Bibliothèque numérique & espace numérique de travail


    Se constituer une bibliothèque (philo)

    Partagez
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Sam 7 Mai 2011 - 19:10

    Je suis convaincu que la plupart des fautes mises en évidence ici ne sont que des étourderies. Est-ce bien le cas ?

    Effectivement. J'ai même honte quand je vois ces fautes, elles étaient si simples à éviter... Je tâcherai à l'avenir de relire mes messages et de traquer ces inattentions... En tout cas merci à vous tous, vous faites ce que même mes anciens professeurs ne faisaient pas !

    Dans votre correction, vous avez parlé d'une erreur de syntaxe, pourriez-vous m'éclairer sur cette erreur s'il vous plaît ?

    il faut proportionner ce que vous faites à des objectifs clairs

    Je comprends tout à fait. Avant de faire ma liste, je me suis posé cette question et mon objectif est tout simplement (pour l'instant) de me forger une culture philosophique. Mon objectif n'entretient pas de rapport avec l'année de Terminale qui approche, je n'essaie en aucun cas de me préparer, bien que ça l'induise. Je veux tout simplement apprendre, connaître.

    Pour ma part, je ne vous le conseillerais que si vous souhaitez activement intégrer une hypokhâgne.

    Je le souhaite en effet. Vous me conseillez donc de lire l'intégrale de Machiavel ?

    ainsi un commentaire de son introduction à la Phénoménologie de l'esprit, par exemple celui de Jean Hippolyte.

    Je prends note Smile

    Oui, on ne trouve même que des éditions scolaires.

    Parfait dans ce cas.

    Contentez-vous, dans un premier temps, de La Naissance de la Tragédie, et de la deuxième Considération inactuelle

    Très bien.

    Mais sans connaître Kant, adieu Schopenhauer.

    Il est donc préférable que je lise Kant avant de me pencher sur Schopenhauer ?

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 7 Mai 2011 - 19:33

    Oui, pour lire Schopenhauer il faut au moins connaître le Kant de la première Critique (S. se réfère à la première version).
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Sam 7 Mai 2011 - 19:42

    Oui, pour lire Schopenhauer il faut au moins connaître le Kant de la première Critique

    Pour quelle raison ?

    En tout cas c'est bon à savoir. J'attendrai donc d'avoir approfondi Kant avant de lire Schopenhauer... Toutefois, cela ne m'empêche pas de lire des commentaires sur sa philosophie, histoire au moins de savoir certains de ses points de vue...

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 7 Mai 2011 - 19:53

    Il fonde sa métaphysique sur la base de celle de Kant, mais il en a une interprétation personnelle qui ferait tendre Kant vers Platon, me semble-t-il. Et puis il reprend les problématiques kantiennes et leurs apories pour y répondre. La Volonté n'est jamais très loin de la chose en soi. Mais contrairement à Kant le philosophe peut connaître les Idées par une intuition pure. Liber me corrigera si besoin.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Sam 7 Mai 2011 - 23:12

    aristippe de cyrène a écrit:J'ai même honte quand je vois ces fautes, elles étaient si simples à éviter... Je tâcherai à l'avenir de relire mes messages et de traquer ces inattentions... En tout cas merci à vous tous, vous faites ce que même mes anciens professeurs ne faisaient pas !

    Dans votre correction, vous avez parler d'une erreur de syntaxe, pourriez-vous m'éclairer sur cette erreur s'il vous plaît ?
    Ou comment soumettre à la pression orthographique. :D

    Quant à l'erreur de syntaxe, elle est (devenue) banale mais on la repère très vite si on se montre attentif en relisant ce qu'on écrit ; vous avez le choix entre les deux propositions suivantes : qu'il me serait utile de lire — qui serait utile à lire.

    aristippe de cyrène a écrit:mon objectif est tout simplement (pour l'instant) de me forger une culture philosophique. Mon objectif n'entretient pas de rapport avec l'année de Terminale qui approche, je n'essaie en aucun cas de me préparer, bien que ça l'induise. Je veux tout simplement apprendre, connaître.
    Connaître ? Connaître pour connaître ? Qu'est-ce qui vous anime ? Qu'est-ce qui vous pousse et vers quoi tendez-vous ? Si ce n'est que la culture pour la culture, ça n'en vaut pas la peine. Les plaques de chocolat procurent la même satisfaction à moindre coût.

    aristippe de cyrène a écrit:Vous me conseillez donc de lire l'intégrale de Machiavel ?
    Pas l'intégrale, non. Machiavel, ça a l'air facile. Ça n'en a que l'air. Outre que le lire vous oblige à lire la plupart des philosophes politiques du temps et d'après, vous seriez nécessairement amené à entrer dans le détail de l'histoire de la Renaissance, donc de la fin du moyen âge et du XVIIe siècle. Passez d'abord par Pierre Manent, dont le Machiavel est un des plus accessibles et clairs, à la fois historiquement et philosophiquement expliqué (Cf. Naissances de la politique moderne, et son Histoire intellectuelle du libéralisme, chez Hachette ; très courts, indispensables et lumineux). Passez ensuite par Claude Lefort, à condition de ne faire que ça pendant deux à trois semaines à raison d'une dizaine d'heures par jour, et seulement si vous souhaitez intégrer une hypokhâgne ou Sciences Po, par exemple.

    aristippe de cyrène a écrit:Il est donc préférable que je lise Kant avant de me pencher sur Schopenhauer ?
    Une partie de la Critique de la raison pure suffirait, si vous disposez de commentaires et d'analyses pour compléter.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 8 Mai 2011 - 0:19

    Ou comment soumettre à la pression orthographique.

    Du coup j'ai honte :oops: ... Il faut vraiment que je m'y mette. Cette "habitude" de faire des fautes ne m'avait jamais posé de problèmes, et je pense que je me complaisais un peu dans cela. Mais je réalise désormais que toutes ces années où je me disais : "ce n'est pas grave", je vais le payer cher car plus j'avance dans mes études, plus les profs seront intransigeants avec moi. Je perds déjà en moyenne sur tous mes contrôles 1 à 2 points à cause de l'orthographe et de la présentation (car mon écriture est également ignoble, c'est le mot, donc j'accumule là !), alors qu'est-ce que ce sera les années à venir !

    Merci pour l'explication syntaxique, je tâcherai de m'en souvenir :lol:

    Connaître ? Connaître pour connaître ? Qu'est-ce qui vous anime ? Qu'est-ce qui vous pousse et vers quoi tendez-vous ? Si ce n'est que la culture pour la culture, ça n'en vaut pas la peine.

    Oui bien sûr. Je ne sais ce qu'il se passe en moi, mais j'ai ce désir intérieur et oppressant qui me pousse à vouloir m'instruire en philosophie ! J'ai le désir profond d'accéder à un peu plus de sagesse, même si je sais que le chemin est long. Mais justement ! Autant le commencer tôt. J'ai déjà l'impression d'avoir passer trop d'années à jouer aux jeux vidéos, et pas assez à tendre vers le bonheur vrai dont parlent tant de philosophes. Je sens en moi le besoin de comprendre ma vie, le monde, les autres.... Je ne sais pas si vous comprenez ou alors peut-être je passe pour un fou illuminé, mais voilà ce qui m'anime !

    Passez d'abord par Pierre Manent, dont le Machiavel est un des plus accessibles et clairs, à la fois historiquement et philosophiquement expliqué (Cf. Naissances de la politique moderne, et son Histoire intellectuelle du libéralisme, chez Hachette ; très courts, indispensables et lumineux).

    J'en prends note.

    Passez ensuite par Claude Lefort, à condition de ne faire que ça pendant deux à trois semaines à raison d'une dizaine d'heures par jour, et seulement si vous souhaitez intégrer une hypokhâgne ou Sciences Po, par exemple.

    Une dizaine d'heures par jour :shock: ! Je n'y arriverai jamais ! Mais bon, si c'est nécessaire pour mon éventuelle future prépa, je suis prêt à tenter l'expérience

    Une partie de la Critique de la raison pure suffirait, si vous disposez de commentaires et d'analyses pour compléter.

    Pour ce qui est des trois critiques Kantiennes, je préfère attendre de me sentir prêt, et ensuite je les lirai, une par une, page par page, sans en manquer un bout ;)
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Dim 8 Mai 2011 - 0:45

    aristippe de cyrène a écrit:Du coup j'ai honte :oops: ... Il faut vraiment que je m'y mette. Cette "habitude" de faire des fautes ne m'avait jamais posé de problèmes, et je pense que je me complaisais un peu dans cela. Mais je réalise désormais que toutes ces années je me disais : "ce n'est pas grave", je vais le payer cher car plus j'avance dans mes études, plus les profs seront intransigeants avec moi. Je perds déjà en moyenne sur tous mes contrôles 1 à 2 points à cause de l'orthographe et de la présentation (car mon écriture est également ignoble, c'est le mot, donc j'accumule là !), alors qu'est-ce que ce sera les années à venir !
    C'est bien simple, pour cette seule mais légitime raison, vous ne pourriez intégrer une prépa, ni Sciences Po.

    aristippe de cyrène a écrit:Oui bien sûr. Mais Je ne sais ce qu'il se passe en moi, mais j'ai ce désir intérieur et oppressant qui me pousse à vouloir m'instruire en philosophie ! J'ai le désir profond d'accéder à un peu plus de sagesse, même si je sais que le chemin est long. Mais justement ! Autant le commencer tôt. J'ai déjà l'impression d'avoir passer trop d'années à jouer aux jeux vidéos, et pas assez à tendre vers le bonheur vrai dont parlent tant de philosophes. Je sens en moi le besoin de comprendre ma vie, le monde, les autres.... Je ne sais pas si vous comprenez ou alors peut-être je passe pour un fou illuminé, mais voilà ce qui m'anime !
    Vous avez peut-être pris un coup de vieux, après avoir vécu intensément votre première adolescence, qui sait ? Quelque chose qui fait que vous êtes décidé à renoncer à une vie dont vous avez acquis la certitude qu'elle n'est que falsification.

    aristippe de cyrène a écrit:Pour ce qui est des trois critiques Kantiennes, je préfère attendre de me sentir prêt, et ensuite je les lirais, une par une, page par page, sans en manquer un bout ;)
    Comme Liber vous l'a déjà dit, lisez les préfaces de Kant à sa Critique de la raison pure. Lisez même son introduction. D'une manière ou d'une autre, avec de la discipline intellectuelle, on y accède sans difficulté insurmontable.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 8 Mai 2011 - 1:18

    C'est bien simple, pour cette seule mais légitime raison, vous ne pourriez intégrer une prépa, ni Sciences Po.

    :shock: Faut vraiment que je m'y mette alors, ce serait franchement dommage que je rate cela seulement à cause de fautes d'orthographe ! Le pire, c'est que la plupart de mes fautes sont des erreurs d'accord... Il y a juste une erreur que je n'ai pas comprise, pourquoi le : "ne m'avait" s'écrit avec un "t" à la fin et non un "s" ?

    Vous avez peut-être pris un coup de vieux, après avoir vécu intensément votre première adolescence, qui sait ? Quelque chose qui fait que vous êtes décidé à renoncer à une vie dont vous avez acquis la certitude qu'elle n'est que falsification.

    Peut-être oui...

    Comme Liber vous l'a déjà dit, lisez les préfaces de Kant à sa Critique de la raison pure. Lisez même son introduction. D'une manière ou d'une autre, avec de la discipline intellectuelle, on y accède sans difficulté insurmontable.

    Oui j'ai déjà mis ces préfaces dans ma liste afin de les étudier ;)


    P.S : En tout cas, pour l'instant, j'ai déjà lu deux ouvrages de Cicéron et j'ai commencé Éthique à nicomaque, j'ai fini la première partie il y a 30 minutes et vais commencer la deuxième ce soir avant de dormir.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Dim 8 Mai 2011 - 1:52

    aristippe de cyrène a écrit:Il faut vraiment que je m'y mette alors, ce serait franchement dommage que je rate cela seulement à cause de fautes d'orthographes ! Le pire, c'est que la plupart de mes fautes sont des erreurs d'accords... Il y a juste une erreur que je n'ait pas comprise, pourquoi le : "ne m'avait" s'écrit avec un "t" à la fin et non un "s" ?
    Quel est le sujet du verbe ? Vous dites faire essentiellement des fautes d'accord. Pour ma part je vois deux choses : l'étourderie (ou la négligence), alimentée par ceci que vous n'êtes pas, semble-t-il, réceptif à la logique d'une phrase (sa syntaxe, les règles de sa construction), qui implique d'associer les mots les uns aux autres selon des règles. Vous avez un trio de base : le sujet, le verbe, le complément ; autrement dit, celui qui fait l'action, l'action, ce à quoi l'action s'applique. Et puis vous avez la question de la caractérisation des compléments. Si vous travaillez ces bases, dans un premier temps, vous devriez progressivement vous en sortir un peu mieux. Pour lors, vous semblez écrire les mots les uns à la suite des autres comme des unités qui n'ont aucune incidence les unes sur les autres, des unités livrées au hasard, tandis qu'il faut les penser en fonction des groupes qu'elles forment, groupes au sein desquels il y a des accords à respecter. Exemple ci-dessous :
    aristippe de cyrène a écrit:Oui j'ai déjà mis ces préfaces dans ma liste afin de les étudiées
    Faute énorme. Vous avez beau dire que vous y prêtez attention, vous en faites autant qu'avant de l'avoir dit. Pourquoi ? Vous ne prêtez aucune attention à la logique d'une phrase, d'où vos étourderies. Ici, il vous suffirait de remplacer le verbe du premier groupe (étudier) par n'importe quel verbe du troisième groupe pour savoir qu'il est à l'infinitif.

    Mais ce qui me paraît le plus significatif, dans ce que vous dites, c'est la manière de formuler le problème : "ce serait dommage que ce soit seulement à cause de l'orthographe". Votre adverbe seulement en dit long : vous refusez de reconnaître à l'orthographe et à la grammaire leur importance, comme s'il ne s'agissait que d'une contrainte purement gratuite (quant à savoir pourquoi ça existe, d'où ça vient, en quoi ça peut sembler important, etc., vous n'y êtes pas sensible). Vous me direz que votre formulation est une maladresse, que ce n'est pas intentionnel. C'est en cela qu'elle est significative.


    aristippe de cyrène a écrit:j'ai déjà lu deux ouvrages de Cicéron et j'ai commencé Éthique à nicomaque, j'ai finis la première partie il y a 30 minutes et vais commencer la deuxième ce soir avant de dormir.
    Je ne peux vous dire que ce n'est pas bien, au contraire. Mais vous présentez vos lectures comme on enfile des perles ou comme on accroche des wagons les uns aux autres. Que retenez-vous de vos lectures ? Lisez-vous en prenant des notes ? Essayez-vous de constituer un ensemble dans lequel chaque lecture prend place l'une par rapport aux autres, etc. ? Bref, y a-t-il une logique, une cohérence ?


    Dernière édition par Euterpe le Dim 8 Mai 2011 - 11:29, édité 1 fois
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 8 Mai 2011 - 3:21

    Si vous travaillez ces bases, dans un premier temps

    Comment les travailler ?

    que ce n'est pas intentionnel. C'est en cela qu'elle est significative.

    Il est vrai que ma phrase est mal formulée, mais disons que je l'ai écrite ainsi car je n'ai pas cherché à la rendre plus "stylée". Mais je n'aurais sûrement pas écrit une phrase comme celle-là sur une copie de contrôle, enfin je pense.

    Lisez-vous en prenant des notes ?

    Bien sûr ! Je prends toujours des notes de lecture.

    Essayez-vous de constituer un ensemble dans lequel chaque lecture prend place l'une par rapport aux autres, etc. ? Bref, y a-t-il une logique, une cohérence ?

    Je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire par là...


    P.S : J'ai fait des recherches sur Pierre Manent, il a écrit de nombreuses œuvres sur la philosophie politique, cependant je ne sais quoi lire. Certains titres m'ont interpellé, comme par exemple : "Cours familier de philosophie politique " ou en encore "Naissances de la politique moderne : Machiavel, Hobbes, Rousseau" . Quel livre serait le plus à ma portée ?

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 8 Mai 2011 - 10:13

    aristippe de cyrène a écrit:En tout cas c'est bon à savoir. J'attendrais donc d'avoir approfondi Kant avant de lire Schopenhauer... Toutefois, cela ne m'empêche pas de lire des commentaires sur sa philosophie, histoire au moins de savoir certain de ses points de vues...
    Vous pouvez très bien lire les passages de Schopenhauer qui ne se réfèrent pas à Kant. Vous n'êtes pas obligé de comprendre Schopenhauer du seul point de vue technique. C'est un philosophe qu'appréciaient beaucoup les artistes. Wagner, qui fut un grand lecteur de Schopenhauer, ne connaissait pas du tout la philosophie de Kant. La Volonté schopenhauérienne est je dirais à moitié métaphysique, à moitié sentimentale, car, peut-être le savez vous, elle est "sans raison".
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Dim 8 Mai 2011 - 11:47

    aristippe de cyrène a écrit:
    Passez d'abord par Pierre Manent, dont le Machiavel est un des plus accessibles et clairs, à la fois historiquement et philosophiquement expliqué (Cf. Naissances de la politique moderne, et son Histoire intellectuelle du libéralisme, chez Hachette ; très courts, indispensables et lumineux).

    J'en prends note.
    Pourtant...
    aristippe de cyrène a écrit:J'ai fait des recherches sur Pierre Manent, il a écrit de nombreuses œuvres sur la philosophie politique, cependant je ne sais quoi lire. Certains titres m'ont interpellé, comme par exemple : Cours familier de philosophie politique ou en encore Naissances de la politique moderne : Machiavel, Hobbes, Rousseau. Quel livre serait le plus à ma portée ?
    Étourdi !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est un philosophe qu'appréciaient beaucoup les artistes. Wagner, qui fut un grand lecteur de Schopenhauer, ne connaissait pas du tout la philosophie de Kant.
    Wagner est une exception. La plupart des artistes qui appréciaient Schopenhauer ne l'ont pas lu. La chose a été clairement établie par Besançon.

    Mais il est vrai qu'on peut lire beaucoup de ses textes sans passer par Kant. Le problème, c'est que la Volonté se comprend en référence à la chose en soi.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 8 Mai 2011 - 14:22

    Euterpe => :oops:

    En tout cas là c'est bon, ils sont dans mon panier ;) ... Je commencerai à les lire une fois que j'aurais déjà un peu abordé Machiavel.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 8 Mai 2011 - 15:30

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Le problème, c'est que la Volonté se comprend en référence à la chose en soi.
    Dans le premier tome seulement, celui consacré à la Représentation. Dans le second, Schopenhauer expose les conséquences pour l'homme de son concept de Volonté. C'est dans cette partie du livre qu'on trouve les textes les plus célèbres.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 8 Mai 2011 - 22:33

    En cherchant des informations sur Schopenhauer, j'ai trouvé un livre qu'il a écrit : "Du néant de la vie"

    Connaissez-vous cet ouvrage ? Peut-il être intéressant pour ma liste ?

    J'ai également une question par rapport à Aristote. Afin de me documenter sur sa philosophie, et bien que je lise déjà Éthique à Nicomaque, je souhaite lire un livre qui expose sa philosophie générale. J'ai donc cherché et ai trouvé plusieurs ouvrages : La Philosophie d'Aristote de Richard Bodéüs, Marie-Hélène Gauthier-Muzellec, Annick Jaulin, Francis Wolff et Quadrige ; Aristote de Pierre Marie Morel. Avez-vous un quelconque avis sur ces livres ?

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Lun 9 Mai 2011 - 9:37

    aristippe de cyrène a écrit:En cherchant des informations sur Schopenhauer, j'ai trouvé un livre qu'il à écrit : "du néant de la vie"

    Connaissez vous cet ouvrage ? Peut-il être intéressant pour ma liste ?
    C'est un minuscule essai, tiré de son ouvrage en forme de pot-pourri où il vulgarise sa philosophie : Parerga et paralipomena (le titre est volontairement compliqué), premier grand succès de Schopenhauer. Toutes les idées exposées dans ce recueil se retrouvent dans le Monde comme Volonté et comme Représentation, mais dans les Parerga, le style est plus relâché, souvent cocasse, comme dans les essais Du vacarme et du bruit (qu'il ne supportait même pas dans la rue) ou Sur les femmes, où il propose le ménage à trois, pour en finir avec l'hypocrisie de l'adultère. Smile

    Pour Aristote, Euterpe vous répondra mieux que moi.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Lun 9 Mai 2011 - 11:46

    aristippe de cyrène a écrit:J'ai donc cherché et ai trouvé plusieurs ouvrages : La Philosophie d'Aristote de Richard Bodéüs, Marie-Hélène Gauthier-Muzellec, Annick Jaulin, Francis Wolff et Quadrige ; Aristote de Pierre Marie Morel. Avez-vous un quelconque avis sur ces livres ?
    Je ne les ai pas lus. Pierre Aubenque, en France, et David Ross, en Angleterre, sont des classiques. Les livres de Jean Brun et d'Anne Cauquelin sont accessibles et scolaires. Enfin les études de Werner Jaeger sont excellentes. Quoi qu'il en soit, il est rare de trouver de mauvaises choses. Ainsi les leçons d'Émile Boutroux restent intéressantes.

    Mais, encore une fois, évitez la boulimie, qui vous fera perdre plus de temps que si vous n'aviez rien lu. Une petite bibliographie judicieuse vaut mieux que lire en bâfrant.


    Dernière édition par Euterpe le Lun 9 Mai 2011 - 20:47, édité 1 fois
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Lun 9 Mai 2011 - 12:25

    C'est un minuscule essai, tiré de son ouvrage en forme de pot-pourri où il vulgarise sa philosophie : Parerga et paralipomena (le titre est volontairement compliqué), premier grand succès de Schopenhauer. Toutes les idées exposées dans ce recueil se retrouvent dans le Monde comme Volonté et comme Représentation, mais dans les Parerga, le style est plus relâché,

    Merci pour ces précisions Liber, je pense le lire.

    ou Sur les femmes, où il propose le ménage à trois, pour en finir avec l'hypocrisie de l'adultère.

    J'ai entendu parler de cet essai. Il paraît qu'il faut le prendre au second degré...

    Une petite bibliographie judicieuse vaut mieux que lire en bâfrant.

    Oui je comprends. Il est vrai qu'à trop batifoler partout on finit par ne rien lire. Sénèque le disait bien : "c'est n'être nulle part que d'être partout" Smile

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Lun 9 Mai 2011 - 14:54

    aristippe de cyrène a écrit:
    ou Sur les femmes, où il propose le ménage à trois, pour en finir avec l'hypocrisie de l'adultère.

    J'ai entendu parler de cet essai. Il paraît qu'il faut le prendre au second degré...
    Pour nous peut-être, pour notre auteur, certainement pas. La femme est l'instrument ("instrumentum diaboli") du Vouloir Vivre, dont l'affranchissement constitue le but ultime de la philosophie schopenhauérienne. Ses lazzis sur les femmes, qui font bien rire aujourd'hui, nous rappellent seulement que Schopenhauer est né au XVIIIème siècle.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Lun 9 Mai 2011 - 15:10

    Est-ce parce que c'est la femme qui met au monde ?

    ---

    Sinon, pour les lecteurs de Heidegger, dans quel ouvrage puis-je trouver des textes concernant l'habitation ou l'habiter ?
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Lun 9 Mai 2011 - 19:11

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:pour les lecteurs de Heidegger, dans quel ouvrage puis-je trouver des textes concernant l'habitation ou l'habiter ?
    Dans Essais et conférences, chez Tel Gallimard, « Bâtir habiter penser », p. 170.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Lun 9 Mai 2011 - 19:49

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Est-ce parce que c'est la femme qui met au monde ?
    Plutôt pour son attirance sexuelle. Je ne me souviens pas que Schopenhauer ait critiqué les mères, sauf dans l'Essai sur les femmes, où il en profite (de la pure misogynie cette fois-ci) pour traiter la femme d'enfant, parce qu'elle peut passer tout un après-midi à jouer avec eux.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Lun 9 Mai 2011 - 20:53

    J'ai une petite question :

    Dans Vies et doctrines des philosophes illustres, la partie consacrée à Aristote est-elle instructive pour qui cherche à mieux comprendre son œuvre et sa philosophie ?
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Lun 9 Mai 2011 - 21:08

    aristippe de cyrène a écrit:Dans Vies et doctrines des philosophes illustres, la partie consacrée à Aristote est-elle instructive pour qui cherche à mieux comprendre son œuvre et sa philosophie ?
    On y lit essentiellement des anecdotes, désopilantes pour la plupart, et une série de bons mots qui lui sont attribués. On y trouve également quelques remarques sur son œuvre. Guère plus.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Lun 9 Mai 2011 - 21:31

    Je vois.

    Mais sinon, en règle générale, ce livre de Diogène vaut-il le coup ? Serait-il important pour moi ?
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Lun 9 Mai 2011 - 22:35

    Bien sûr qu'il vaut la peine ! C'est une source indispensable, quelle que soit sa fiabilité. Important pour vous ? Si c'est pour l'apprentissage de la philosophie, non.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Lun 9 Mai 2011 - 23:23

    Vous pouvez en avoir un aperçu en faisant une recherche rapide sur Internet, les textes y sont tous disponibles. Ici, par exemple : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ou là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Lun 9 Mai 2011 - 23:48

    Euterpe => Oui bien sûr ! Je me le procurerai dans ce cas.

    Silentio => Merci pour le lien. Très utile.


    P.S : J'ai fait une estimation, toutes les lectures que je prévois de faire (environs 45 ouvrages) me coûteront près de 400 euros... Il vas falloir que j'économise :lol: . Heureusement que j'ai pu travailler durant les dernières vacances...

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Lun 9 Mai 2011 - 23:56

    Vous n'avez certainement pas besoin de lire tout ça, fixez-vous des priorités, vous lirez le reste bien plus tard si jamais vous ne trouvez pas en cours de route certaines orientations. Si j'étais à votre place, je commencerais par établir une liste de 5 ou 10 livres maximum parmi lesquels je mettrais des classiques indispensables et de quoi explorer différents courants, histoire d'avoir une base et différents aperçus afin de m'aiguiller plus tard vers ce qui m'a le plus intéressé.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mar 10 Mai 2011 - 0:25

    Si j'étais à votre place, je commencerais par établir une liste de 5 ou 10 livres maximum parmi lesquels je mettrais des classiques indispensables et de quoi explorer différents courants, histoire d'avoir une base et différents aperçus afin de m'aiguiller plus tard vers ce qui m'a le plus intéressé.

    Oui ! Mais je n'arrive jamais à faire un choix :lol: car sur les 45 ouvrages sélectionnerés, il y en a au moins 30 que je considère déjà comme indispensables...

    De toute façon, je compte prendre les œuvres par vagues de cinq, histoire de rester modeste, donc je verrai comment m'organiser.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Mar 10 Mai 2011 - 0:48

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Vous n'avez certainement pas besoin de lire tout ça
    En effet. J'irais même jusqu'à dire que ça devient irrationnel, Aristippe. Faites vous-même le calcul. Une année comporte 52 semaines. Supposez, au hasard, pouvoir lire 2 livres par semaine, on obtient 104. Votre liste de 45 livres à lire dans un délai disons de 3 mois est irréaliste, et même fantaisiste. Vous ne lirez pas des articles de magazine, digérés à peine finis... Essayez de mettre dans une même assiette une entrée, un plat de résistance, le fromage, le dessert, le pain ; mélangez le tout : vous obtenez de la bouillie. Voilà le programme que je détecte pour l'instant. Quant aux raisons qui sont les vôtres...
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mar 10 Mai 2011 - 1:03

    aristippe de cyrène a écrit: j'ai réfléchi aux lectures que j'aimerais faire entre aujourd'hui et jusqu'à la fin de l'été... Peut-être n'arriverai-je pas à tout lire jusque là

    Votre liste de 45 livres à lire dans un délai disons de 3 mois est irréaliste, et même fantaisiste.

    J'en ai conscience depuis le début. Je lirai ces livres à mon rythme, en attachant de l'importance surtout à la compréhension et à la digestion des ouvrages. Il ne s'agit pas de faire une overdose de livres pour au final ne rien retenir, je veux que ces livres me servent à quelque chose ;)
    Je prévois de lire environ 20 livres pour la fin de l'été, je pense que c'est réalisable...

    Quant aux raisons qui sont les vôtres...

    Que voulez-vous dire ?



    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Mar 10 Mai 2011 - 2:06

    aristippe de cyrène a écrit:Je prévois de lire environ 20 livres pour la fin de l'été, je pense que c'est réalisable...
    C'est plus raisonnable en effet. Vous disposez de 9 semaines entre juillet et août. Si vous tablez sur 10 semaines de lecture à raison de 2 livres par semaine, vous pouvez espérer une lecture constructive, qui se survivra a elle-même, avec prise de notes, des retours, des comparaisons, etc.

    Quant aux raisons qui sont les vôtres...
    Que vous êtes pressé. Vous avez du temps à rattraper ? La vie est pourtant devant vous. N'oubliez pas de vivre, ça apprend à lire.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mar 10 Mai 2011 - 2:21

    Que vous êtes pressé. Vous avez du temps à rattraper ? La vie est pourtant devant vous. N'oubliez pas de vivre, ça apprend à lire.

    Vous avez raison... Mais en fait c'est un trait de caractère, quand je me lance dans quelque chose, je me lance à fond. Mais le problème est toujours le même : ne pas s'essouffler dans son entreprise...

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Mar 10 Mai 2011 - 18:24

    Il faut surtout penser à commencer et ne pas trop tirer de plans sur la comète. Mais rassurez-vous, j'ai le même problème pour cet été, une vingtaine de livres à lire dans ma bibliothèque et une trentaine dans mon panier... Je réduis progressivement en me demandant ce dont j'ai vraiment besoin. Le problème vient surtout des classiques qui auraient dû être lus et qu'il faudra lire un jour. Si vous pouvez commencer méthodiquement ce sera ça de moins à rattraper plus tard.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mar 10 Mai 2011 - 20:53

    Oui...

    Moi ce que j'ai fait là, c'est que j'ai regroupé les livres en catégories, par exemple, une catégorie : "philosophie politique" avec dedans La république de Platon, Le Prince de Machiavel, etc... Et après j'ai vu les catégories qui me plaisaisent et je vais étudiéer catégorie par catégorie !

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Mer 11 Mai 2011 - 23:10

    Mes lectures pour cet été se composent d'ouvrages de Rousseau, Tocqueville, Manent, Foucault, Kierkegaard, Platon, Diderot, Epicure, Descartes, Chestov. J'aimerais aussi finir le Kierkegaard, l'Un devant l'Autre de Jean Wahl et relire La Nausée de Sartre.

    Je prévois d'acheter :
    • Le principe responsabilité : Une éthique pour la civilisation technologique - Hans Jonas
      La raison populiste - Ernesto Laclau
      Surveiller et punir - Foucault
      Ecrits politiques - Benjamin Constant
      Le Prince : Suivi d'extraits des Œuvres politiques et d'un choix des Lettres familières - Machiavel (j'ai déjà l'ouvrage, bien entendu, mais dans une édition bien pauvre)
      Œuvres - E. Kantorowicz (pour les Deux corps du roi)
      Discours de la servitude volontaire - Etienne de La Boétie
      Le citoyen - Thomas Hobbes
      Leviathan - Thomas Hobbes (version originale)
      Théologie politique - Carl Schmitt
      L'institution imaginaire de la société - Castoriadis
      La puissance de la pensée - Giorgio Agamben
      Éthique de Nicomaque - Aristote (j'ai tous les extraits, nombreux, des passages les plus importants, mais c'est mieux d'avoir le livre)
      Le réel : Traité de l'idiotie - Clément Rosset
      Homo sacer t.1 - Agamben
      Fondements de la métaphysique des moeurs - Emmanuel Kant
      Essais et Conférences - Martin Heidegger
      Être Dieu en Dieu - Maître Eckhart (par curiosité, en plus c'est court)
      L'Iliade et l'Odyssée - Homère (pour enfin le lire lorsque j'irai en Grèce)
      La Cité et l'Homme - Leo Strauss
      Idées et croyances - José Ortega y Gasset
      La révolte des masses - José Ortega y Gasset
      La Crise de la culture - Hannah Arendt

    Pas mal de choses attendront, notamment Michaux, Barbey d'Aurevilly, Blanchot, etc., j'hésitais aussi à prendre le livre de Koyré, Du monde clos à l'univers infini.

    Il faudrait que j'enlève un tiers de tout ça, si vous avez des idées...

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Jeu 12 Mai 2011 - 11:56

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Pas mal de choses attendront, notamment Michaux, Barbey d'Aurevilly, Blanchot, etc.,
    Je trouve que vous ne lisez pas beaucoup de littérature. Smile Bon, moi je ne lis plus que ça. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Jeu 12 Mai 2011 - 12:56

    Malheureusement, il faut dire que peu d'auteurs m'attirent et j'essaye de prendre mes études au sérieux, avec un peu d'ambition. Le dernier que j'ai lu ça doit être Drieu la Rochelle, j'ai pas du tout accroché.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Jeu 12 Mai 2011 - 19:57

    Silentio, je remarque que nous avons quelques lectures en commun Smile

    Kant et Aristote notamment.

    P.S : J'ai lu le discours de la servitude volontaire il y a quelques mois pour l'utiliser dans mon sujet de TPE. Ce fut une bonne source pour ma bibliographie.
    J'ai adoré ce "discours", il se lit très facilement et est très cours.

    P.S 2 : Quelles études faites-vous ? Étant donné votre âge, vous y êtes peut-être encore...
    avatar
    jean ghislain

    Messages : 331
    Date d'inscription : 13/03/2011
    Age : 43

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  jean ghislain le Jeu 12 Mai 2011 - 23:58

    Préférez L'introduction à la métaphysique de Heidegger pour une première approche, car Essais et conférences est un panache de toutes ses conférences et nécessite de comprendre non seulement son langage technique réputé difficile, mais de plus d'avoir une vue générale sur la totalité de son œuvre. Bonne lecture. :study:
    Quant à Foucault, son Histoire de la sexualité est très distrayante. Notez que viennent d'être publiées ses dernières conférences, Du gouvernement de soi et des autres, si vous aimez les conférences...
    sinon je rejoins un autre membre pour vous conseiller de ne pas trop ingérer de livres, et de méditer plus particulièrement les ouvrages qui vous plaisent d'emblée et vous parlent comme on dit, car en philosophie, chacun doit trouver sa propre voie ! Quant à lire 10 heures d'affilée, vous le vivrez peut-être un jour si vous vous passionnez pour un auteur (ce fut mon cas pour le Zarathoustra de Nietzsche).

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Ven 13 Mai 2011 - 0:50

    Aristippe, je fais un master de sociologie et d'anthropologie, spécialité sociologie et philosophie politique, d'où certaines lectures piochées dans les recommandations bibliographiques pour l'année prochaine.
    Jean Ghislain, pour ce qui concerne la lecture de Heidegger, comme je l'ai demandé j'ai besoin pour mes recherches des textes concernant l'habitation. Pour Foucault, je travaille sur mon mémoire à partir de son travail, sur les relations entre le sujet et le pouvoir, ce qui me fait aller de la période portant sur la biopolitique aux tous derniers travaux. J'ai lu bon nombres de commentaires et le premier tome de l'Histoire de la sexualité, je compte lire les deux tomes sur l'Antiquité pendant l'été. Je travaille aussi sur les trois derniers cours au Collège de France, j'ai lu l'Herméneutique du sujet et me suis arrêté à la moitié du Gouvernement de soi et des autres. Mais j'ai aussi le Courage de la vérité, les Situations de cours de F. Gros sont très utiles. Quant au reste, ne vous inquiétez pas, je ne vais sûrement pas tout lire mais je sais ce que je fais, je sais m'imprégner de mes lectures.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Sam 14 Mai 2011 - 17:46

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:il faut dire que peu d'auteurs m'attirent
    Voilà un mobile quelque peu restrictif pour lire !

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 14 Mai 2011 - 18:02

    Je ne lis pas tout ce qui se présente à moi sinon je ne m'en sortirais pas. Je sélectionne d'après certains critères. Et j'ai déjà pas mal d'auteurs en attente (Goethe, Dostoïevski, Camus, etc. J'aimerais lire d'autres livres de Knut Hamsun, lire Huysmans, etc.). J'aimerais pouvoir tout lire mais je ne suis pas une machine. Et si je peux me passer de certaines lectures je ne me le refuse pas. Il faudrait vraiment que j'aie épuisé tous les grands auteurs qui m'attirent et m'intriguent pour lire, par exemple, un Zola.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Sam 14 Mai 2011 - 19:34

    Vous pourriez lire des extraits ou une œuvre courte. C'est ce que je fais pour avoir au moins une idée du talent de l'auteur. Imaginez le temps qu'il faut pour une lecture comme Guerre et paix. Si vous voulez découvrir Tolstoï, une nouvelle est plus appropriée.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Sam 14 Mai 2011 - 19:39

    Il faudrait vraiment que j'aie épuisé tous les grands auteurs qui m'attirent et m'intriguent pour lire, par exemple, un Zola.

    Je ne supporte pas non plus Zola... Il désire tellement rendre tout réel que ça étouffe le lecteur... Le fait qu'il énonce le prix de chaque vêtement ne rendra pas son livre plus réel... Enfin bon, c'est aussi un courant littéraire, il faut remettre tout cela dans son contexte...

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Sam 14 Mai 2011 - 19:41

    Je ne suis pas gêné par cette méthode, d'autres la pratiquent, par exemple, Hemingway dans Pour qui sonne le glas qui décrit tout minutieusement. Je trouve en revanche insupportable la vulgarité affectée de Zola, déjà Hugo j'ai du mal, mais alors Zola !

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 14 Mai 2011 - 20:07

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Tu pourrais lire des extraits ou une oeuvre courte. C'est ce que je fais pour avoir au moins une idée du talent de l'auteur. Imagine le temps qu'il faut pour une lecture comme Guerre et paix. Si tu veux découvrir Tolstoï, une nouvelle est plus appropriée.
    Je fais aussi en fonction de la longueur du texte, surtout parce que j'aime lire tout en entier. En tout cas ton intervention m'a rappelé que je devrais faire attention à ne pas m'enfermer dans la spéculation, j'ai donc essayé de revoir ma liste pour accorder une place à la littérature.
    En attendant je lis la Condition de l'homme moderne d'Arendt, et je me dis assez souvent qu'elle est foucaldienne avant l'heure, si je peux me permettre l'expression, sur toute une série de choses et sans qu'on lui ait fait de faux procès, à ma connaissance.

    Merci à Euterpe pour avoir corrigé mon message précédent, je me doutais bien que j'avais oublié le s final à Huysmans et de mettre un e à "que j'aie épuisé".
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Sam 14 Mai 2011 - 21:06

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:En attendant je lis la Condition de l'homme moderne d'Arendt, et je me dis assez souvent qu'elle est foucaldienne avant l'heure, si je peux me permettre l'expression, sur toute une série de choses et sans qu'on lui ait fait de faux procès, à ma connaissance.
    Attention aux conditions dans lesquelles vous jettent les travaux universitaires. Ce que vous dites est typique, quand on a l'habitude de l'observer du dehors. Quand je découvris Platon que je lisais et relisais, que j'étudiais en long et en large, je ne voyais que lui partout. Lorsque ce fut au tour de Kant, idem, etc. Aujourd'hui encore, même quand mes recherches débouchent sur des résultats qu'il m'est loisible de valider, je m'impose quelques hypothèses contraires, qui ne me convainquent pas, mais que je conçois aisément, afin de ménager un garde-fou. Par exemple, en ce moment, j'ai beau savoir certaines choses inédites à propos de certains hommes politiques de la Révolution, ne disposant pas de certaines preuves matérielles (et bien qu'il ne subsiste aucun doute possible, par ailleurs, et pour x et x raison non matérielle), je préfère conserver une réserve qui, pour être forcée, n'en est pas moins impérieuse.

    Cette péroraison pour dire qu'on trouve des matières grasses aussi bien dans le beurre que dans le fromage : celui-ci n'est pas celui-là. Il n'y a rien qui préfigure, ou ressemble à la pensée de Foucault chez Arendt, n'en déplaise à certains universitaires anglo-saxons et/ou américains, qui sont pour beaucoup dans ce genre de confusion en raison de l'invasion du politique par les sciences sociales (j'en touche un mot à propos de Kant dans l'intervention que je posterai ce soir). Arendt, c'est de la philosophie politique dans la tradition la plus classique de cette appellation. Elle pense les choses à partir du pouvoir. Foucault pense le pouvoir à partir d'autre chose. On peut évidemment, comme avec beaucoup d'auteurs, tenter des rapprochements, établir des liens auxquels on ne s'attendait pas, etc., mais pour que cela "fonctionne", il faut souvent sacrifier des parties essentielles des œuvres, de manière à pouvoir les distordre.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 14 Mai 2011 - 21:26

    Je savais que ça allait vous faire réagir. :roll: Je suis d'accord avec vous, c'est pourquoi j'écrivais "si je peux me permettre l'expression", parce que je ne voudrais pas faire un anachronisme ou faire dire à Arendt ce qu'elle n'a pas dit, il y a tout un monde (si je puis dire) entre les deux auteurs. Cependant, lorsque l'on réfléchit à partir d'un auteur dans le cadre d'une réflexion personnelle, certains recoupements peuvent être intéressants. Si bien que je pense que l'on peut réfléchir sérieusement à partir de Foucault tout en le faisant dialoguer avec la pensée politique classique par le biais d'Arendt qui peut nous permettre soit de compléter Foucault soit nous aider à sortir de ses impasses, ou bien encore problématiser (ce qui constitue l'activité principale de Foucault) différemment son travail. D'ailleurs, j'ai bien l'impression que je vais retrouver ce recoupement dans les écrits de Giorgio Agamben (en ce qui concerne la biopolitique). Si vous voulez des exemples de points de rencontre (ce qui ne signifie pas que ce qui est dit est identique et s'insère dans une visée commune, bien entendu) on peut voir cela dans la question de la condition et de la nature humaine, dans la perte de l'œuvre au profit du travail, dans la subjectivation, dans la critique des sciences sociales, etc. Ce qui, par ailleurs, donne une certaine grandeur à Arendt et donne des sources antérieures à Foucault, mais qui également rend compte de la position de ce dernier, de ce qu'il peut apporter et donne à penser qu'il a plutôt raison dans son approche. Bref, une rencontre stimulante, peut-être plus encore lorsqu'il y a non-relation.

    Contenu sponsorisé

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 19:21