturellement, sans oublier le vin blanc).

@Silentio a écrit:Peut-on savoir ce qui motive un tel jugement à l'égard de Mélenchon ?
Mélenchon lui-même. Le néant fait orifice buccal sur pattes.
Liber
Messages : 799
Date d'inscription : 30/01/2011

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Lun 14 Mai 2012 - 9:53
@Silentio a écrit:Peut-on savoir ce qui motive un tel jugement à l'égard de Mélenchon ?
Sans doute parce qu'il a fait un meilleur score que Bayrou ! :lol: J'avais dit à Euterpe que Bayrou devait impérativement se trouver d'autres marqueurs de campagne que le "produire en France". Maintenant, il en est à espérer un geste du PS aux législatives pour ne pas se retrouver au chômage (ou à la retraite).

@Euterpe a écrit:C'est quoi, la justice sociale ?
La justice sociale, c'est de ne pas écraser d'impôts le restaurateur qui vous prépare vos pâtes et le conduire au suicide. Vous devez savoir ce qui se passe en Italie, et encore plus en Grèce, où à la différence de l'Italie, les riches ne payent rien. On ne leur demande aucun effort pour redresser le pays. Encore Mario Monti avec sa cure d'austérité, fait-il tout de même la chasse aux Ferrari non déclarées. Néanmoins, la saveur des pâtes a en ce moment un goût amer, et il faudra beaucoup de Chianti pour le faire passer, puisque la Commission de Bruxelles annonce une récession de près de -2% en Italie pendant les deux prochaines années. Comment voulez-vous que les gens ne soient pas sensibles au discours de Mélenchon quand ils voient cela à deux pas de chez eux ? D'anciens banquiers qui après s'être gavés des intérêts de la dette souveraine des Etats, ont entrepris de ruiner les peuples ! Goldman Sachs aidait le gouvernement grec à maquiller ses comptes chaque fin d'année, et ce sont ces mêmes anciens de l'entreprise qui écrasent d'impôts les pauvres et les classes moyennes. Voyez-vous, peu importe l'intelligence de Mélenchon, peu importe votre philosophie, elle n'aide pas les Grecs et les Italiens en ce moment. Mélenchon parle au coeur, il touche les gens. Voulons-nous vendre le Parthénon et Délos aux Chinois ? Avons-nous le moindre respect pour ce qui fut à l'origine de la civilisation européenne, la Grèce et l'Italie, si nous l'abandonnons aux vautours de la finance internationale ? C'est un message que j'aurais bien aimé voir porter par Bayrou, agrégé de lettres classiques. ;)
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Lun 14 Mai 2012 - 22:52
@jean ghislain a écrit:Abrogation des lois de régression sociale
Nouveaux droits aux salariés
Restauration des 35h sans perte de salaire
Lutte contre la précarité du travail
Retour au droit à la retraite à 60 ans à taux plein
Arrêt des suppression d'emplois publics et des privatisations
Plan d'investissement public
Augmentation du Smic
Augmentation des minima sociaux
Mise en place d'une rémunération maximum
Remise à plat des exonérations de cotisations sociales
Je ne vous demande pas ce que vous avez demandé au père Noël, je vous demande à quelle réalité correspond le pseudo concept de "justice sociale". La banane rose, ça n'existe pas quoique je puisse l'imaginer. La justice sociale, ça n'existe guère plus, mais ça me semble même échapper à l'imagination.

@Liber a écrit:La justice sociale, c'est de ne pas écraser d'impôts le restaurateur qui vous prépare vos pâtes et le conduire au suicide.
La justice sociale, ça consiste donc à ne pas voter à gauche.

