παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Partagez

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Liber le Jeu 30 Aoû 2012 - 9:41

    Après le discours hier soir du républicain Paul Ryan lors de la Convention du parti à Tampa (Floride), j'ai eu envie de faire un sondage pour savoir ce que vous, vous pensez du libéralisme. Qu'est-ce qu'être libéral, pour vous, en 2012, en France ?


    Dernière édition par Liber le Dim 2 Sep 2012 - 19:46, édité 3 fois

    epommate

    Messages : 13
    Date d'inscription : 21/02/2012

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  epommate le Jeu 30 Aoû 2012 - 11:08

    Le libéralisme représente, je pense, la défense de l'individu contre l'État.

    Une "mesure" libérale est donc une mesure qui enlève du pouvoir à l'État pour le rendre aux individus.

    Une politique libérale est donc une politique qui favorise les mesures libérales contre les mesures que j'appellerais socialistes.

    Dans votre liste, il y a clairement des mesures libérales qui collent à ma définition : supprimer les aides, les impôts, privatiser, déréguler, le libre échange et le port d'armes : on rend aux individus ce que l'État s'est approprié (je ne dis pas que c'est bien ou mal).

    Il y a des mesures socialistes (ou plutôt constructivistes) : soutenir Israël, pratiquer une guerre préventive, interdire l'avortement, rétablir la peine de mort.

    Enfin, les mesures "devenir millionnaire" et "fonder une famille nombreuse" ne me paraissent pas entrer dans ce cadre, ni même dans le cadre de la politique.
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Intemporelle le Jeu 30 Aoû 2012 - 12:23

    J'ai répondu : supprimer les aides, supprimer les impôts, privatiser, déréguler, défendre le libre-échange, autoriser le port d'armes.

    Le libéralisme est une critique de la souveraineté de l'État, critique qui se caractérise par un certain nombre de neutralisations et de dépolitisations, de telle sorte que le rôle de l'État soit réduit au maximum. Le seul rôle de l'État dans le libéralisme, est de garantir la liberté et la sécurité des individus et de leurs biens, si bien que paradoxalement le libéralisme peut entraîner à terme le développement d'un État sécuritaire ; la surveillance extrême de la ville de Londres en est une illustration.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Une politique libérale est donc une politique qui favorise les mesures libérales contre les mesures que j'appellerais socialistes. (...) Il y a des mesures socialistes (ou plutôt constructivistes) : soutenir Israël, pratiquer une guerre préventive, interdire l'avortement, rétablir la peine de mort.
    Comment définissez-vous les termes "socialiste" et "constructiviste" ici ?

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Liber le Jeu 30 Aoû 2012 - 14:11

    Je vois, au vu des premières réponses, que le libéralisme apparaît d'abord comme une doctrine économique.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le seul rôle de l'État dans le libéralisme, est de garantir la liberté et la sécurité des individus et de leurs biens, si bien que paradoxalement le libéralisme peut entraîner à terme le développement d'un État sécuritaire ; la surveillance extrême de la ville de Londres en est une illustration.
    Tout à fait. J'y vois quant à moi le résultat de l'isolement de l'individu, et donc de sa fragilisation. Aux Etats-Unis, pays somme toute assez libéral, on considère qu'on a d'abord à se défendre soi-même, ce qui en réalité n'est pas du tout sécurisant. Si vous n'autorisez pas les armes, comme en Angleterre (où les meurtres par armes blanches sont en nette progression), alors vous devez protéger toujours plus cette société égoïste et repliée sur elle-même. Le port d'armes est donc naturellement un marqueur du libéralisme, et c'est pourquoi je l'ai inclus dans mon sondage.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il y a des mesures socialistes (ou plutôt constructivistes) : soutenir Israël, pratiquer une guerre préventive, interdire l'avortement, rétablir la peine de mort.
    J'ai mis ces mesures parce que Paul Ryan, qui se dit (et qu'on dit, encore hier sur France 2), ultralibéral, les défend. Pour moi, elles sont conservatrices. J'y vois néanmoins le rôle que joue la famille, et donc les ancêtres, les pouvoirs en place, les lobbys. Pour la peine de mort, je vous renvoie à ce que je dis immédiatement au-dessus, sur la nécessité d'une politique ultra-sécuritaire dans l'idéologie libérale.

    Enfin, les mesures "devenir millionnaire" et "fonder une famille nombreuse" ne me paraissent pas entrer dans ce cadre, ni même dans le cadre de la politique.
    Eh bien, elles sont pourtant la clé de voûte de cet ultra-libéral ! Par exemple, quand il dit qu'il veut une Amérique qui augmente le pot commun, et où tout le monde puisse devenir riche, plutôt qu'une Amérique qui prend dans le pot commun pour redistribuer. Pour la famille, voir le conservatisme de Ryan.
    avatar
    JimmyB

    Messages : 356
    Date d'inscription : 25/04/2012
    Age : 29

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  JimmyB le Jeu 30 Aoû 2012 - 14:18

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'ai répondu : supprimer les aides, supprimer les impôts, privatiser, déréguler, défendre le libre-échange, autoriser le port d'armes.

    Le libéralisme est une critique de la souveraineté de l'État, critique qui se caractérise par un certain nombre de neutralisations et de dépolitisations, de telle sorte que le rôle de l'État soit réduit au maximum. Le seul rôle de l'État dans le libéralisme, est de garantir la liberté et la sécurité des individus et de leurs biens, si bien que paradoxalement le libéralisme peut entraîner à terme le développement d'un État sécuritaire ; la surveillance extrême de la ville de Londres en est une illustration.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Une politique libérale est donc une politique qui favorise les mesures libérales contre les mesures que j'appellerais socialistes. (...) Il y a des mesures socialistes (ou plutôt constructivistes) : soutenir Israël, pratiquer une guerre préventive, interdire l'avortement, rétablir la peine de mort.
    Comment définissez-vous les termes "socialiste" et "constructiviste" ici ?
    Il s'agit d'un libéralisme extrême, le libéralisme économique.

    Le libéralisme chez Dewey est plus radical en ce qu'il défend simplement la liberté individuelle qui est définie par la possibilité pour chacun de pouvoir participer aux affaires qui le concernent. Ce que vous critiquez semble être l'individualisme, or le respect de l'individualité ne conduit pas nécessairement à l'individualisme.

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Liber le Jeu 30 Aoû 2012 - 14:53

    Si je me souviens bien, Smith était un libéral, et c'était un économiste, fondateur justement du libéralisme économique.
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Intemporelle le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:13

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le libéralisme chez Dewey est plus radical en ce qu'il défend simplement la liberté individuelle qui est définie par la possibilité de chacun de pouvoir participer aux affaires qui le concernent. Ce que vous critiquez semble être l'individualisme or le respect de l'individualité ne conduit pas nécessairement à l'individualisme.
    Je ne critique pas l'individualisme, qu'est-ce qui vous fait penser cela ? En ce que le libéralisme se construit contre l'État, j'y vois plus une opposition classique entre État et société civile (plus qu'une opposition entre État et individu), d'où les lobbies ou autre groupes puissants (caractéristiques du libéralisme) qui se créent au sein de la société civile, en marge du politique, mais qui se constituent comme force de pression pour défendre leurs intérêts contre le politique, contre l'État.

    J'ai des doutes quant à l'ultralibéralisme de Paul Ryan, parce que, comme vous le soulignez Liber, les mesures qu'il propose sont très conservatrices. Il est peut-être ultralibéral quant à l'économie, mais pour le reste ça semble plus complexe. L'ultralibéralisme je pense est l'inverse du libéralisme. Alors que le libéralisme définit à l'intérieur de la sphère étatique une sphère intérieure (la société civile, et surtout l'économie) dans laquelle l'État n'a pas à intervenir, dans la démarche ultralibérale, l'État n'est habilité à agir que pour autant qu'il favorise l'évolution du marché, c'est la sphère étatique qui est comprise dans la sphère économique et non l'inverse, et le rôle de l'État n'est plus qu'un rôle de gestionnaire. Une mesure comme "favoriser les familles nombreuses" à la rigueur, même si elle est conservatrice, pourrait entrer dans le champ ultralibéral, puisque ça rentre dans le cadre d'un État gestionnaire qui fait fructifier sa population comme on fait fructifier des richesses. Si la mesure reste la même, je pense que les motivations sont différentes. Dans le cadre conservateur, les inquiétudes populationnistes s'intégraient surtout dans une perspective militaire : (aura-t-on assez de conscrits ?), là je pense que c'est différent : au lieu de voir dans chaque enfant un défenseur potentiel de la nation en cas de guerre, on voit dans chaque enfant un futur consommateur et producteur de richesses. Ainsi, le poids démographique des USA n'est pas négligeable dans leur succès économique, idem pour la Chine. Cela me fait penser à la critique que fait Foucault du libéralisme, et du bio-pouvoir : inciter à faire plus d'enfants, cela ne s'inscrit-il pas dans cette mutation politique du pouvoir, qui vise à l'assujettissement des corps et le contrôle des populations ?

    Foucault a écrit:Or l’Occident a connu depuis l’âge classique une profonde transformation de ces mécanismes du pouvoir : il est destiné à produire des forces, à les faire croître et à les ordonner plutôt qu’à les barrer, les faire plier, les détruire. C’est sur la vie maintenant et tout au long de son déroulement que le pouvoir établit ses prises ; la mort en est la limite, le moment qui lui échappe.
    avatar
    Kthun
    Invité

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Kthun le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:57

    Le libéralisme, concrètement, se déduit du respect de la propriété privée.
    avatar
    JimmyB

    Messages : 356
    Date d'inscription : 25/04/2012
    Age : 29

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  JimmyB le Jeu 30 Aoû 2012 - 18:16

    Kthun a écrit:Le libéralisme, concrètement, se déduit du respect de la propriété privée.
    Selon Jefferson il se définit par le respect de libre action individuelle et la possibilité d'une action commune.

    Intemporelle vous limitez votre définition au libéralisme économique, mais le libéralisme politique est justement la régulation de l'économie par le politique et ce afin de préserver la liberté des individus.

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Silentio le Jeu 30 Aoû 2012 - 19:29

    Il faut tout de même distinguer le libéralisme comme doctrine (qui porte un discours sur lui-même), comme pratique et d'après la représentation que nous en avons (ce qui correspond à la question de Liber : le libéralisme pour nous en France en 2012).

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Liber le Jeu 30 Aoû 2012 - 19:38

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:dans la démarche ultralibérale, l'État n'est habilité à agir que pour autant qu'il favorise l'évolution du marché, c'est la sphère étatique qui est comprise dans la sphère économique et non l'inverse, et le rôle de l'État n'est plus qu'un rôle de gestionnaire.
    Dans cette idéologie, l'État ne sert plus qu'à protéger la nation, et ses intérêts au dehors, ce qui le rend parfois assez belliciste (cf. Bush). Il est vrai que Paul Ryan est avant tout un spécialiste de l'économie.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:le libéralisme politique est justement la régulation de l'économie par le politique et ce afin de préserver la liberté des individus.
    Voici ce que je lis sur Wikipédia, article Adam Smith :
    Dans un article publié en 1927, Jacob Viner, professeur d'économie à l'université de Chicago, écrivait ainsi qu'« Adam Smith n'était pas un avocat doctrinaire du laisser-faire », laissant beaucoup de place à l'intervention gouvernementale, tenant compte des circonstances pour décider si une politique libérale est bonne ou mauvaise. Il soulignait : « Les avocats modernes du laisser-faire qui s'opposent à la participation du gouvernement dans les affaires parce qu'elle constituerait un empiètement sur un champ réservé par la nature à l'entreprise privée ne peuvent trouver d'appui à cet argument dans la Richesse des nations » (Viner, 1927: 227)

    Donc, les anciens penseurs n'ont que peu de choses à voir avec le libéralisme tel qu'on l'entend aujourd'hui, qui est beaucoup plus sauvage.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il faut tout de même distinguer le libéralisme comme doctrine (qui porte un discours sur lui-même), comme pratique et d'après la représentation que nous en avons (ce qui correspond à la question de Liber : le libéralisme pour nous en France en 2012).
    Oui, je voulais surtout comprendre ce qu'est le libéralisme aujourd'hui, dont on admettra qu'il est avant tout économique. D'ailleurs, Paul Ryan, défini comme ultra-libéral, est féru des questions économiques, il entend redresser l'Amérique dont la dette est abyssale et le taux de chômage préoccupant. Paradoxalement, c'est un autre libéral, Bush Jr, qui a beaucoup contribué à grossir cette dette. Les adversaires de Romney ne manquent pas de rappeler que Ryan a voté les baisses d'impôt de Bush pour les plus riches.
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Intemporelle le Jeu 30 Aoû 2012 - 23:57

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Intemporelle vous limitez votre définition au libéralisme économique mais le libéralisme politique est justement la régulation de l'économie par le politique et ce afin de préserver la liberté des individus.
    Parce qu'il me semble que ce qui prédomine aujourd'hui, c'est le libéralisme économique. Le libéralisme politique est daté, il correspondait à toute une phase d'acquisition de certaines libertés individuelles : liberté d'association, de réunion, de presse, d'opinion etc. Finalement, le libéralisme politique semble vidé de son contenu, les libertés individuelles étant acquises en droit. C'est pour cela que j'ai beaucoup de mal à concevoir ce à quoi pourrait correspondre le libéralisme politique aujourd'hui. Avez vous un exemple de proposition politique contemporaine, autre qu'économique, qui s'inscrirait dans une logique libérale ? Je vous pose cette question, parce que quand vous dites "régulation de l'économie par le politique, afin de préserver la liberté des individus", je n'ai pas d'exemple en tête, et il me semble que c'est plutôt le contraire, que le libéralisme consiste à réguler le moins possible, justement pour laisser s'exprimer la liberté d'entreprendre.
    avatar
    Kthun
    Invité

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Kthun le Ven 31 Aoû 2012 - 1:19

    @Intemporelle a écrit: En ce que le libéralisme se construit contre l'État, j'y vois plus une opposition classique entre État et société civile (plus qu'une opposition entre État et individu), d'où les lobbies ou autre groupes puissants (caractéristiques du libéralisme) qui se créent au sein de la société civile, en marge du politique, mais qui se constituent comme force de pression pour défendre leurs intérêts contre le politique, contre l'État.
    Le syndicalisme serait donc une manifestation du libéralisme ?
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Intemporelle le Ven 31 Aoû 2012 - 1:58

    Kthun a écrit:Le syndicalisme serait donc une manifestation du libéralisme ?
    Cela dépend de quel syndicalisme vous parlez. Le syndicalisme révolutionnaire, essentiellement clandestin, se fait en marge du droit, il ne constitue pas un groupe de pression, qui tente de faire agir les leviers du pouvoir, mais vise directement à la prise du pouvoir par la force. C'est tout à fait différent du syndicalisme réformiste qui est effectivement une manifestation du libéralisme, en tant que ses conditions d'épanouissement sont liées au libéralisme.

    La distinction entre libéralisme politique et libéralisme économique est ici requise. Le syndicalisme réformiste est un rejeton du libéralisme politique : liberté d'association, liberté de réunion, droit de grève... C'est le libéralisme politique qui a rendu possible le syndicalisme, par le fossé qu'il a creusé entre la société civile et l'État : le syndicalisme est théoriquement apolitique, cf. la Charte d'Amiens de 1906, il repose donc entièrement sur la société civile, or il n'y a de véritable société civile que dans un régime politiquement libéral (c'est-à-dire dans un régime où la société civile peut se constituer de manière autonome grâce à un certain nombre de libertés individuelles qui la garantissent contre l'État). Donc le syndicalisme réformiste est bien une manifestation du libéralisme, quand bien même la plupart des syndicaux, hormis les syndicaux patronaux, se construisent en opposition avec la doctrine libérale économique. Le libéralisme politique permet la pluralité des opinions et les oppositions. C'est bien pour cela que, paradoxalement, dans les pays communistes, les syndicaux ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes, le plus souvent ils se réduisent à un syndicat officiel unique à l'activité extrêmement dirigée.

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Liber le Ven 31 Aoû 2012 - 9:13

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le libéralisme politique est daté, il correspondait à toute une phase d'acquisition de certaines libertés individuelles : liberté d'association, de réunion, de presse, d'opinion etc. Finalement, le libéralisme politique semble vidé de son contenu, les libertés individuelles étant acquises en droit.
    Sauf en ce qui concerne des libertés nouvelles, je pense au mariage gay. En ce sens, les démocrates américains sont des libéraux, tandis que du point de vue économique, ce sont leurs opposants républicains. Il est par ailleurs frappant de voir l'opposition entre ces deux formes de libéralisme, celle des mœurs, et celle de la sphère économique. Une coalition comme le Front de gauche pouvait ainsi réclamer une extrême liberté dans les choix de vie individuels, et une soumission de l'économie à l'État. A l'opposé, l'UMP souhaitait déréguler le marché du travail, baisser les impôts des plus riches, et autres mesures très libérales, mais restait attaché mordicus au mariage catholique le plus traditionnel qui soit. Dans le premier cas, le rempart qui protège l'individu est l'État, dans le second, la tradition.

    le libéralisme consiste à réguler le moins possible, justement pour laisser s'exprimer la liberté d'entreprendre.
    Exactement. Mais il s'accompagne toutefois d'un grand, voire extrême (cf. Ryan) rigorisme moral.
    avatar
    JimmyB

    Messages : 356
    Date d'inscription : 25/04/2012
    Age : 29

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  JimmyB le Ven 31 Aoû 2012 - 9:36

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Intemporelle vous ne limitez votre définition qu'au libéralisme économique mais le libéralisme politique est justement la régulation de l'économie par le politique et ce afin de préserver la liberté des individus.

    Parce qu'il me semble que ce qui prédomine aujourd'hui, c'est le libéralisme économique. Le libéralisme politique est daté, il correspondait à toute une phase d'acquisition de certaines libertés individuelles : liberté d'association, de réunion, de presse, d'opinion etc. Finalement, le libéralisme politique semble vidé de son contenu, les libertés individuelles étant acquises en droit. C'est pour cela que j'ai beaucoup de mal à concevoir ce à quoi pourrait correspondre le libéralisme politique aujourd'hui. Avez vous un exemple de proposition politique contemporaine, autre qu'économique, qui s'inscrirait dans une logique libérale ? Je vous pose cette question, parce que quand vous dites "régulation de l'économie par le politique, afin de préserver la liberté des individus", je n'ai pas d'exemple en tête, et il me semble que c'est plutôt le contraire, que le libéralisme consiste à réguler le moins possible, justement pour laisser s'exprimer la liberté d'entreprendre.

    La mise en place d'une démocratie participative.
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Intemporelle le Ven 31 Aoû 2012 - 11:38

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le libéralisme politique est daté, il correspondait à toute une phase d'acquisition de certaines libertés individuelles : liberté d'association, de réunion, de presse, d'opinion etc. Finalement, le libéralisme politique semble vidé de son contenu, les libertés individuelles étant acquises en droit.
    Sauf en ce qui concerne des libertés nouvelles, je pense au mariage gay. En ce sens, les démocrates américains sont des libéraux, tandis que du point de vue économique, ce sont leurs opposants républicains. Il est par ailleurs frappant de voir l'opposition entre ces deux formes de libéralisme, celle des mœurs, et celle de la sphère économique. Une coalition comme le Front de gauche pouvait ainsi réclamer une extrême liberté dans les choix de vie individuels, et une soumission de l'économie à l'État. A l'opposé, l'UMP souhaitait déréguler le marché du travail, baisser les impôts des plus riches, et autres mesures très libérales, mais restait attaché mordicus au mariage catholique le plus traditionnel qui soit. Dans le premier cas, le rempart qui protège l'individu est l'État, dans le second, la tradition.

    Oui, je n'avais pas pensé à la libéralisation des mœurs, qui est aussi une forme de libéralisme. L'opposition que vous soulignez est en effet étonnante, le seul moment dans l'histoire de France où on a eu une adéquation entre libéralisme économique et libéralisme politique a peut-être été le septennat de Valéry Giscard d'Estaing, et encore, la plupart de ses lois libérales sur le plan des mœurs n'ont pu être votées qu'avec l'appui de la gauche de son temps.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Intemporelle vous ne limitez votre définition qu'au libéralisme économique mais le libéralisme politique est justement la régulation de l'économie par le politique et ce afin de préserver la liberté des individus.

    Parce qu'il me semble que ce qui prédomine aujourd'hui, c'est le libéralisme économique. Le libéralisme politique est daté, il correspondait à toute une phase d'acquisition de certaines libertés individuelles : liberté d'association, de réunion, de presse, d'opinion etc. Finalement, le libéralisme politique semble vidé de son contenu, les libertés individuelles étant acquises en droit. C'est pour cela que j'ai beaucoup de mal à concevoir ce à quoi pourrait correspondre le libéralisme politique aujourd'hui. Avez vous un exemple de proposition politique contemporaine, autre qu'économique, qui s'inscrirait dans une logique libérale ? Je vous pose cette question, parce que quand vous dites "régulation de l'économie par le politique, afin de préserver la liberté des individus", je n'ai pas d'exemple en tête, et il me semble que c'est plutôt le contraire, que le libéralisme consiste à réguler le moins possible, justement pour laisser s'exprimer la liberté d'entreprendre.

    La mise en place d'une démocratie participative.

    Je ne sais pas si on peut qualifier cette mesure de libérale, cela correspond moins au volet "liberté" de notre devise, qu'au volet "égalité", tout comme le suffrage universel, auquel les libéraux ont été historiquement opposés, parce que finalement pour eux, le despotisme d'un roi, ou le despotisme d'un peuple, ce n'est pas très différent (Cf. Hayek par exemple). D'où tous les leviers, la séparation des pouvoirs, et les contre-pouvoirs (essentiellement constitutionnels) qui sont un héritage de la pensée libérale.
    avatar
    JimmyB

    Messages : 356
    Date d'inscription : 25/04/2012
    Age : 29

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  JimmyB le Ven 31 Aoû 2012 - 11:42

    Non car la participation induit, chez Dewey par exemple, la liberté individuelle à pouvoir gérer les affaires qui le concernent, ce que nous ne pouvons pas faire actuellement.
    Les politiques ne sont alors que des représentants exécutant la décision du public.
    Donc il s'agit bien d'un libéralisme politique.
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Intemporelle le Ven 31 Aoû 2012 - 12:09

    D'accord, je ne l'avais pas vu sous cet angle.

    Notre époque en tout cas semble manquer de création sur le plan politique. C'est fou comme on reste emprisonnés dans l'alternative libéralisme, ou socialisme. Et je ne parle pas de trouver une voie médiane entre les deux (ce qui est toujours une manière d'être enferré dans l'alternative), mais un système réellement différent.

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Qu'est-ce que le libéralisme ?

    Message  Liber le Dim 2 Sep 2012 - 19:44

    J'ai rajouté deux choix dans le sondage : Légaliser les drogues douces et Autoriser le mariage gay. J'ai ôté tous les choix qui étaient plus "néo-conservateurs américains" que véritablement libéraux.


    Dernière édition par Liber le Dim 2 Sep 2012 - 19:47, édité 1 fois

      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov 2017 - 19:24