Bibliothèque numérique & espace numérique de travail


    « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Partagez
    avatar
    Aquoibon

    Messages : 4
    Date d'inscription : 25/08/2016

    « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Message  Aquoibon le Jeu 25 Aoû 2016 - 15:46

    Bonjour,
     
      Je suis tout nouveau sur le forum et n’ai que de très basiques connaissances en philosophie mais cette discipline, et surtout celle des sciences, m’a toujours intéressé.
    Je suis du genre à me poser énormément de questions et ces questions deviennent, au fil de ma vie, une chose indispensable tellement les éléments extérieurs me paraissent étranges.
     
    Les sujets abordés dans cette section du forum me parlent directement et j’ai pris plaisir à les lire.
     
    La vie et l’univers m’ont toujours étonné ; voici quelques réflexions types qui traduisent ma pensée :



    • L’amour semble être une illusion.
    • L’univers semble être infini et comporter des lois ; on naît dans ce milieu incompréhensible, je dirais même farfelu, mais tout de même composé de lois bizarrement traduisibles en mathématiques. C’est véritablement choquant et cela ne semble pas gêner grand monde ou ont-ils simplement fermé cette réflexion par peur des réponses ou des non-réponses.
    • Le cerveau est un traducteur/prisme d’éléments extérieurs ; il n’y aurait sans doute aucune différence si ce même cerveau, sans corps, était relié à un ordinateur lui envoyant des impulsions électriques.
    • La vie de l’humain d’aujourd’hui est composée de rites sociétaux et culturels que je trouve inutiles, futiles et auxquels je ne souhaiterais pas participer.
    • Etc...
    •  En fait, l’univers, la vie, ressemblent fortement à un programme informatique et je suis « content » de voir que la communauté scientifique semble se tourner vers cette idée.


     
     
    En résumé, si je pense avoir compris les « règles du jeu » et que je ne souhaite pas y adhérer, si je pense être enfermé dans une sorte de simulation « informatique » comme tendent à le penser les scientifiques, pourquoi jouerais-je encore le jeu de la vie ?
     
    Si la mort est la finalité, si la vie me semble suffisamment inintéressante, si je ne souhaite pas créer de sens à la vie, si je ne souhaite pas combler ce vide par un sens inventé, pourquoi ne prendrais-je pas le raccourci que m’offre la mort ?
     
    Je me doute que je suis loin d’être le premier à me poser cette question mais je suis curieux de connaître les réponses que l’on m’apportera et qui éclaireront peut-être ma vision des choses.
     

    Merci d’avance.

    Dienekes
    Consul moderabilis
    Consul moderabilis

    Messages : 443
    Date d'inscription : 23/08/2013
    Age : 46
    Localisation : Paris

    Re: « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Message  Dienekes le Jeu 25 Aoû 2016 - 21:26

    Il y a effectivement plusieurs références, mais je dirais que l’auteur qui me vient immédiatement à l’esprit et qui pourrait vous intéresser, c’est Emil Cioran. En guise de « teaser », je dirais que ce dernier vous aurait répondu que de toute façon, à partir du moment où vous êtes né, c’est déjà trop tard.

    Pour ce qui est de vos autres questions, de nombreuses autres branches de la philosophie peuvent vous intéresser : philosophie morale, philosophie des sciences, philosophie de l’esprit… Vous trouverez certainement pas mal de pistes sur ce forum.
    avatar
    Aquoibon

    Messages : 4
    Date d'inscription : 25/08/2016

    Re: « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Message  Aquoibon le Sam 27 Aoû 2016 - 16:20

    Bonjour,

       Merci Dienekes pour votre référence. Je n'ai lu qu'un bref résumé mais je vais approfondir cela et je constate effectivement que Cioran aborde effectivement les sujets qui m'intéressaient.
    Je me demande simplement, sur mon plan personnel, si je trouverai aussi une "porte de secours".
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Message  Euterpe le Sam 27 Aoû 2016 - 19:12

    [Sujet déplacé dans la rubrique adéquate]
    avatar
    Aquoibon

    Messages : 4
    Date d'inscription : 25/08/2016

    Re: « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Message  Aquoibon le Ven 16 Sep 2016 - 21:58

    Bonjour,

         J'ai effectué quelques recherches sur Emil Cioran mais n'ai pas encore lu une de ses oeuvres.
    Dans les résumés, analyses et extraits que j'ai pu lire, je constate effectivement des similitudes avec mon état d'esprit.
    Je me reconnais dans son envie de rester dans la pauvreté, la modestie, même s'il semble que cela n'était parfois qu'une apparence.

    Mais ce qui m'a le plus marqué est le fait qu'il considère, tout comme moi quelque part, que le seul véritable but "légitime" de la vie serait de passer son temps et utiliser son énergie à tenter de comprendre le mystère de la vie, de l'univers.

    Cela me correspond exactement car, selon moi, après avoir retiré la couche de rites sociétaux, d'habitudes culturelles, de bienséance, d'habitudes, de comportements appris, d'instincts primaires peu à peu effacés par la tendance du décalage entre l'homme et l'animal, il ne reste effectivement rien d'autre que la recherche du pourquoi ultime, le pourquoi de la vie, le pourquoi du quelque chose plutôt que le néant.

    Cette réflexion m'habite depuis tout petit et j'avoue avoir du mal à comprendre comment et si l'on doit vivre cette vie, tout en sachant cela.
    J'aimerais véritablement avoir des réponses sur ce point.

    - Comment peut-on dire à une femme que cette dernière est son unique et véritable amour, alors qu'une rencontre quelques secondes auparavant aurait pu radicalement changer la situation ? J'assimile cela à du mensonge volontaire.
    - Idem concernant l'illusion de l'amour.
    - Comment peut-on continuer à vivre quand on ne sait pas si le libre arbitre existe ?
    - Comment peut-on continuer à vivre quand on sait qu'il y aura une fin ?
    - Comment peut-on continuer à vivre quand on sait que chacun de nos sentiments n'est peut-être qu'une illusion ?
    - Comment peut-on continuer à vivre quand l'on constate que la vie n'est peut-être qu'une matrice, une simulation ?
    - Etc

    Tout ceci semble être une mascarade, comme une "arnaque" à grand échelle et je ne vois aucune raison d'y participer, comme si j'avais d'ores-et-déjà compris les règles du jeu, comme si je connaissais la fin du film mais que l'on me demande de le regarder tout de même avec envie, espoir et joie de vivre.

    Je suis coincé dans ce raisonnement et ne vois aucune solution.

    Si certains ont passé cette étape, malgré leur savoir sur la réalité des choses, je serais heureux de connaître leur vision des choses et peut-être trouver une voie positive. Je ne vois pour le moment aucune raison de rester et je dis cela sans aucune notion de suicide, juste une certaine quête de vérité, de sincérité.

    Je n'emploie sans doute pas les bons mots (réel/vrai etc) mais je pense avoir été compris.

    Je vous remercie d'avance pour vos retours et pour vos éléments qui me permettront peut-être d'avancer dans ma réflexion.

    Cordialement,
    avatar
    Pensécrire

    Messages : 28
    Date d'inscription : 29/03/2016
    Age : 25

    Re: « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Message  Pensécrire le Sam 24 Sep 2016 - 12:31

    Bonjour.

    Je ne connais pas la pensée d'Emil Cioran, je ne pourrais pas vous aiguiller par rapport à cet auteur. Apparemment, la trilogie Matrix coule dans vos neurones !

    Cependant, si j'étais vous je me prendrais moi-même à contrepied car penser contre soi-même rend la réflexion philosophe. Je vous conseillerais plutôt de lire le crépuscule des idoles de Nietzsche.

    Je sens que vous êtes en proie au doute qu'expérimente Descartes dans ses Méditations, excepté que lui s'exerce à douter et ne le subit pas en premier lieu (du moins dans cette œuvre.) Vos questions existentielles sont traitées par Pascal dans ses Pensées.

     
     

    "Cela me correspond exactement car, selon moi, après avoir retiré la couche [...] d'instincts primaires peu à peu effacés par la tendance du décalage entre l'homme et l'animal, il ne reste effectivement rien d'autre que la recherche du pourquoi ultime, le pourquoi de la vie, le pourquoi du quelque chose plutôt que le néant."

    Qui vous dit que le pourquoi de la vie que vous désirez ne fait pas parti de l'instinct primaire de l'homo sapiens sapiens ?

    Je crois que vous vous flouez car les questions métaphysiques sont des faux problèmes car ils ne sont que des abstractions et un jeu d'esprit, dans lequel je crois la philosophie s'est épuisée. Et pour être convaincu(e) de cela, il faut lire Wittgenstein, Nietzsche.

     
     
     
    Est-ce que seulement ces questions ont un sens ? Je vois qu'elles vous posent problèmes mais poser problème ne veut pas dire qu'il y a quelque chose de sensée à révéler.
    "- Comment peut-on continuer à vivre quand on ne sait pas si le libre arbitre existe ?
    - Comment peut-on continuer à vivre quand on sait qu'il y aura une fin ?
    - Comment peut-on continuer à vivre quand on sait que chacun de nos sentiments n'est peut-être qu'une illusion ?
    - Comment peut-on continuer à vivre quand l'on constate que la vie n'est peut-être qu'une matrice, une simulation ?"

    Tout d'abord les formes de vos questions du "comment peut-on x quand -y" appelle à une réponse pratique et explicative à laquelle on a envie de donner une solution applicable à tous. Cependant, le fond du problème est métaphysique, et à la métaphysique on y répond plutôt avec "c'est ainsi". De plus, vos questions sous tendent qu'il y a une impossibilité entre x et -y, et cette impossibilité de cohérence qui résonne en vous n'est pas évidente pour tous le monde. Je crois qu'avant de vous poser ce type de questions, il faut vous demander en quoi une vie illusoire empêche l'envie de vivre ou le fait de vivre.

    Vivre sans libre arbitre ? Je dirais simplement que nous sommes des animaux et que dans le règne animal, les humains supposent que peu d'animaux vivent avec un libre arbitre. Cela vous embarrasse-t-il d'être conditionné(e) par le monde dans lequel vous êtes né(e) ? Ne trouvez-vous pas qu'être un humain, un terrien, revient à dire que nous sommes mus par des forces de notre nature (l'espèce humaine) et de la nature qui nous a créé (la Terre notamment et es contraintes physico-chimique.)

    Je ne sais pas d'où vous viennent toutes ces questions métaphysiques voire existentielles. La vie est une simulation cela voudrait dire que vous pensez que les vivants ne contrôlent pas leur existence ? Que tout est vain ? Qu'il y a une autre force que la vie elle-même qui simulerait l'expérience de la vie ? Avec ce type de questions il y a un gouffre sans fond, avez-vous la nausée sartrienne ? Si vous ne voyez pas ce que je veux dire, je vous conseille de vous intéresser à ce concept de nausée.

    Contenu sponsorisé

    Re: « Pourquoi » jouer le jeu de la vie ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin 2017 - 22:40