La question reste donc posée. Les lézards jaunes du Sahara n'ont jamais demandé une justice hydrométrique pour avoir autant d'eau que les anacondas du Vénézuela. Ils se sont adaptés, ce qui ne veut pas dire : marche ou crève ! mais qu'ils ont inventé des moyens de vivre (cf. l'estivation, la thermogenèse, etc.).
Liber
Messages : 799
Date d'inscription : 30/01/2011

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mar 15 Mai 2012 - 7:48
@Euterpe a écrit:
@Liber a écrit:La justice sociale, c'est de ne pas écraser d'impôts le restaurateur qui vous prépare vos pâtes et le conduire au suicide.
La justice sociale, ça consiste donc à ne pas voter à gauche.
Pourquoi donc ? Qui écrase d'impôts les pauvres en Italie ou en Grèce, si ce ne sont les financiers-technocrates de Bruxelles (qui ne sont pas des gauchistes, comme chacun sait) ? Qui est pour le pacte européen de stabilité budgétaire, si ce n'est la chancelière Merkel, du PPE ? Qui a créé 40 nouvelles taxes et augmenté les impôts de 2% du PIB pour tout le monde, tout en abaissant significativement le taux d'imposition des plus riches, et surtout des rentiers, si ce n'est Nicolas Sarkozy ? Qui prévoyait de l'augmenter encore de 2% selon la planification du budget qu'il avait envoyée à Bruxelles ? Qui souhaitait créer une TVA sociale, dont le fruit serait en majorité reversé aux banques ? Qui a augmenté la TVA sur les biens de première nécessité ? Etc., etc.
avatar
Janus
Messages : 193
Date d'inscription : 04/03/2012

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mar 15 Mai 2012 - 13:52
@Euterpe a écrit:
@jean ghislain a écrit:Abrogation des lois de régression sociale
Nouveaux droits aux salariés
Restauration des 35h sans perte de salaire
Lutte contre la précarité du travail
Retour au droit à la retraite à 60 ans à taux plein
Arrêt des suppression d'emplois publics et des privatisations
Plan d'investissement public
Augmentation du Smic
Augmentation des minima sociaux
Mise en place d'une rémunération maximum
Remise à plat des exonérations de cotisations sociales
Je ne vous demande pas ce que vous avez demandé au père Noël, je vous demande à quelle réalité correspond le pseudo concept de "justice sociale". La banane rose, ça n'existe pas quoique je puisse l'imaginer. La justice sociale, ça n'existe guère plus, mais ça me semble même échapper à l'imagination.

@Liber a écrit:La justice sociale, c'est de ne pas écraser d'impôts le restaurateur qui vous prépare vos pâtes et le conduire au suicide.
La justice sociale, ça consiste donc à ne pas voter à gauche.

La question reste donc posée. Les lézards jaunes du Sahara n'ont jamais demandé une justice hydrométrique pour avoir autant d'eau que les anacondas du Vénézuela. Ils se sont adaptés, ce qui ne veut pas dire : marche ou crève ! mais qu'ils ont inventé des moyens de vivre (cf. l'estivation, la thermogenèse, etc.).
Bien d'accord avec vous Euterpe, mais on voit bien d'après les réponses que dans l'enchevêtrement complexe qui relie les causes aux effets, au niveau des faits sociaux, chacun peut accuser qui il le souhaite ("tous sauf moi") d'être responsable de son malheur ..... c'est un peu comme si dans un corps malade chaque organe jetait la responsabilité sur l'autre, le coeur accuse le foi, le foi accuse le poumon, le poumon accuse les reins qui accusent.... le médecin.... :D
Alors le plus commode est d'accuser " la faute à la finance ".... un médecin a bien l'obligation de vous soigner non ?
@jean ghislain a écrit:
@Euterpe a écrit: Ils se sont adaptés, ce qui ne veut pas dire : marche ou crève ! mais qu'ils ont inventé des moyens de vivre.

