παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Se constituer une bibliothèque (philo).

    Partagez
    avatar
    Euterpe

    Messages : 2975
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Mar 10 Mai 2011 - 0:48

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Vous n'avez certainement pas besoin de lire tout ça
    En effet. J'irais même jusqu'à dire que ça devient irrationnel, Aristippe. Faites vous-même le calcul. Une année comporte 52 semaines. Supposez, au hasard, pouvoir lire 2 livres par semaine, on obtient 104. Votre liste de 45 livres à lire dans un délai disons de 3 mois est irréaliste, et même fantaisiste. Vous ne lirez pas des articles de magazine, digérés à peine finis... Essayez de mettre dans une même assiette une entrée, un plat de résistance, le fromage, le dessert, le pain ; mélangez le tout : vous obtenez de la bouillie. Voilà le programme que je détecte pour l'instant. Quant aux raisons qui sont les vôtres...
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mar 10 Mai 2011 - 1:03

    aristippe de cyrène a écrit: j'ai réfléchi aux lectures que j'aimerais faire entre aujourd'hui et jusqu'à la fin de l'été... Peut-être n'arriverai-je pas à tout lire jusque là

    Votre liste de 45 livres à lire dans un délai disons de 3 mois est irréaliste, et même fantaisiste.

    J'en ai conscience depuis le début. Je lirai ces livres à mon rythme, en attachant de l'importance surtout à la compréhension et à la digestion des ouvrages. Il ne s'agit pas de faire une overdose de livres pour au final ne rien retenir, je veux que ces livres me servent à quelque chose ;)
    Je prévois de lire environ 20 livres pour la fin de l'été, je pense que c'est réalisable...

    Quant aux raisons qui sont les vôtres...

    Que voulez-vous dire ?



    avatar
    Euterpe

    Messages : 2975
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Mar 10 Mai 2011 - 2:06

    aristippe de cyrène a écrit:Je prévois de lire environ 20 livres pour la fin de l'été, je pense que c'est réalisable...
    C'est plus raisonnable en effet. Vous disposez de 9 semaines entre juillet et août. Si vous tablez sur 10 semaines de lecture à raison de 2 livres par semaine, vous pouvez espérer une lecture constructive, qui se survivra a elle-même, avec prise de notes, des retours, des comparaisons, etc.

    Quant aux raisons qui sont les vôtres...
    Que vous êtes pressé. Vous avez du temps à rattraper ? La vie est pourtant devant vous. N'oubliez pas de vivre, ça apprend à lire.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mar 10 Mai 2011 - 2:21

    Que vous êtes pressé. Vous avez du temps à rattraper ? La vie est pourtant devant vous. N'oubliez pas de vivre, ça apprend à lire.

    Vous avez raison... Mais en fait c'est un trait de caractère, quand je me lance dans quelque chose, je me lance à fond. Mais le problème est toujours le même : ne pas s'essouffler dans son entreprise...

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mar 10 Mai 2011 - 18:24

    Il faut surtout penser à commencer et ne pas trop tirer de plans sur la comète. Mais rassurez-vous, j'ai le même problème pour cet été, une vingtaine de livres à lire dans ma bibliothèque et une trentaine dans mon panier... Je réduis progressivement en me demandant ce dont j'ai vraiment besoin. Le problème vient surtout des classiques qui auraient dû être lus et qu'il faudra lire un jour. Si vous pouvez commencer méthodiquement ce sera ça de moins à rattraper plus tard.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mar 10 Mai 2011 - 20:53

    Oui...

    Moi ce que j'ai fait là, c'est que j'ai regroupé les livres en catégories, par exemple, une catégorie : "philosophie politique" avec dedans La république de Platon, Le Prince de Machiavel, etc... Et après j'ai vu les catégories qui me plaisaisent et je vais étudiéer catégorie par catégorie !

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mer 11 Mai 2011 - 23:10

    Mes lectures pour cet été se composent d'ouvrages de Rousseau, Tocqueville, Manent, Foucault, Kierkegaard, Platon, Diderot, Epicure, Descartes, Chestov. J'aimerais aussi finir le Kierkegaard, l'Un devant l'Autre de Jean Wahl et relire La Nausée de Sartre.

