Bibliothèque numérique & espace numérique de travail


    Se constituer une bibliothèque (philo)

    Partagez

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Mar 16 Aoû 2011 - 9:53

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Besoin d'aide : dans quel(s) ouvrage(s) de référence puis-je lire ce qui concerne l'hindouisme, le brahmanisme, et tout ce qui concerne les Vedas, Vedantas et Upanishads ?
    Avez-vous pensé à lire les textes originaux ? Il existe une édition (en petits caractères, le Véda traduit par Jean Varenne, hélas épuisée mais peut-être accessible en bibliothèque) qui donne de larges extraits de ces textes, en suivant leur évolution depuis les premiers rites jusqu'aux abstractions des Upanishads chères à Schopenhauer.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Mar 16 Aoû 2011 - 15:02

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je ne connais pas ce genre de choses, mais les éditions du Seuil proposent, en poche, une collection Points dont je ne connais plus le nom (sagesse ?), collection très sérieuse dans laquelle vous trouverez tout ce qu'il vous faut. Vous pouvez également naviguer dans les articles de wikipedia pour vous constituer une bibliographie. Je ne saurais vous être d'un grand secours à ce sujet.
    Merci pour le lien, ça semble systématique et non simplement fouillis comme les ouvrages de spiritualité new age. La collection dont vous parlez semble en effet très prometteuse. Je vais me laisser tenter par des textes sur le judaïsme. Dommage qu'on ne puisse pas trier la liste d'attente d'Amazon en catégories.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ça dépend. Voulez-vous le poète Valéry ou Valéry le penseur ?
    Je suppose qu'il serait dommage de choisir parmi les deux.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Avez-vous pensé à lire les textes originaux ? Il existe une édition (en petits caractères, le Véda traduit par Jean Varenne, hélas épuisée mais peut-être accessible en bibliothèque) qui donne de larges extraits de ces textes, en suivant leur évolution depuis les premiers rites jusqu'aux abstractions des Upanishads chères à Schopenhauer.
    Je ne suis pas un grand habitué des bibliothèques, je préfère posséder les livres que je lis. J'ai l'impression qu'on ne trouve pas les textes originaux dans un grand livre comme l'est la Bible par exemple. Il est vrai que l'on peut trouver le Véda dans la traduction que vous indiquez, hélas le prix est trop élevé ! Je vais me contenter d'un Que sais-je ? sur les philosophies de l'Inde, éventuellement d'un ouvrage collectif intitulé Hymnes spéculatifs du Véda, ainsi que du Siddhartha de Hermann Hesse. Cela dit, c'est pas pour maintenant.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Sam 20 Aoû 2011 - 19:05

    Me voilà de retour après une semaine d'absence, je vous tiens donc au courant de mes lectures ;)

    J'ai lu Le vieil homme et la mer que j'ai beaucoup aimé, je l'ai vu comme une sorte de parabole biblique, dont la morale serait que même dans la défaite, on peut trouver la victoire, victoire venant d'un combat acharné.

    J'ai bien avancé sur Zarathoustra, que j'apprécie toujours autant et qui me surprend. Par quoi me demanderez-vous ? Eh bien par son aspect. En fait, j'ai l'impression de lire la bible...

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Dim 21 Aoû 2011 - 13:32

    Je ne suis pas encore arrivé très loin dans l'Ancien Testament mais Zarathoustra en est un pastiche et il est plus vivant et exaltant que ce livre millénaire dont certains passages sont aussi ennuyeux que des listes de course... D'ailleurs j'ai du mal à lire la Bible comme si c'était un roman, je ferais peut-être bien de la lire quotidiennement sur Internet, par morceaux.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 21 Aoû 2011 - 14:35

    C'est vrai que l'ancien testament est un peu ennuyant parfois, le nouveau se lit un peu mieux déjà...

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 21 Aoû 2011 - 15:13

    Aristippe de cyrène a écrit:J'ai lu Le vieil homme et la mer que j'ai beaucoup aimé, je l'ai vu comme une sorte de parabole biblique, dont la morale serait que même dans la défaite, on peut trouver la victoire, victoire venant d'un combat acharné.
    Je n'aime pas cet acharnement d'Hemingway envers les animaux, il s'imagine qu'il combat des hommes. Les animaux ne demandent pas à se battre. Ils ont déjà fort à faire avec leurs congénères. Hemingway est venu juste avant l'époque où l'on a songé à protéger la faune. En Afrique, il a contribué à la destruction des espèces dans les grands parcs naturels. Il y avait beaucoup plus d'animaux avant que lui et tous les chasseurs viennent faire leurs safaris. Aujourd'hui, on tente de réparer les dégâts.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je ne suis pas encore arrivé très loin dans l'Ancien Testament mais Zarathoustra en est un pastiche et il est plus vivant et exaltant que ce livre millénaire dont certains passages sont aussi ennuyeux que des listes de course...
    Il doit bien exister quelque part un condensé des phrases les plus célèbres. C'est en général ce qu'on retient de la bible : des sentences proférées par de vieux sages barbus, comme ceux de Rembrandt.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 21 Aoû 2011 - 15:20

    Je n'aime pas cet acharnement d'Hemingway envers les animaux, il s'imagine qu'il combat des hommes.
    En tout cas je n'ai pas senti cela dans Le vieil homme et la mer...

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 21 Aoû 2011 - 15:28

    Sans dévoiler l'intrigue, il est question d'un combat acharné entre un homme et un animal. Ce qui me dégoûte le plus est qu'Hemingway nous présente cette lutte comme quelque chose de noble. Il fait ça avec le rhinocéros, l'éléphant, l'ours, le lion, le canard, la truite, le marlin, et bien sûr, le taureau dans l'arène ! Une vraie ménagerie pour ses séances de torture quotidienne, le tout arrosé de litres de gnôle. Heureusement, il ne massacre pas des animaux dans tous ses romans !

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Dim 21 Aoû 2011 - 15:47

    Je l'ai lu quand j'étais au collège. Je ne l'ai pas aimé. J'ai dû louper la thématique chrétienne à laquelle je n'étais pas sensible et qui je suppose reprend celle de Moby Dick. Ca me fait penser que je n'ai jamais fait une bonne découverte parmi les lectures obligatoires en français de l'école primaire jusqu'au lycée. A l'époque j'ai bien aimé Zadig (Voltaire) ou Le dernier jour d'un condamné (Hugo), par exemple, en revanche ils ne m'ont pas fasciné. J'ai dû lire deux fois Les Mots (Sartre) sans avoir à chaque fois assez de maturité pour en apprécier la qualité. Je n'ai jamais aimé étudier l'autobiographie. Pourtant j'ai aimé les extraits des Confessions d'Augustin et de Rousseau, je regrette de ne pas avoir eu la curiosité de me plonger dedans. Heureusement j'ai encore de nombreuses années, je l'espère, pour m'y mettre. Le Horla m'a laissé indifférent, le Colonel Chabert m'a ennuyé, sans parler de Labiche et de Marivaux. Si je réfléchis bien, il y a quand même de bonnes découvertes en fait : Rhinocéros de Ionesco, la Métamorphose de Kafka, le K de Buzzati, La Fontaine et Molière. Il faudrait que je relise la Vénus d'Ille de Mérimée, je ne m'en souviens plus. :think:

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 21 Aoû 2011 - 15:51

    C'est la meilleure nouvelle de Mérimée.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 21 Aoû 2011 - 17:54

    Silentio, nous avons eu les mêmes lectures scolaires pratiquement !

    J'ai lu Zadig l'année dernière, cela m'a laissé relativement indifférent. Il faut dire que les contes philosophiques, c'est pas trop ma tasse de thé... J'ai lu Les mots cette année, cette lecture m'a bouleversé, j'ai vraiment aimé. C'est le seul Sartre que j'ai lu. Le Colonel Chabert m'a déçu comparé à la qualité habituelle des livres de Balzac. Pour ce qui est de Labiche et de Marivaux, j'ai lu respectivement Le voyage de Monsieur Perichon et Le jeu de l'amour et du hasard, qui m'ont laissé indifférent à la lecture mais que j'ai ensuite trouvé bougrement intéressant après analyse avec le professeur ! Cela s'est aussi produit lors de ma lecture du Blé en herbe.

    Je n'ai jamais aimé étudier l'autobiographie
    Lors de ma 3e, c'était la première séquence de l'année, et c'est cette séquence qui a fait de moi un littéraire. En un mois, j'ai découvert, Chateaubriand, St Augustin et Montaigne, qui ne m'ont plus quitté depuis... J'eus presque envie d'écrire mon autobiographie... Mais se retourner sur sa vie à 12 ans, c'est un peu étrange... Quoique Nietzsche l'ai fait à 11, mais je ne suis pas Nietzsche, et j'en suis loin :roll:

    Il faudrait que je relise la Vénus d'Ille de Mérimée, je ne m'en souviens plus
    Je l'ai lu en 4e, je me souviens de quelques éléments mais rien de plus.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 21 Aoû 2011 - 19:37

    Au fait, j'habite pas loin d'Ille-sur-Têt, lieu où se déroule la nouvelle. ;)
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Ven 26 Aoû 2011 - 23:48

    Est-ce que quelqu'un par hasard connaît un site où seraient regroupées les biographies des grands philosophes, des biographies ni trop courtes ni trop longues, mais complètes, où je pourrais m'informer sur les évènements de la vie de ces philosophes ?

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 27 Aoû 2011 - 0:38

    Pour l'Antiquité grecque, voir Diogène Laërce : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Sam 27 Aoû 2011 - 1:39

    Oui j'y avais déjà pensé pour l'antiquité, et j'avais retenu le lien que vous-même m'aviez passé ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

    Mais pour tous les philosophes qui viennent après, je ne sais où trouver une biographie complète et brève, pensez-vous que Wikipédia soit un bon ami pour cela ?
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mer 31 Aoû 2011 - 1:47

    Je m'apprête à commencer La crise de la culture, j'avais pourtant commencé Le Contrat social de Rousseau mais j'ai abandonné car je trouvais cela un peu ardu pour moi, puis à quoi bon lire un livre si je n'en retire rien... J'avorte donc cette lecture et choisis de poursuivre ma vie philosophique avec Arendt (première fois que je lis une œuvre philosophique d'une femme, et quelle femme :D )

    Bref, j'ai regardé un peu les essais regroupés et je ne pense pas les lire tous. Est-ce un problème d'en sauter certains ?
    J'ai prévu d'en sauter seulement deux : La crise de l'éducation et La crise de la culture : sa portée sociale et politique.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Mer 31 Aoû 2011 - 20:17

    Lisez tout. Qu'est-ce qui vous presse tant ?
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mer 31 Aoû 2011 - 20:25

    Oh ! rien ne me presse... C'est juste que certains essais, à première vue, ne m'intéressent pas trop... Mais bon je lirai et puis je verrai sur le moment. ;)

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Mer 31 Aoû 2011 - 20:29

    Je vous incite aussi à reprendre la lecture du Contrat social. Il serait tout de même mieux de lire les deux Discours avant.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mer 31 Aoû 2011 - 21:12

    J'ai déjà lu le Second Discours, mais pour le Contrat social, je ne pense pas être prêt ! Je vais attendre de mûrir un peu plus philosophiquement...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Invité le Mer 31 Aoû 2011 - 21:45

    Pourtant, il est courant de trouver dans les différentes éditions Du contrat social des commentaires de l'œuvre qui la situent contextuellement et en donnent le sens.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Mer 31 Aoû 2011 - 22:43

    Si vous en avez l'occasion, lisez ou relisez le premier Discours. Une pure merveille. Il est d'une actualité saisissante.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Jeu 1 Sep 2011 - 0:05

    Je n'y manquerai pas ;)

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Ven 21 Oct 2011 - 11:16

    Je tente de me constituer une bibliographie sur le thème de l'autonomie. Peut-être pourriez-vous m'aider ?
    Pour le moment, je pense à La Boétie, Rousseau, Kant, Nietzsche, Castoriadis. Machiavel, Tocqueville et Foucault également, en un sens, si je veux traiter de l'hétéronomie et de la lutte pour l'autonomie (ou dualisme nécessité/contingence). Peut-être aussi Spinoza (puissance et affectivité passive).
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Ven 21 Oct 2011 - 16:47

    Quand vous dites l'autonomie, incluez-vous aussi l'idée d'autonomie dans le processus de pensée ?

    Pour Spinoza, lisez peut-être les passages où il parle de la liberté, de la nécessité, etc. Sinon vous pouvez aussi trouver quelques fragments d'Héraclite sur le sujet ;)
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Ven 21 Oct 2011 - 18:06

    Aristippe de cyrène a écrit:vous pouvez aussi trouver quelques fragments d'Héraclite sur le sujet
    C'est une question de philosophie politique moderne, Aristippe. On peut sans doute chercher et trouver des "préfigurations", mais à condition de torturer les œuvres antérieures à la philosophie moderne. Et même chez Castoriadis, à propos de la démocratie athénienne, l'autonomie est collective, i. e. politique (socio-politique). Je me contente d'une citation de Wikipedia, je n'ai pas le temps de chercher dans son œuvre :
    Une société est donc autonome si, sachant qu'elle est à l'origine de sa propre création, elle est capable de s'interroger en permanence sur la validité de ses institutions, de ses lois, de ses normes, et par suite, de les transformer. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Castoriadis emploie le terme d'autonomie, dont il rappelle l'étymologie, "auto-nomos", qui renvoie à l'idée d'une création lucide et réflexive du nomos de la société (lois, normes, etc.)

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Ven 21 Oct 2011 - 18:37

    Cependant, Castoriadis ne parle-t-il pas aussi d'éducation et d'individus autonomes ? L'autonomie politique, c'est-à-dire de la chose commune, n'est pas non plus incompatible avec l'autonomie de l'acteur politique. Elle n'est pas non plus incompatible avec l'activité critique de la philosophie incarnée par le philosophe qui interroge les fondements de la société et du pouvoir, ainsi que l'imaginaire social et les significations qui induisent des conduites chez les individus.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Sam 22 Oct 2011 - 2:10

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est une question de philosophie politique moderne
    Vu qu'il n'avait pas précisé, je n'ai pas pris ça en compte. :scratch:
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Sam 22 Oct 2011 - 22:33

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Cependant, Castoriadis ne parle-t-il pas aussi d'éducation et d'individus autonomes ? L'autonomie politique, c'est-à-dire de la chose commune, n'est pas non plus incompatible avec l'autonomie de l'acteur politique. Elle n'est pas non plus incompatible avec l'activité critique de la philosophie incarnée par le philosophe qui interroge les fondements de la société et du pouvoir, ainsi que l'imaginaire social et les significations qui induisent des conduites chez les individus.
    J'avais fait cette précision à propos de Castoriadis pour éviter un contresens historique et philosophique. Mais, bien sûr, chez lui, il faut penser l'individu pour penser la démocratie athénienne. Le problème, c'est que Castoriadis est très difficile, et que le dire seulement comme ça, c'est rigoureusement faux compte tenu de ce qu'il dit lui-même. Je vais quand même citer un passage, mais c'est au risque d'obscurcir encore plus les choses pour quelqu'un qui n'est pas préparé (on ne peut pas lire Castoriadis sans connaître son langage).
    L'histoire est création : création de formes totales de vie humaine. Les formes social-historiques ne sont pas "déterminées" par des "lois" naturelles ou historiques. La société est autocréation. "Ce qui" crée la société et l'histoire, c'est la société instituante par opposition à la société instituée ; société instituante, c'est-à-dire imaginaire social au sens radical.

    L'auto-institution de la société est la création d'un monde humain : de "choses", de "réalité", de langage, de normes, de valeurs, de modes de vie et de mort, d'objets pour lesquels nous vivons et d'autres pour lesquels nous mourons ― et, bien sûr, d'abord et avant tout, la création de l'individu humain dans lequel l'institution de la société est massivement incorporée.


