παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Se constituer une bibliothèque (philo).

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Invité le Dim 12 Avr 2015 - 10:34

    Maxime.B a écrit:
    Anasazy a écrit:Je désire étudier Platon. Outre ses œuvres chez le bon éditeur (on m'a conseillé tel dialogue chez GF, tel autre chez Folio), je souhaiterais le nom des meilleurs commentateurs. Lorsque j'étais à l'université, mon cours sur Platon soulignait quelques erreurs au sein de certaines interprétations. Malheureusement, il m'est impossible de récupérer les coordonnées du professeur qui nous l'enseignait.
    Je remercie grandement ceux qui m'aideront ; retrouver ces références sur Platon serait extatique.
    Dans un cours de philo il y a quelques mois, je me rappel que mon prof disait que l'une des critiques les plus acerbes du platonisme est faite par le philosophe allemand Karl Popper. Qu'il est même allé jusqu'à dire que ce n'était pas de la philosophie ce que Platon faisait. (malheureusement je n'ai pas d'ouvrage particulier à vous suggérer, car il en a parlé dans le cours sans citer de sources précises).
    La société ouverte et ses ennemis ?
    avatar
    Anasazy

    Messages : 8
    Date d'inscription : 15/03/2015

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Anasazy le Dim 12 Avr 2015 - 17:03

    Parallèlement à Platon, j'aimerais étudier le langage d'une manière générale. Outre mes cours de terminale, je n'ai aucune connaissance de cette notion. Quels ouvrages me conseillez-vous ?
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Dim 12 Avr 2015 - 22:46

    Anasazy a écrit:Parallèlement à Platon, j'aimerais étudier le langage d'une manière générale. Outre mes cours de terminale, je n'ai aucune connaissance de cette notion. Quels ouvrages me conseillez-vous ?

    Tout dépend de la perspective de votre étude. Dans une approche linguistique, des auteurs comme Saussure, Chomsky, Humboldt, Jacobson ou encore Benveniste vous seront indispensables. 
    Pour le reste, je vous donne quelques très bons ouvrages, à vous de choisir ce qui vous plaît : 

    Platon, Cratyle ainsi que la fin du Phèdre.
    Descartes, Lettre au Marquis de Newcastle.
    Rousseau, Essai sur l'origine des langues mais également dans le Second discours.
    Nietzsche, Vérité et mensonge au sens extra-morale.
    Bergson, La pensée et le mouvant.
    Cassirer, La philosophie des formes symboliques, Tome 1 : Le langage.
    Heidegger, Acheminement vers la parole.
    Wittgenstein, Recherches philosophiques.
    Merleau-Ponty, La prose du monde et également de très beaux textes sur le langage dans Signes.
    Gadamer, Langage et vérité.
    Foucault, Les mots et les choses

    Si vous aimez la littérature, n'hésitez pas à puiser dedans. On y apprend parfois plus que chez les philosophes (en tout cas différemment, le langage étant toujours leur plus grande affaire). Les lettres de Flaubert à Louise collet, les propos de Proust sur Sainte-Beuve, quelques aphorismes de Cioran, des textes de Valéry, etc. Puis les poètes, qui sont au contact de la langue comme personne).

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Sam 11 Juil 2015 - 17:55

    Ce ne sera pas tout à fait le bon topic, puisque je l'avais scindé entre philosophie et littérature, mais je cherche un ouvrage d'histoire accessible dédié aux mœurs romaines.
    avatar
    Chrome

    Messages : 56
    Date d'inscription : 04/07/2015
    Age : 22

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Chrome le Jeu 23 Juil 2015 - 22:04

    Bonjour, je cherche des ouvrages/auteurs capables de m'éclairer sur les points suivants:

    1) Le début de l'univers, du monde, de la vie. 
    C'est relativement perturbant. Si on se fie à notre capacité de raisonnement (qui est limitée par l'entendement), il y  a deux cas possibles. 
    > Soit il y avait un point de départ, un point où tout à commencé. Cela signifie que juste avant il n'y avait même pas rien. Il y avait pas d'existence. Donc cela sort de l'entendement. Cette hypothèse n'est pas concevable selon le sens commun.
    > Soit il n'y a jamais eu de point de départ. Il y aurait toujours eu quelque chose. Alors là encore une fois c'est inconcevable selon notre sens commun, mais aussi notre conjecture la plus logique, donc plausible... 
    Dans les deux cas, cela constitue selon moi un argument infaillible pour les indéterministes puisqu'on ne peut pas avoir de causes à effet ici (contredisez-moi si je m'égare).

