παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Des monades vitalistes au langage "machine" ?

    Partagez
    avatar
    xeon

    Messages : 2
    Date d'inscription : 14/12/2017

    Des monades vitalistes au langage "machine" ?

    Message  xeon le Jeu 14 Déc 2017 - 20:04

    Bonjour,

    Je m'intéresse au sujet des monades et découvre un peu la chose, donc je risque d'être très naïf. J'ai appris que Leibniz avait emprunté ce concept à Giordano Bruno, mais il est encore plus ancien puisque les grecs l'utilisaient déjà.

    C'est par rapport à Leibniz que je m'interroge.

    Voilà : Si quelqu'un pouvait me renseigner sur le fil conducteur qui conduit de la monade considérée comme une unité infiniment petite en "contact" avec l'infiniment grand (Dieu), ou plutôt étant son miroir partiel, et la constitution d'une langue universelle binaire, un langage machine, par les recherches de Leibniz en logique. Qu'est-ce qui relie les deux ?

    En fait mon problème est celui-ci : si l'existence des monades réfutent l'atomisme et le mécanisme de l'univers, proposés par Descartes, il me paraît étrange d'aboutir, de la part de Leibniz, à la construction d'un langage machine, justement, qui pourrait "tout" résoudre, en ce même univers.

    Merci.
    avatar
    xeon

    Messages : 2
    Date d'inscription : 14/12/2017

    Re: Des monades vitalistes au langage "machine" ?

    Message  xeon le Jeu 14 Déc 2017 - 20:08

    En relisant mes notes, je vois que la monade est "simple", ce qui donne sans doute un début de réponse, puisque le langage machine a pour but de tout analyser en termes les plus simples qui soient.

      La date/heure actuelle est Lun 28 Mai 2018 - 3:33