Le jour où les pauvres sueront à leur front de l'or lyophylisé, c'est certainement qu'ils se seront adaptés... à moins qu'ils inventent un moyen de faire pousser de l'argent. Je ne crois pas que la sélection naturelle soit une bonne solution au final. Les inégalités sociales s'étant creusés, celui qui pourra marcher avec un port altier sera celui que le destin aura bien doté, tandis que le reste (et c'est la plupart des gens) pourront toujours estimer avoir réussi s'ils ne se crèvent pas trop au travail.
Alors là faut rester cohérent, on ne peut adhérer à la théorie de la sélection naturelle que quand ça nous arrange.... :_*:
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mar 15 Mai 2012 - 23:35
@Liber a écrit:Qui écrase d'impôts les pauvres en Italie ou en Grèce, si ce ne sont les financiers-technocrates de Bruxelles (qui ne sont pas des gauchistes, comme chacun sait) ? Qui est pour le pacte européen de stabilité budgétaire, si ce n'est la chancelière Merkel, du PPE ? Qui a créé 40 nouvelles taxes et augmenté les impôts de 2% du PIB pour tout le monde, tout en abaissant significativement le taux d'imposition des plus riches, et surtout des rentiers, si ce n'est Nicolas Sarkozy ? Qui prévoyait de l'augmenter encore de 2% selon la planification du budget qu'il avait envoyée à Bruxelles ? Qui souhaitait créer une TVA sociale, dont le fruit serait en majorité reversé aux banques ? Qui a augmenté la TVA sur les biens de première nécessité ? Etc., etc.
Qui fera exactement la même chose (et l'a du reste officiellement annoncé dans son programme) ? Hollande (29 milliards contre 20 à Sarkozy). Qui ne reviendra pas sur les augmentations d'impôts votées à la fin du mandat de Sarkozy ? La gauche. Il y a des impôts que la crise explique ; il y a le credo des impôts, credo de gauche et que la gauche fredonne bras dessus, bras dessous, avec ses refrains justiciers, solidaires, et j'en passe.

@jean ghislain a écrit:tandis que le reste (et c'est la plupart des gens) pourront toujours estimer avoir réussi s'ils ne se crèvent pas trop au travail.
Remarque révélatrice. Travailler, c'est la dernière chose qu'on a envie de faire. ;)

@jean ghislain a écrit:Alors vous aurez aussi du mal à imaginer la justice fiscale :
Rétablir la justice, et d’abord la justice sociale (retraite à 60 ans pour ceux qui ont leurs annuités, égalité salariale femmes-hommes, revalorisation de 25 % de l’allocation de rentrée scolaire), mais aussi la justice fiscale avec une tranche d’impôt sur le revenu à 75 % pour ceux qui gagnent plus de 1 million d’euros
Je ne vous demande pas de me réciter des chansons que tout le monde connaît. Je sais bien que la justice sociale, que la justice fiscale, et bientôt de nouvelles justices, "existent" dans les discours, les vœux, les rêves, les fantasmes, de la gauche. Je sais bien qu'à gauche on a intériorisé ce genre d'idées. Je vous demande à quoi ça fait référence, autrement dit y a-t-il une quiddité de la justice sociale ? Non. Il y a des inégalités sociales (à condition d'admettre que des différences, des disparités, etc., existent et sont mesurées en fonction de critères déterminants dans les calculs réalisés ; différences qu'on qualifie d'inégalités parce que le projet collectif français depuis plus de deux siècles est un projet égalitaire). De là à parler d'injustices sociales ou de justice sociale, il y a un pas qu'on ne franchit qu'à condition d'entrer dans la propagande politique. Que vous ayez bonne conscience ne vous donne absolument ni le droit de, ni les arguments pour croire ou nous faire croire que vous savez de quoi vous parlez, ou que vous avez raison, ou quoi que ce soit d'autre. Où est la justice sociale entre une mère de famille qui élève seule ses enfants et qui travaille pour moins de 2000 euros par mois et le parasite qui cumule les prestations ? Évitons les grands mots, voulez-vous ; parler de disproportions serait déjà plus réaliste. Il suffirait par exemple de dire qu'il n'y a pas de critère pouvant faire l'objet d'un consensus réel ou suffisant dans les prestations salariales de certaines entreprises, etc. Il suffirait de dire que les entreprises aux bénéfices supérieurs à telle ou telle tranche ne peuvent jouir d'aucune ristourne fiscale, etc. Il suffirait d'agir sans publicité au lieu de ressortir les grand-messes la rose planquée dans le QI et le caviar dans les poches.
Liber
Messages : 799
Date d'inscription : 30/01/2011

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mer 16 Mai 2012 - 8:56
@Euterpe a écrit:Qui fera exactement la même chose (et l'a du reste officiellement annoncé dans son programme) ? Hollande (29 milliards contre 20 à Sarkozy).
Et 20 milliards cachés, les 2% de prélèvements annoncés à Bruxelles, ce que disait la gauche avant que la Commission ne l'entérine avec ses chiffres, affirmant que le déficit sera de 4,2% et non de 3% comme prévu par l'ancien gouvernement, donc sans les impôts nouveaux que Sarkozy ne voulait pas avouer pendant sa campagne. Il y a quelque chose de bien dans cette obligation d'annoncer pour les Etats 5 ans à l'avance les prévisions de leur budget : on ne peut plus se cacher sur ses dépenses ou ses impôts.