    2) Le sens de la vie. 
    On pourrait presque parler d'anti-nihilisme enfantin (ouuuh... je joue avec des mots compliqués.. ) mais cela me semble efficace de me dire que le sens de la vie est d'en trouver un. Le but de la vie serait de se lancer dans la quête d'un sens. De toute manière il semble aussi que nous n'ayons pas vraiment le choix..

    3) La certitude
    J'ai complètement adhéré à l'idée de certitude de Popper comme quoi celle-ci relevait plus d'une croyance que de la vérité. Et que la certitude dépendait de l'enjeu. Je ressort son exemple: si vous avez vos mains dans vos poches et qu'on vous demande combien vous avez de doigts à la main droite. Vous répondrez 5 sans hésiter. Maintenant si la vie d'un de vos proches était en jeu sur cette question, vous les sortireriez pour en avoir le cœur net. Je pense donc effectivement que la certitude varie avec l'enjeu. Plus l'enjeu est important, moins on a de certitudes, et paradoxalement plus on en a besoin.

    4) L'art et l'artiste
    Une amie m'a dit récemment dit qu'elle préférait un compositeur par rapport à un autre. Ses arguments étaient l'esthétique des morceaux et le passé de l'artiste. Je pense qu'on ne peut juger une œuvre que par elle-même, et je pense que l'esthétique par exemple n'est qu'un critère empirique (qui relève de la subjectivité). C'est à partir du côté transcendantal (dont le vécu est le même pour tous) que l'on peut commencer à parler de son génie. Un autre ami m'a dit à la suite de mes propos "L'œuvre en elle-même a une cohérence qui dépasse le particulier et qui tend vers l'universel, mais les manifestations de surface et la manière d'amener les évidences sont influencées par tout ce qui a trait au particulier, au temporel." Ce en quoi j'adhère complètement. Cela reste très proche des interrogations que j'ai postées sur la phénomologie musicale et la transcendance il n'y a pas longtemps (merci encore à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour sa réponse). Néanmoins il ne s'agit ici que de spéculations théoriques, et je suis incapable de prétendre avoir vécu le sentiment* de la musique (même si je suis un pianiste).

    Merci de votre lecture et de votre considération
    PS: Je ne prétend aucunement maîtriser quoique ce soit. J'ai fait ce que j'ai pu quant à l'exigence de clarté.

    j'aimerais revenir sur cette transcription forcée du mot "r e s s e n t i" en "s e n t i m e n t", je ne suis pas sûr que le mot "sentiment" soit plus adapté ici avec sa connotation émotive, puisqu'ici je parle d'une sensation qui diffère de l'affect... Néanmoins je suis sûr que vous avez de bonnes raisons (par des arguments qui touchent la langue latine peut-être :p ?)

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Dim 9 Aoû 2015 - 16:36

    Silentio a écrit:Ce ne sera pas tout à fait le bon topic, puisque je l'avais scindé entre philosophie et littérature, mais je cherche un ouvrage d'histoire accessible dédié aux mœurs romaines.
    Je cherche également un bon ouvrage sur Gorgias et sa pensée, et si possible avec des extraits de ses œuvres (s'il en existe). Sur les sophistes, je n'ai lu que l'essai de Romilly, c'était un peu trop léger à mon goût.

