παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Nihilisme et existentialisme.

    Partagez
    avatar
    Auram

    Messages : 6
    Date d'inscription : 12/01/2014

    Nihilisme et existentialisme.

    Message  Auram le Jeu 27 Fév 2014 - 10:07

    Bonjour,

    Est-il possible de rapprocher le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ?

    En tous cas, j'ai pu, en lisant certaines œuvres dernièrement, y trouver des similitudes (notamment [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])

    Si j'ai bien compris, le nihilisme peut être défini par le néant, par le fait que le monde est loin d'être parfait. Ce courant s'oppose donc de par cette définition à l'idéalisme. Ne serait-ce pas là un des principes de l'existentialisme ? Le nihilisme occupe-t-il donc une position dans la pensée existentialiste et permet-il de créer un être nouveau dit 'véritable' ? Voilà donc ma question, n'étant que novice en la matière, j'aimerais savoir si j'ai raison de penser de la sorte et de me poser ces questions !

    Merci d'avance.

    Auram.
    avatar
    Philocrate

    Messages : 1
    Date d'inscription : 08/03/2014
    Age : 29
    Localisation : Nuage Des Apparences

    Re: Nihilisme et existentialisme.

    Message  Philocrate le Sam 8 Mar 2014 - 23:39

    Bonjour Auram,

    Le nihilisme se rapproche d'un refus, d'un blocage vis-à-vis des valeurs intellectuelles et/ou morales.

    Un nihiliste est souvent représenté comme quelqu'un de perdu, vivant une crise d'identité et refusant toute hiérarchie dans la conception des choix qu'il doit faire dans sa vie. Cependant, le nihilisme peut prendre des formes plus complexes et revêtir des significations plus variées.

    D'autre part, l'existentialisme est aussi étroitement lié au monde des valeurs et de la perception de soi et des autres dans la mesure où il a trait au libre arbitre et donc au fait de vivre ses choix et d'en assumer les conséquences.

    Le nihilisme et l'existentialisme agissent donc de concert dans la construction de nos réflexions qui aboutissent souvent à la crise d'identité, la remise en question et donc le refus des règles qui organisent le monde. C'est d'ailleurs l'existentialisme qui a donné naissance au nihilisme car sans libre arbitre, comment remettre en cause quelque chose ?

    De plus, un être véritable correspondrait à votre soi intérieur, votre for intérieur, votre instinct, vos peurs et tout votre bagage inné qui vous définit pleinement.
    Nihilisme et existentialisme étant liés, ces deux éléments peuvent constituer des supports de réflexion tantôt destructeurs, tantôt créateurs qui peuvent mener à ce que vous appelez un être véritable. Mais attention, ils peuvent aussi vous en éloigner complètement.

    Pour finir, vous avez tout à fait raison de vous poser ces questions et de penser de la sorte et j'ajouterais même qu'il ne faut pas se tracasser avec cette interrogation du bien fondé d'un façon de penser ou d'une question car tout cheminement, même s'il conduit à un cul de sac, apporte son lot de nourriture.

    En espérant vous aider, je vous souhaite une bonne soirée !
    avatar
    Auram

    Messages : 6
    Date d'inscription : 12/01/2014

    NIHILISME

    Message  Auram le Dim 9 Mar 2014 - 18:46

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Nihilisme et existentialisme étant liés, ces deux éléments peuvent constituer des supports de réflexion tantôt destructeurs, tantôt créateurs qui peuvent mener à ce que vous appelez un être véritable mais attention, ils peuvent aussi vous en éloigner complètement.
    Bonsoir,

    Merci énormément pour votre réponse ! 
    Ça m'éclaire un peu plus mais j'aimerais - si ça ne vous dérange pas - revenir sur la phrase ci-dessus, que j'ai un peu de mal à comprendre. Voulez-vous dire que si le nihilisme et l'existentialisme constituent un être véritable basé sur le non-être, et donc apportent une manière destructive à un être véritable, c'est à ce moment là où en ils nous en éloignent ? 

    Encore merci.

      La date/heure actuelle est Ven 22 Juin 2018 - 7:25