Bibliothèque numérique & espace numérique de travail


    Acquisition originaire

    Partagez
    avatar
    xophe70

    Messages : 1
    Date d'inscription : 13/06/2017

    Acquisition originaire

    Message  xophe70 le Mar 13 Juin 2017 - 17:53

    Bonjour, je travaille sur la notion d'a priori et sur la différence entre l'inné et l'acquis chez Kant. Dans la CRP, Kant précise bien qu'il n'y a d'inné que le fondement qui rend possible les représentations, mais que la forme des choses dans le temps et l'espace, et l'unité synthétique du divers dans des concepts est de l'ordre d'une "acquisition originaire". J'essaye de comprendre ce qu'il veut dire exactement par cette expression. Originaire veut dire qu'elle ne provient de rien ou de personne auparavant, donc qu'elle ne procède par des objets en particulier, ce n'est pas une acquisition empirique et c'est ce qui lui donne son caractère a priori. Mais comment se fait précisément cette "acquisistion"? Kant s'explique-t-il dans un autre texte sur ce point. Merci de votre aide.
    avatar
    Ysé

    Messages : 4
    Date d'inscription : 21/04/2017

    Re: Acquisition originaire

    Message  Ysé le Jeu 15 Juin 2017 - 16:37

    Le plus célèbre passage sur "l'acquisition originaire" se trouve sans doute dans la Réponse à Eberhard, où Kant l'utilise pour  trancher le débat sur le caractère acquis ou inné de l'espace et du temps(et où il souligne par ailleurs que le terme d' "acquisition originaire" est, comme on le remarque assez vite, un emprunt au vocabulaire juridique) :

    Kant, Réponse à Eberhard, Ak, VIII, 221; trad.p.122 a écrit:« La critique ne permet absolument aucune représentation placée dans le sujet par création (anerschaffen) ou innée (angeboren); elle les tient toutes ensemble, qu'elles appartiennent à l'intuition ou aux concepts de l'entendement, pour acquises. Mais il y a aussi une acquisition originaire (pour parler comme les théoriciens du droit naturel), donc aussi ce qui auparavant n'a pas encore existé, par conséquent n'a appartenu à aucune chose avant cette action. »

    Il est vrai que ce concept demeure toutefois assez mystérieux. Mais si vous désirez en savoir plus, vous pouvez consulter l'excellent ouvrage de Dominique Pradelle, Par-delà la révolution copernicienne. Au chapitre III se trouve un passage intitulé "Innéité et apriorité. Refus du système de la préformation", qui porte précisément sur ces questions.

    Bien à vous

    aliochaverkiev

    Messages : 368
    Date d'inscription : 06/02/2016

    Re: Acquisition originaire

    Message  aliochaverkiev le Ven 16 Juin 2017 - 8:40

    Il faut bien "voir" ce qu'est l'a priori. Prenons les organes de la parole. Vous les possédez dès la naissance, ces organes sont constitutifs de votre corps. Ces organes existent a priori, c'est-à-dire qu'ils existent hors de toute acquisition venue de l'expérience et ils vous permettront de parler ultérieurement dans la mesure où il existera des expériences vous permettant d'utiliser ces organes. Si vous êtes jeté dans un environnment où nul ne parle ces organes qui existent a priori ne vous permettront pas de parler. Le fait de parler est donc une acquisition certes, issue de l'expérience, mais rendu possible grâce à l'existence, a priori (c'est-à-dire hors de toute expérience) en vous des organes de la parole. Ces organes ne sont pas acquis par l'expérience, mais ils vous permettent d'utiliser l'expérience pour acquérir le langage. L'inné (ici les organes de la parole) est donc bien le fondement qui permet de constituer la représentation.

    Ecrire "la forme des choses dans l'espace et le temps" est une maladresse. Ecrire cela c'est croire qu'il existe en soi quelque chose qui est l'espace et le temps. Non l'espace et le temps ne sont pas des réalités, ce sont des formes, donc l'espace et le temps sont immatériels, ce sont des "figures du néant". L'espace et le temps sont les formes des choses. Ils ne sont pas ce en quoi les choses prennent forme, ils sont eux-mêmes : forme. Toute chose est perçue dans ces formes, faute de quoi il n' y a pas perception. Ces formes de la sensibilité sont a priori, c'est-à-dire que cette faculté de donner forme aux choses préexiste à l'expérience, cette faculté est constitutive de votre esprit dès la naissance, dès votre conception. Cela dit il faut bien qu'il y ait une expérience, une perception pour que ces formes a priori exercent leur pouvoir. Nos perceptions sont donc issues d'expériences rendues possibles par les formes pures de la sensibilité.
    L'acquisition de connaissances se fait donc bien par l'expérience, mais l'expérience n'est rendue possible que par les formes a priori de la sensibilité (ainsi que par les catégories de l'entendement; mais entendons-nous bien là encore : ces catégories ne sont pas des idées innées, ce sont des formes de fonctionnement de l'esprit, ou du cerveau dirait-on aujourd'hui).

    Contenu sponsorisé

    Re: Acquisition originaire

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 19:22