Bibliothèque numérique & espace numérique de travail


    ÉDITORIAL : Opinion et philosophie

    Partagez
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    ÉDITORIAL : Opinion et philosophie

    Message  Euterpe le Mer 9 Mar 2011 - 13:31

    La passion générale pour l’égalité, loin de favoriser la liberté individuelle, exerce une pression en retour sur chacun, qui l’empêche de penser et d’agir librement.

    Dans Les fers de l’opinion, Philippe Bénéton analyse le problème : « dans le monde de la liberté d’opinion, il y a des questions closes pour deux types de raison : des questions closes pour cause de relativisme, des questions closes pour cause de dogmatisme » (p. 2).

    Philippe Bénéton a écrit:La règle est donc la suivante : les opinions se valent sauf celles qui ne valent pas parce qu’elles offensent l’égalité par défaut. La conséquence est celle-ci : plus s’étend ce relativisme (sous tutelle) des opinions, plus s’étend le dogmatisme des opinions. Voici un exemple. L’opinant dit : ‘‘La culture doit désormais être comprise avec ouverture et tolérance. A chacun ses choix. La vieille distinction entre genre noble et genre mineur est dépassée et discriminatoire. La bande dessinée relève de la culture au même titre que la tragédie.’’ Son interlocuteur est un relativiste conséquent, il réplique : ‘‘ Votre point de vue est tout à fait légitime à une réserve près : le point de vue contraire est également légitime, au nom même des principes relativistes dont vous vous réclamez. Vous ne pouvez sans vous contredire affirmer que les choix se valent et que la distinction traditionnelle est périmée.’’ [Cet interlocuteur] a la logique pour lui, mais contre lui toute la force du principe contemporain d’égalité. La proposition qui relativise au nom de l’égalité échappe au relativisme, elle est posée comme un dogme : il est inconvenant de penser que la bande dessinée est un art mineur.
    […].
    La logique de l’opinion apparaît ainsi comme un mécanisme à double détente. D’un côté (versant relativiste), elle tend à neutraliser les distinctions intellectuelles et morales traditionnelles : telle conduite, c’est son affaire ; telle discipline, elle vaut les autres ; telles cultures, elles sont égales… Corrélativement (versant dogmatique), elle définit de nouvelles règles : quiconque parle autrement manque de tolérance ou manque à l’égalité. (p. 20-21.)

    Il est naturel d'avoir des opinions, et il n'est pas question de les interdire, plutôt les éclairer quand cela est possible. Mais l'administration de ce forum veillera à ce qu'aucun membre ne s'arroge le droit d'épancher ses opinions au seul motif qu'il en a. Le critère est simple et infaillible. Il y a deux types d'opinants : pour les premiers, une opinion se rapporte nécessairement à quelque chose ; pour les deuxièmes, elle se rapporte nécessairement au quelqu’un qui l’a. Les premiers s'intéressent aux choses mêmes ; les deuxièmes ne s'intéressent qu'à eux-mêmes (au seul fait qu'ils ont des opinions, peu leur importe à propos de quoi) et ne sauraient, en l'état, participer à ce forum.

      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin 2017 - 22:44