παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Lire Hegel.

    Partagez

    Mustermann

    Messages : 4
    Date d'inscription : 11/06/2013

    Lire Hegel.

    Message  Mustermann le Mar 11 Juin 2013 - 17:59

    Bonjour,

    Quand Hegel écrivit sa Phéno, il avait 36 ans, avait été professeur à Iéna et avait déjà écrit la Logique d'Iéna (comme on l'appelle maintenant). Ce n'est donc pas une œuvre de jeunesse mais de maturité (par rapport à ses œuvres de maturité/vieillesse que sont l'Encyclopédie et la Grande logique par exemple, même si l'écart en terme d'années est petit) et constitue un tournant essentiel de sa pensée. Il avait une bonne connaissance de Kant et Fichte (je ne dirais pas qu'il les maîtrisait parfaitement car une bonne partie de ses idées géniales ont été fondées sur une compréhension erronée de Kant), mais il fut d'abord très influencé dans un premier temps par Schelling (plus jeune que lui pourtant).

    En clair il constitue l'aboutissement de l'idéalisme allemand et son exégèse : il faut commencer par ce qui a conduit (au moins directement) à ça, càd les philosophes cités.

    Mais je dirais qu'il y a de très bons raccourcis à chercher bien avant. Hegel était autant influencé par Kant et Schelling que par Eckhart, Nicolas de Cues et Jacob Boehm, malgré les interprétations des hégéliens de gauche (à commencer par Marx), il ne faut surtout pas négliger la dimension éminemment religieuse du discours de Hegel : le mouvement premier de la conscience est à chercher directement chez les scolastiques à la limite de l'hérésie du bas Moyen-Âge : c'est la distanciation d'Eckahrt, l'univocité de Dieu de Duns Scot ou encore l'Undrund de Boehm. Je ne suis pas sûr que ces auteurs soient plus simples, mais c'est à creuser.

    Après il y a toujours les commentaires a posteriori, parfois géniaux, des œuvres à part entière (l'Intro de Kojève ou la Genèse d'Hyppolite), mais elles risquent de vous influencer beaucoup trop pour commencer...

    Nabuchodonosor

    Messages : 12
    Date d'inscription : 12/03/2012

    Re: Lire Hegel.

    Message  Nabuchodonosor le Sam 22 Juin 2013 - 12:19

    Bernard Mabille (grand spécialiste français de Hegel) a écrit des leçons introductives sur Hegel, plus abordables que les œuvres : Cheminer avec Hegel (2007).

    C'est tout de même un des philosophes les plus difficiles.
    avatar
    Trane

    Messages : 2
    Date d'inscription : 14/09/2013

    Hegel: La Phénoménologie de l'esprit

    Message  Trane le Mar 17 Sep 2013 - 17:18

    Voici quelques suggestions qui pourront être utiles avant de se lancer dans le texte, très difficile à lire, de la Phénoménologie de l'Esprit de Hegel :

    Séminaire de lecture sur Hegel : « Phénoménologie de l'Esprit » (Roberta De Montecelli, Université de Genève).
    Jean-François Marquet, Leçons sur la Phénoménologie de l'Esprit de Hegel, éditions Ellipses.
    Alexandre Kojève, Introduction à la lecture de Hegel - Leçons sur la Phénoménologie de l'Esprit, Coll. Tel, éditions Gallimard.

    jean-philippe

    Messages : 2
    Date d'inscription : 24/09/2013

    Lire Hegel.

    Message  jean-philippe le Mar 24 Sep 2013 - 11:48

    L'expérience de la conscience

    Dans la Phénoménologie de l'Esprit, Hegel écrit le progrès de la conscience, sa formation à travers une série d'expériences. La conscience part de la certitude du corps pour se découvrir comme conscience, puis conscience de soi, raison et enfin esprit.

    Essence et concept

    Pour Hegel, le concept n'est pas séparable de l'existence : ainsi pour comprendre ce qui est le concept de Dieu, il faut prendre en compte l'ensemble de ses manifestations de l'histoire. L'essence d'une chose n'est pas intemporelle, mais l'unité du concept et de l'existence : ainsi, le christianisme peut être vu comme une religion monothéiste vraie, car il a opéré avec le Christ une synthèse entre la nature humaine et la nature divine et il se donne pour fin la réconciliation entre Dieu et le monde. Un Dieu qui ne se révélerait pas à l'homme resterait en dehors des représentations et donc imparfait. Seul l'esprit incarné dans l'histoire peut être dit "concret".

    En résumé

    Pour Hegel, le concept est inséparable de l'existence et il considère que la raison est à l'œuvre dans l'histoire. Ainsi, le rationnel désigne un processus réel et non une abstraction (en dehors des représentations où elle est donnée).

      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 21:09