    Dienekes
    Consul moderabilis
    Consul moderabilis

    Messages : 443
    Date d'inscription : 23/08/2013
    Age : 46
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Dienekes le Dim 9 Aoû 2015 - 18:30

    Silentio a écrit:Je cherche également un bon ouvrage sur Gorgias et sa pensée, et si possible avec des extraits de ses œuvres (s'il en existe). Sur les sophistes, je n'ai lu que l'essai de Romilly, c'était un peu trop léger à mon goût.
    Le volume de la pléiade sur Les Présocratiques consacre une quarantaine de pages sur Gorgias (environ 200 pages sur les sophistes). Mais c’est probablement un peu cher pour ces quelques pages seulement.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Dim 9 Aoû 2015 - 18:34

    Et c'est La Pléiade, donc désagréable... ;)
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Dim 4 Oct 2015 - 21:32

    J'aimerais avoir quelques connaissances en science physique pour un de mes cours, et comme mon niveau en ce domaine laisse à désirer, est-ce que quelqu'un sait si ce petit livre est adéquat ? 

    Carlo Rovelli - Sept brèves leçons de physiques

    Si certains connaissent de bonnes références pour commencer à entendre quelque chose à la science, je suis preneur !
    avatar
    Le Politiste

    Messages : 18
    Date d'inscription : 28/07/2015

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Le Politiste le Lun 5 Oct 2015 - 21:41

    Silentio a écrit:Ce ne sera pas tout à fait le bon topic, puisque je l'avais scindé entre philosophie et littérature, mais je cherche un ouvrage d'histoire accessible dédié aux mœurs romaines.
    Par mœurs, vous entendez la vie quotidienne ? La périodisation est serrée ou alors des ouvrages sur le temps longs sont les bienvenues ?

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Lun 5 Oct 2015 - 22:54

    Oui, la vie quotidienne. C'est bien cela. Je voudrais savoir comment c'était pour un Romain de se conduire et de se penser sujet de ses propres actions dans la cité au jour le jour, que ce soit sur le plan de la citoyenneté, de la sexualité ou encore de la religion. J'avais beaucoup lu et travaillé le dernier Foucault, mais il me semble qu'il intellectualise la chose, au sens où les usages qu'il étudie réfèrent à des discours philosophiques. Il me semble qu'il s'agit plus de l'écriture de traités moraux par les philosophes que de leur mise en œuvre par les gens ordinaires. De sorte que je n'ai pas l'impression que ces textes reflètent vraiment les pratiques et les valeurs de leur époque, ni qu'ils aient pu influencer d'autres personnes que des philosophes, même si ces auteurs sont devenus par la suite des références et des exemples. Cependant, mon but est, comme avec Foucault, de penser la différence propre à notre époque et s'il est possible de s'inspirer d'un modèle romain pour penser une autre éthique en l'absence de toute notion d'identité.

    J'avais particulièrement aimé cet entretien avec Florence Dupont (historienne et fille de Pierre Grimal) :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Le Politiste

    Messages : 18
    Date d'inscription : 28/07/2015

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Le Politiste le Lun 5 Oct 2015 - 23:14

    Je ne vois pas de bonne synthèse qui traite de la vie quotidienne dans son intégralité. L'approche thématique semble la plus pertinente, surtout parce qu'elle évite de penser trop vite.
    Veyne est l'auteur d'un article fameux sur l'homosexualité (dont l'article que vous citez fait échos)  :  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Silentio a écrit:il me semble qu'il intellectualise la chose, au sens où les usages qu'il étudie réfèrent à des discours philosophiques. Il me semble qu'il s'agit plus de l'écriture de traités moraux par les philosophes que de leur mise en œuvre par les gens ordinaires.
    Il y a là une véritable problème lié aux sources dont nous disposons. Nous ne savons rien du vulgus, les écrits qui nous sont parvenus viennent de la sphère aristocratique. Vous pouvez par contre vous penchez sur les épitaphes, qui sont d'une réelle richesse en ce qui concerne la vie quotidienne.
    Ce qui peut être pertinent, surtout pour une approche liée à l'Éthique, c'est de s'intéresser à l'univers intellectuel de ces Romains :  Moatti Cl. "La raison des Romains", ou encore certains ouvrages de Guérin C. peuvent vous intéresser. Il faudra, aussi, se pencher sur le problème de l'influence grecque sur la pensée politique romaine; typiquement, penchez vous sur les questions que soulève l'influence stoïcienne auprès de Tiberius Gracchus et de Scipion Emilien.
    Je reste là focalisé sur la période medio/tardo républicaine. Pour l'Empire, je ne suis pas compétent :lol:.


    Edit : "Le métier de citoyen (...)" de Nicolet Cl. participe aussi de la compréhension de cet univers intellectuel, avec une réserve tout de même; c'est un ouvrage qui est orienté vers les aspects politiques (pour lesquels la bibliographie est pour le moins conséquente).
    avatar
    Vangelis
    Princeps
    Princeps

    Messages : 1433
    Date d'inscription : 11/03/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Vangelis le Mar 6 Oct 2015 - 16:05

    Desassocega a écrit:J'aimerais avoir quelques connaissances en science physique pour un de mes cours, et comme mon niveau en ce domaine laisse à désirer, est-ce que quelqu'un sait si ce petit livre est adéquat ? 

    Carlo Rovelli - Sept brèves leçons de physiques

    Si certains connaissent de bonnes références pour commencer à entendre quelque chose à la science, je suis preneur !

    C'est extrêmement vaste comme domaine et le livre dont vous parlez ne s'intéresse qu'aux quelques questions les plus populaires du moment.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mar 6 Oct 2015 - 17:25

    Vangelis a écrit:
    Desassocega a écrit:J'aimerais avoir quelques connaissances en science physique pour un de mes cours, et comme mon niveau en ce domaine laisse à désirer, est-ce que quelqu'un sait si ce petit livre est adéquat ? 

    Carlo Rovelli - Sept brèves leçons de physiques

    Si certains connaissent de bonnes références pour commencer à entendre quelque chose à la science, je suis preneur !

    C'est extrêmement vaste comme domaine et le livre dont vous parlez ne s'intéresse qu'aux quelques questions les plus populaires du moment.

    Je vois. 
    Je pensais également lire le célèbre livre de Kuhn sur les révolutions scientifiques, est-il accessible sans connaissance précise sur le sujet ?


    Dernière édition par Vangelis le Mar 6 Oct 2015 - 21:33, édité 1 fois (Raison : Orthographe : Kuhn.)
    avatar
    Vangelis
    Princeps
    Princeps

    Messages : 1433
    Date d'inscription : 11/03/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Vangelis le Mar 6 Oct 2015 - 23:09

    Vous pouvez le lire mais il appartient au domaine de l'épistémologie. Or j'ai cru comprendre que vous vouliez avoir une base scientifique.

    Il y a Physique d'Eugène Hecht chez De Boeck (pas donné) ou les cours de physiques de Richard Phillips Feynman chez Dunod (plusieurs volumes).
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mer 7 Oct 2015 - 0:39

    Vangelis a écrit:Vous pouvez le lire mais il appartient au domaine de l'épistémologie. Or j'ai cru comprendre que vous vouliez avoir une base scientifique.

    Il y a Physique d'Eugène Hecht chez De Boeck (pas donné) ou les cours de physiques de Richard Phillips Feynman chez Dunod (plusieurs volumes).

    En effet le livre de Hecht a l'air assez complet et surtout très pédagogique (ce qui est important pour l'inculte que je suis en science), ceci dit le livre est très cher. Mais je le trouverai certainement en bibliothèque.
    avatar
    Crosswind

    Messages : 341
    Date d'inscription : 20/06/2014

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Crosswind le Mer 7 Oct 2015 - 10:03

    Puisque l'on parle de Richard Feynman, je ne peux que vous recommander "Lumière et matière : une étrange histoire"... Vous serez - agréablement - surpris.

    Cela dit, il faut se méfier des vulgarisations scientifiques qui traitent de la physique quantique, cette discipline et ses paradoxes entraînent volontiers l'excès, et la tentation d'adhérer à l'une ou l'autre interprétation sur base d'une simple conviction nuit à la portée épistémologique de l'affaire. 

    Cependant, l'un des moins mauvais livre sur le sujet que j'ai pu lire (oh, là je suis mauvaise langue, il est plutôt bon ce bouquin) est "L'univers quantique ; tout ce qui peut arriver arrive..." de Brian Cox et Jeff Forshaw. Excellent pour acquérir une partie des bases théoriques nécessaires à toute réflexion sérieuse sur le sujet.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Jeu 22 Oct 2015 - 21:39

    Quelqu'un connaitrait-il un ouvrage comparant les philosophies des grands auteurs russes (de Pouchkine à Bounine) les unes avec les autres ? Je précise : ni Chestov ni George Steiner.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mer 28 Oct 2015 - 16:15

    Desassocega a écrit:Si certains connaissent de bonnes références pour commencer à entendre quelque chose à la science, je suis preneur !
    Sur un autre forum, AntiSubjectiviste a cité Qu'est-ce que la science ? de Chalmers.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    (Voilà pour les informations, je vous incite à l'acheter en librairie.)
    avatar
    Héliogabale

    Messages : 15
    Date d'inscription : 23/03/2015
    Age : 25
    Localisation : là où il y a eu un temple de Raison

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Héliogabale le Ven 11 Déc 2015 - 2:37

    Bonsoir,

    En effet, cela fait longtemps que je n'ai pas mis les mains sur le clavier pour envoyer un message en ces lieux.

    Je suis dans cette angoisse de la constitution, certes d'une bibliothèque, mais une bibliothèque en l'optique du concours à l'agrégation. Il serait peut être en effet, très réducteur de réduire un concours de philosophie à une simple bibliothèque, quoique cerner du moins les livres principaux pouvant donner une base d'ouverture envers les différentes thématiques de la philosophie, je recherche ces fameux "classiques".
    Bien que je sois en L3, j'ai certes "encore le temps", si je peux dire ainsi, mais plus tôt je commencerai, plus tôt je serai effectif les années qui suivront.

    Un doctorant contractuel de ma faculté m'a conseillé quelques livres, mais cette Bibliographie me semble passer à côté de quelques œuvres majeures de la philosophie, c'est pour cela que mes quelques ajouts seront en couleur.

    _République - Platon
    _Métaphysique - Aristote
    _Physique - Aristote
    _Léviathan - Hobbes
    _Contrat Social - Rousseau
    _Le prince - Machiavel
    _Pensée - Pascal



    _Les Principes de la Connaissance Humaine Berkeley
    _Trois Dialogues entre Hylas et Philonous - Berkeley (Berkeley me semble original, les thèses immatérialistes permettent de basculer sur le nominalisme, et les problèmes de la Langue)
    _Enquête sur l'entendement Humain - Hume

    _Méditation Métaphysique - Descartes
    _discours de la métaphysique - Leibniz 


    _Traité de la réforme de l'entendement - Spinoza ( certes inachevé mais traite de ce qui me semble être introducteur pour l'Éthique, et de la Méthode dont on trouvera un précieux écho pour le chapitre 7 de la réforme de l’interprétation du Traité Théologie Politique)


    _Ethique - Spinoza 


    _Traité Théologico-politique - Spinoza (incompréhension totale de l'absence de cette œuvre dans sa liste, puisqu'il s'agit d'un texte certes d'actualité, mais également un livre qui a réformé l'histoire de l'interprétation (cf Chapitre 7 qui traite de l'exégèse))


    _Critique de la raison pure - Kant, 
    _métaphysique des mœurs - Kant


    _phénoménologie de l’esprit - Hegel
    _La généalogie de la morale - Nietzsche


    _Totalité et infini - Levinas 
    _être et étant de Heidegger
    _L'être et le Néant - Sartre
    _évolution créatrice - Bergson

    J'espère que vous pourrez me corriger, ou compléter ma liste, je vous remercie grandement.

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 1:50