Qui ne reviendra pas sur les augmentations d'impôts votées à la fin du mandat de Sarkozy ? La gauche. Il y a des impôts que la crise explique ; il y a le credo des impôts, credo de gauche et que la gauche fredonne bras dessus, bras dessous, avec ses refrains justiciers, solidaires, et j'en passe.
Si, la gauche reviendra sur la TVA sociale, elle ne reviendra pas sur la hausse de la TVA à 7%, je vous l'accorde, ni sur les pseudo-tranches supplémentaires de l'IR. Par contre, il y aura bel et bien une hausse des impôts pour les foyers aux revenus très confortables, qui ne sont nullement touchés par la crise, de 150 000 à 1 million d'euros. La droite est laxiste sur les finances publiques (rappelons que le premier ministre qui a eu le plus mauvais bilan en matières de finances publique est Balladur, dont le ministre du budget était, je vous le donne en mille, Nicolas Sarkozy, qui a bien appris de son maître). La droite, en 10 ans a réussi l'exploit de faire passer la dette publique à 1700 milliards, alors que de 1973 à 2002, elle n'avait grossi que de 900 milliards. Pour moi, droite au pouvoir égale gabegie et dépenses inefficaces. Je ne crois pas à une droite qui saurait mieux que la gauche ce qu'est l'économie. Bien au contraire ! C'était un préjugé que j'avais autrefois, quand je ne m'intéressais pas à la politique. Depuis, j'ai pris connaissance des chiffres. J'ai donc voté pour François Hollande sachant d'abord que c'est un excellent économiste. Lui saura lever l'impôt équitablement et intelligemment, sans dilapider l'argent en niches fiscales ou en défiscalisations inutiles et très coûteuses (cf. loi TEPA). Puisqu'on nous dit, ce qui doit être vrai, que des finances publiques saines sont la base indispensable à la croissance.
avatar
Euterpe
Messages : 2914
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 47
https://www.forumdephilosophie.com/

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mer 16 Mai 2012 - 19:04
@Liber a écrit:
@Euterpe a écrit:Qui fera exactement la même chose (et l'a du reste officiellement annoncé dans son programme) ? Hollande (29 milliards contre 20 à Sarkozy).
Et 20 milliards cachés, les 2% de prélèvements annoncés à Bruxelles, ce que disait la gauche avant que la Commission ne l'entérine avec ses chiffres, affirmant que le déficit sera de 4,2% et non de 3% comme prévu par l'ancien gouvernement, donc sans les impôts nouveaux que Sarkozy ne voulait pas avouer pendant sa campagne.
Pendant la campagne, j'ai bien entendu, de la bouche des représentants de l'UMP, cette information. Rien n'a été caché, de ce point de vue.

@Liber a écrit:La droite, en 10 ans a réussi l'exploit de faire passer la dette publique à 1700 milliards, alors que de 1973 à 2002, elle n'avait grossi que de 900 milliards. Pour moi, droite au pouvoir égale gabegie et dépenses inefficaces.
Ce n'est pas un problème de droite ou de gauche, là. C'est un problème structurel lié à l'appareil d'État français, vraie machine à sucer le contribuable et à bouffir le parasite hypnotisé par les ors de la République. Si le personnel politique français était logé de façon aussi modeste qu'il l'est dans certains pays européens, l'économie réalisée serait énorme (compte tenu des frais de fonctionnement). J'attends aussi Hollande de pied ferme sur le cumul des mandats. Il est censé être le premier président à abolir une tel archaïsme.