    Cornelius Castoriadis, Domaines de l'homme - Les carrefours du labyrinthe 2.
    On ne pourrait même pas se contenter de dire que la société serait faite d'individus et que, réciproquement, les individus seraient sociaux, l'un et l'autre étant le contenant et le contenu de l'un et de l'autre. La société, et plus exactement le social-historique (au sens où l'entend Castoriadis), est et reste le point de départ. L'individu est bien une création sociale et historique, tandis qu'il ne crée pas le social-historique même s'il en est un acteur par excellence. Il n'y a guère qu'une société à avoir inventé l'individu, et c'est la société politique athénienne.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 22 Oct 2011 - 22:45

    Je vais le lire attentivement. J'ai déjà lu quelques articles et un chapitre dédié à Castoriadis dans Les Anciens dans la pensée politique contemporaine (ouvrage collectif de très bonne facture, à noter de très bons articles sur Pierre Manent, Strauss et Foucault). Je viens de recevoir L'institution imaginaire de la société et Castoriadis, le projet d'autonomie de Philippe Caumières.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Dim 22 Jan 2012 - 1:20

    Par quel ouvrage puis-je commencer l'œuvre de Jung ?
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Dim 22 Jan 2012 - 1:38

    En général, on le fait découvrir par La dialectique du moi et de l'inconscient.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Dim 22 Jan 2012 - 1:53

    Y parle-t-il du Soi et de l'individuation ?
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Dim 22 Jan 2012 - 14:50

    C'est ça, et c'est même ce à quoi il veut en venir.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Invité le Dim 22 Jan 2012 - 15:00

    Silentio, avez-vous vu le film A dangerous method ? ;)

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Dim 22 Jan 2012 - 15:14

    Oui, hier soir. Smile Mais mon intérêt pour la psychanalyse et pour Jung n'est pas tout nouveau.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Invité le Dim 22 Jan 2012 - 15:22

    Ceci dit, dans le film, ils font une opposition stricte entre "irrationalisme" et "rationalisme", positions occupées respectivement par Jung et par Freud, alors que l'on sait que ce dernier était lui-même versé dans l'ésotérisme (notamment la numérologie, considérée aujourd'hui comme "pseudo-science").
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Dim 22 Jan 2012 - 15:40

    Est-ce un bon film ?

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Dim 22 Jan 2012 - 16:01

    Kthun a écrit:Ceci dit, dans le film, ils font une opposition stricte entre "irrationalisme" et "rationalisme", positions occupées respectivement par Jung et par Freud, alors que l'on sait que ce dernier était lui-même versé dans l'ésotérisme (notamment la numérologie, considérée aujourd'hui comme "pseudo-science").
    Certes, mais je crois que l'opposition entre scientificité (Freud) et mysticisme (Jung) dans le film sert plutôt de prétexte pour illustrer la dualité irréductible et la rivalité, même encore à l'état embryonnaire et inconscient, entre les deux savants. Freud incarne l'instance du Surmoi, c'est le Père, la Loi, il est castrateur, il étouffe son fils spirituel. On nous le montre comme un homme de pouvoir, utilisant son savoir et sa prétendue objectivité pour rejeter l'altérité qui le menace (quoi de mieux, donc, que de décréter que la recherche jungienne est irrationnelle ?). Sa névrose c'est le dogmatisme. A l'opposé, Jung apparaît comme le chercheur, un Moi hésitant qui ne sait pas s'affirmer et qui oscille entre le Ça de ses désirs (Otto Gross, Sabina Spielrein) et le Surmoi et sa morale (la science, la famille). Il est profondément divisé, incertain, et se fait dévorer tout cru par Freud. Affirmer la dimension spirituelle dans la psychanalyse sera l'enjeu à la fois d'une rupture avec Freud et d'une affirmation de soi pour Jung. C'est sa singularité, et le fait aussi qu'il est un savant, non un sujet assujetti et obéissant au Père. Sa vocation, qui l'oblige à se distinguer pour être lui-même, c'est de jouer la psychanalyse contre Freud, par fidélité au génie de Freud et à la psychanalyse. Il voit que Freud maintient en l'état par tous les moyens l'ordre établi, alors qu'il y a encore tant à explorer dans ce continent nouveau qu'est l'inconscient. Freud ne se soucie que de sa gloire et exerce sa domination par la surdétermination sexuelle. Il étouffe donc d'avance les avancées réellement scientifiques qu'il promet pourtant à ses héritiers. Mais ceux-ci ne doivent pas s'écarter du sentier tracé par le Père. La psychanalyse et les savants sont brimés.

    @Aristippe : Oui, c'est un bon film. A condition toutefois de l'intellectualiser, de le faire parler.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 22 Jan 2012 - 16:14

    Tiens, cela me rappelle la volonté d'Onfray de refonder la psychanalyse sur la science.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Dim 22 Jan 2012 - 16:36

    La psychanalyse n'a pas attendu Onfray pour être autocritique.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Liber le Dim 22 Jan 2012 - 17:07

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La psychanalyse n'a pas attendu Onfray pour être autocritique.
    Mais ça, c'est du Onfray dans le texte :
    Freud ne se soucie que de sa gloire et exerce sa domination par la surdétermination sexuelle.
    Etonnant !
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Dim 22 Jan 2012 - 18:10

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La psychanalyse n'a pas attendu Onfray pour être autocritique.
    Mais ça, c'est du Onfray dans le texte :
    Freud ne se soucie que de sa gloire et exerce sa domination par la surdétermination sexuelle.
    Etonnant !
    Avec, toutefois, une usurpation qui ne plaide pas en faveur d'Onfray. Jung critique de Freud se contente de dire que la psychanalyse ne peut se réduire à la libido comme cause unique des phénomènes inconscients - et, en tant que personne privée, Jung, comme beaucoup d'autres, pense que Freud ne peut se permettre d'adopter la position de celui qui serait le seul à orienter l'investigation psychanalytique. Onfray récupère du vrai pour en faire du faux, et ça passe comme une lettre à la poste.

    Mélanie Klein en a bavé pour se faire entendre et faire sa place dans la psychanalyse. Les freudiens...

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Ven 27 Jan 2012 - 11:42

    Est-ce que vous sauriez si La vie de l'esprit contient Juger (Arendt) ?
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Ven 27 Jan 2012 - 18:36

    Si c'est chez PUF Quadrige, oui, en appendice.

    Thrasymaque

    Messages : 56
    Date d'inscription : 07/09/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Thrasymaque le Sam 28 Jan 2012 - 1:18

    Quelqu'un a-t-il lu Don DeLillo ? C'est bien ? Et si c'est bien, quel est son meilleur livre ?
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Desassocega le Mar 31 Jan 2012 - 19:03

    Je me posais une question suite à la lecture de Sartoris : Pourquoi est-ce que Faulkner crée toujours une généalogie de fou dans ses livres ? Ils portent tous le même nom, c'est donc très compliqué de s'y retrouver et de suivre.

    Y a-t-il une raison spéciale à cela ou est-ce juste pour s'amuser avec le lecteur ?

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 4 Fév 2012 - 13:49

    Sauriez-vous quel livre me conseiller de Bernard Charbonneau ?
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4025
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Euterpe le Sam 4 Fév 2012 - 14:20

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Sauriez-vous quel livre me conseiller de Bernard Charbonneau ?
    Aucun ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    L'épouse de Jacques Ellul, qui a le mérite incontestable d'avoir été l'épouse de Jacques Ellul, voyait d'un très mauvais œil cette fréquentation ! Mais on s'acoquine souvent avec son antinome, et Jacques Ellul ne dérogeait pas à la règle dans l'amitié qu'il vouait à Charbonneau. On se demande qui, d'Ellul ou de Charbonneau, a réussi à elluliser l'un ou charbonniser l'autre... J'opte pour la dernière option. :D

    Plus sérieusement, lisez les ouvrages qu'il consacra à la critique de l'industrialisation (de la technique). Mais ça vous tombera des mains. Ça existe, et ça a existé pour Ellul. Mais Charbonneau est parfaitement nul quoique très rigolo (il meurt d'un cancer du foie - ou de la foi - quand Ellul vécut évidemment de sa foi). Son Teilhard de Chardin est pas mal : il y défait l'idole.


    Dernière édition par Euterpe le Mar 9 Avr 2013 - 0:31, édité 1 fois

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Silentio le Sam 4 Fév 2012 - 15:28

    Disons que je ne m'intéresse pas du tout à l'écologie. Mais ça aurait pu apporter quelque chose sur la thématique de l'habitation du monde et de la philosophie de la géographie, du territoire, du lieu, de l'espace, de la demeure de l'homme, etc. Ellul a-t-il quelque chose à dire là-dessus ?

    Contenu sponsorisé

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin 2017 - 19:03