    Je prévois d'acheter :
    • Le principe responsabilité : Une éthique pour la civilisation technologique - Hans Jonas
      La raison populiste - Ernesto Laclau
      Surveiller et punir - Foucault
      Ecrits politiques - Benjamin Constant
      Le Prince : Suivi d'extraits des Œuvres politiques et d'un choix des Lettres familières - Machiavel (j'ai déjà l'ouvrage, bien entendu, mais dans une édition bien pauvre)
      Œuvres - E. Kantorowicz (pour les Deux corps du roi)
      Discours de la servitude volontaire - Etienne de La Boétie
      Le citoyen - Thomas Hobbes
      Leviathan - Thomas Hobbes (version originale)
      Théologie politique - Carl Schmitt
      L'institution imaginaire de la société - Castoriadis
      La puissance de la pensée - Giorgio Agamben
      Éthique de Nicomaque - Aristote (j'ai tous les extraits, nombreux, des passages les plus importants, mais c'est mieux d'avoir le livre)
      Le réel : Traité de l'idiotie - Clément Rosset
      Homo sacer t.1 - Agamben
      Fondements de la métaphysique des moeurs - Emmanuel Kant
      Essais et Conférences - Martin Heidegger
      Être Dieu en Dieu - Maître Eckhart (par curiosité, en plus c'est court)
      L'Iliade et l'Odyssée - Homère (pour enfin le lire lorsque j'irai en Grèce)
      La Cité et l'Homme - Leo Strauss
      Idées et croyances - José Ortega y Gasset
      La révolte des masses - José Ortega y Gasset
      La Crise de la culture - Hannah Arendt

    Pas mal de choses attendront, notamment Michaux, Barbey d'Aurevilly, Blanchot, etc., j'hésitais aussi à prendre le livre de Koyré, Du monde clos à l'univers infini.

    Il faudrait que j'enlève un tiers de tout ça, si vous avez des idées...

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Liber le Jeu 12 Mai 2011 - 11:56

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Pas mal de choses attendront, notamment Michaux, Barbey d'Aurevilly, Blanchot, etc.,
    Je trouve que vous ne lisez pas beaucoup de littérature. Bon, moi je ne lis plus que ça. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Jeu 12 Mai 2011 - 12:56

    Malheureusement, il faut dire que peu d'auteurs m'attirent et j'essaye de prendre mes études au sérieux, avec un peu d'ambition. Le dernier que j'ai lu ça doit être Drieu la Rochelle, j'ai pas du tout accroché.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Jeu 12 Mai 2011 - 19:57

    Silentio, je remarque que nous avons quelques lectures en commun

    Kant et Aristote notamment.

    P.S : J'ai lu le discours de la servitude volontaire il y a quelques mois pour l'utiliser dans mon sujet de TPE. Ce fut une bonne source pour ma bibliographie.
    J'ai adoré ce "discours", il se lit très facilement et est très cours.

    P.S 2 : Quelles études faites-vous ? Étant donné votre âge, vous y êtes peut-être encore...

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Ven 13 Mai 2011 - 0:50

    Aristippe, je fais un master de sociologie et d'anthropologie, spécialité sociologie et philosophie politique, d'où certaines lectures piochées dans les recommandations bibliographiques pour l'année prochaine.
    Jean Ghislain, pour ce qui concerne la lecture de Heidegger, comme je l'ai demandé j'ai besoin pour mes recherches des textes concernant l'habitation. Pour Foucault, je travaille sur mon mémoire à partir de son travail, sur les relations entre le sujet et le pouvoir, ce qui me fait aller de la période portant sur la biopolitique aux tous derniers travaux. J'ai lu bon nombres de commentaires et le premier tome de l'Histoire de la sexualité, je compte lire les deux tomes sur l'Antiquité pendant l'été. Je travaille aussi sur les trois derniers cours au Collège de France, j'ai lu l'Herméneutique du sujet et me suis arrêté à la moitié du Gouvernement de soi et des autres. Mais j'ai aussi le Courage de la vérité, les Situations de cours de F. Gros sont très utiles. Quant au reste, ne vous inquiétez pas, je ne vais sûrement pas tout lire mais je sais ce que je fais, je sais m'imprégner de mes lectures.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 2975
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Sam 14 Mai 2011 - 17:46

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:il faut dire que peu d'auteurs m'attirent
    Voilà un mobile quelque peu restrictif pour lire !

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Sam 14 Mai 2011 - 18:02

    Je ne lis pas tout ce qui se présente à moi sinon je ne m'en sortirais pas. Je sélectionne d'après certains critères. Et j'ai déjà pas mal d'auteurs en attente (Goethe, Dostoïevski, Camus, etc. J'aimerais lire d'autres livres de Knut Hamsun, lire Huysmans, etc.). J'aimerais pouvoir tout lire mais je ne suis pas une machine. Et si je peux me passer de certaines lectures je ne me le refuse pas. Il faudrait vraiment que j'aie épuisé tous les grands auteurs qui m'attirent et m'intriguent pour lire, par exemple, un Zola.

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Liber le Sam 14 Mai 2011 - 19:34

    Vous pourriez lire des extraits ou une œuvre courte. C'est ce que je fais pour avoir au moins une idée du talent de l'auteur. Imaginez le temps qu'il faut pour une lecture comme Guerre et paix. Si vous voulez découvrir Tolstoï, une nouvelle est plus appropriée.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Sam 14 Mai 2011 - 19:39

    Il faudrait vraiment que j'aie épuisé tous les grands auteurs qui m'attirent et m'intriguent pour lire, par exemple, un Zola.

    Je ne supporte pas non plus Zola... Il désire tellement rendre tout réel que ça étouffe le lecteur... Le fait qu'il énonce le prix de chaque vêtement ne rendra pas son livre plus réel... Enfin bon, c'est aussi un courant littéraire, il faut remettre tout cela dans son contexte...

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Liber le Sam 14 Mai 2011 - 19:41

    Je ne suis pas gêné par cette méthode, d'autres la pratiquent, par exemple, Hemingway dans Pour qui sonne le glas qui décrit tout minutieusement. Je trouve en revanche insupportable la vulgarité affectée de Zola, déjà Hugo j'ai du mal, mais alors Zola !

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Sam 14 Mai 2011 - 20:07

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Tu pourrais lire des extraits ou une oeuvre courte. C'est ce que je fais pour avoir au moins une idée du talent de l'auteur. Imagine le temps qu'il faut pour une lecture comme Guerre et paix. Si tu veux découvrir Tolstoï, une nouvelle est plus appropriée.
    Je fais aussi en fonction de la longueur du texte, surtout parce que j'aime lire tout en entier. En tout cas ton intervention m'a rappelé que je devrais faire attention à ne pas m'enfermer dans la spéculation, j'ai donc essayé de revoir ma liste pour accorder une place à la littérature.
    En attendant je lis la Condition de l'homme moderne d'Arendt, et je me dis assez souvent qu'elle est foucaldienne avant l'heure, si je peux me permettre l'expression, sur toute une série de choses et sans qu'on lui ait fait de faux procès, à ma connaissance.

    Merci à Euterpe pour avoir corrigé mon message précédent, je me doutais bien que j'avais oublié le s final à Huysmans et de mettre un e à "que j'aie épuisé".
    avatar
    Euterpe

    Messages : 2975
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Sam 14 Mai 2011 - 21:06

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:En attendant je lis la Condition de l'homme moderne d'Arendt, et je me dis assez souvent qu'elle est foucaldienne avant l'heure, si je peux me permettre l'expression, sur toute une série de choses et sans qu'on lui ait fait de faux procès, à ma connaissance.
    Attention aux conditions dans lesquelles vous jettent les travaux universitaires. Ce que vous dites est typique, quand on a l'habitude de l'observer du dehors. Quand je découvris Platon que je lisais et relisais, que j'étudiais en long et en large, je ne voyais que lui partout. Lorsque ce fut au tour de Kant, idem, etc. Aujourd'hui encore, même quand mes recherches débouchent sur des résultats qu'il m'est loisible de valider, je m'impose quelques hypothèses contraires, qui ne me convainquent pas, mais que je conçois aisément, afin de ménager un garde-fou. Par exemple, en ce moment, j'ai beau savoir certaines choses inédites à propos de certains hommes politiques de la Révolution, ne disposant pas de certaines preuves matérielles (et bien qu'il ne subsiste aucun doute possible, par ailleurs, et pour x et x raison non matérielle), je préfère conserver une réserve qui, pour être forcée, n'en est pas moins impérieuse.

    Cette péroraison pour dire qu'on trouve des matières grasses aussi bien dans le beurre que dans le fromage : celui-ci n'est pas celui-là. Il n'y a rien qui préfigure, ou ressemble à la pensée de Foucault chez Arendt, n'en déplaise à certains universitaires anglo-saxons et/ou américains, qui sont pour beaucoup dans ce genre de confusion en raison de l'invasion du politique par les sciences sociales (j'en touche un mot à propos de Kant dans l'intervention que je posterai ce soir). Arendt, c'est de la philosophie politique dans la tradition la plus classique de cette appellation. Elle pense les choses à partir du pouvoir. Foucault pense le pouvoir à partir d'autre chose. On peut évidemment, comme avec beaucoup d'auteurs, tenter des rapprochements, établir des liens auxquels on ne s'attendait pas, etc., mais pour que cela "fonctionne", il faut souvent sacrifier des parties essentielles des œuvres, de manière à pouvoir les distordre.

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Sam 14 Mai 2011 - 21:26

    Je savais que ça allait vous faire réagir. :roll: Je suis d'accord avec vous, c'est pourquoi j'écrivais "si je peux me permettre l'expression", parce que je ne voudrais pas faire un anachronisme ou faire dire à Arendt ce qu'elle n'a pas dit, il y a tout un monde (si je puis dire) entre les deux auteurs. Cependant, lorsque l'on réfléchit à partir d'un auteur dans le cadre d'une réflexion personnelle, certains recoupements peuvent être intéressants. Si bien que je pense que l'on peut réfléchir sérieusement à partir de Foucault tout en le faisant dialoguer avec la pensée politique classique par le biais d'Arendt qui peut nous permettre soit de compléter Foucault soit nous aider à sortir de ses impasses, ou bien encore problématiser (ce qui constitue l'activité principale de Foucault) différemment son travail. D'ailleurs, j'ai bien l'impression que je vais retrouver ce recoupement dans les écrits de Giorgio Agamben (en ce qui concerne la biopolitique). Si vous voulez des exemples de points de rencontre (ce qui ne signifie pas que ce qui est dit est identique et s'insère dans une visée commune, bien entendu) on peut voir cela dans la question de la condition et de la nature humaine, dans la perte de l'œuvre au profit du travail, dans la subjectivation, dans la critique des sciences sociales, etc. Ce qui, par ailleurs, donne une certaine grandeur à Arendt et donne des sources antérieures à Foucault, mais qui également rend compte de la position de ce dernier, de ce qu'il peut apporter et donne à penser qu'il a plutôt raison dans son approche. Bref, une rencontre stimulante, peut-être plus encore lorsqu'il y a non-relation.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 2975
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Sam 14 Mai 2011 - 22:24

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:lorsque l'on réfléchit à partir d'un auteur dans le cadre d'une réflexion personnelle, certains recoupements peuvent être intéressants.
    C'est le propre de la lecture en effet. On n'y échappe pas.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Si bien que je pense que l'on peut réfléchir sérieusement à partir de Foucault tout en le faisant dialoguer avec la pensée politique classique par le biais d'Arendt qui peut nous permettre soit de compléter Foucault soit nous aider à sortir de ses impasses, ou bien encore problématiser
    Je croyais que vous faisiez implicitement référence à certains auteurs anglophones, voire hispanophones, qui ont essayé des rapprochements entre Foucault et Arendt.


    Dernière édition par Euterpe le Dim 15 Mai 2011 - 2:08, édité 1 fois

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc 2017 - 10:28