Au delà des divergences politiques, c'est la question de l'égalité sociale comme projet qui pose problème. Il s'agit d'une fuite en avant, un projet irréalisable et qui constitue le principal moteur de la machine à produire des inégalités. C'est une fuite en avant parce qu'un tel projet implique de se condamner à se plaindre pendant encore des décennies, peut-être des siècles (or ça fait déjà 200 ans que ça dure), de constater encore et toujours des inégalités là où on n'en voyait pas auparavant. C'est comme aux studios d'Hollywood, on trouvera toujours des gens pour inventer des scénarios sur telle ou telle inégalité. D'où la nécessité d'inventer des moyens inédits, vraiment alternatifs, pour rendre la vie de la plupart des hommes vivable de manière à peu près consensuelle. Et on ne peut le faire qu'en diversifiant ces moyens, en ouvrant beaucoup plus la porte aux initiatives locales qu'on ne le fait dans le cadre de nos institutions.
Silentio
Messages : 1313
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 30
Localisation : Paris

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mer 16 Mai 2012 - 19:08
Je ne voterai pas aux législatives. L'affaire est sûrement déjà pliée dans les Yvelines. Je pourrais aider mes amis du Parti Pirate, mais je ne suis pas certain d'être d'accord avec leur démarche, elle a quelque chose de consumériste qui contrebalance les innovations techniques et démocratiques du mouvement.
avatar
Invité
Invité

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mer 16 Mai 2012 - 21:07
Euterpe a raison : l'UMP et le PS sont, en réalité, deux partis de gauche (dans les discours et la politique économique menée).
avatar
Janus
Messages : 193
Date d'inscription : 04/03/2012

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Mer 16 Mai 2012 - 23:47
Kthun a écrit:Euterpe a raison : l'UMP et le PS sont, en réalité, deux partis de gauche (dans les discours et la politique économique menée).
Je n'ai rien lu de tel dans ses commentaires, à moins de n'avoir pas bien lu. Mais n'oublions pas qu'affirmer cela revient à abonder dans le sens du FN qui désigne ces deux partis par le nom d' "UMPS" (pour le père de marine, c'était "la bande des 4"), ce qui revient à dire "tous pourris"...
Pour ma part je dirais que si les actes (la politique menée par la droite) sont effectivement plus à gauche qu'ils ne devraient, ce n'est pas vrai pour le discours de l'actuelle UMP qui se démarque totalement de celui du PS.... démocratie et manque de courage politique obligent ! "droite complexée", dans un pays où la "pensée unique de gauche" est tellement dominante (dans des secteurs clés comme Education Nationale, Justice et médias, sans parler des syndicats) et influence tellement l'opinion très avide d'interventionnisme étatique.
avatar
Invité
Invité

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Jeu 17 Mai 2012 - 2:52
@Janus a écrit:Je n'ai rien lu de tel dans ses commentaires, à moins de n'avoir pas bien lu.
Les deux partis majoritaires sont les symptômes de la sclérose du fonctionnement politique de la Ve République.
@Janus a écrit:Mais n'oublions pas qu'affirmer cela revient à abonder dans le sens du FN qui désigne ces deux partis par le nom d' "UMPS" (pour le père de marine, c'était "la bande des 4"), ce qui revient à dire "tous pourris"...

On sera bien embêté le jour où Marine Le Pen affirmera publiquement que "le ciel est bleu". Tout ça fait partie de la rhétorique politique française : si l'on remet en cause le "républicanisme", alors on est forcément "communautariste". Plus sérieusement : les électeurs du FN réclament sans doute plus d'étatisme. Or, le national-bolchévisme, très peu pour moi. De même que l'UMPS, il existe également un "Front National de gauche".

@Janus a écrit:Pour ma part je dirais que si les actes (la politique menée par la droite) sont effectivement plus à gauche qu'ils ne devraient, ce n'est pas vrai pour le discours de l'actuelle UMP qui se démarque totalement de celui du PS.... démocratie et manque de courage politique obligent ! "droite complexée", dans un pays où la "pensée unique de gauche" est tellement dominante (dans des secteurs clés comme Education Nationale, Justice et médias, sans parler des syndicats) et influence tellement l'opinion très avide d'interventionnisme étatique.
Il suffisait d'écouter le débat entre Hollande et Sarkozy. Ce dernier, en plus d'être favorable au subventionnement de l'industrie (on a connu des propositions plus libérales), a dit, de mémoire, que "l'ISF a été supprimé dans tous les pays européens sauf en France... Il faut donc le garder".
avatar
Invité
Invité

Re: La bataille législative pour les pleins pouvoirs

le Jeu 17 Mai 2012 - 18:47
Je conseille, à tous, la lecture de La France aveuglée par le socialisme de Philippe Nemo.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum