παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Se constituer une bibliothèque (philo).

    Partagez
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Dim 21 Aoû 2011 - 15:20

    Je n'aime pas cet acharnement d'Hemingway envers les animaux, il s'imagine qu'il combat des hommes.
    En tout cas je n'ai pas senti cela dans Le vieil homme et la mer...

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Liber le Dim 21 Aoû 2011 - 15:28

    Sans dévoiler l'intrigue, il est question d'un combat acharné entre un homme et un animal. Ce qui me dégoûte le plus est qu'Hemingway nous présente cette lutte comme quelque chose de noble. Il fait ça avec le rhinocéros, l'éléphant, l'ours, le lion, le canard, la truite, le marlin, et bien sûr, le taureau dans l'arène ! Une vraie ménagerie pour ses séances de torture quotidienne, le tout arrosé de litres de gnôle. Heureusement, il ne massacre pas des animaux dans tous ses romans !

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Dim 21 Aoû 2011 - 15:47

    Je l'ai lu quand j'étais au collège. Je ne l'ai pas aimé. J'ai dû louper la thématique chrétienne à laquelle je n'étais pas sensible et qui je suppose reprend celle de Moby Dick. Ca me fait penser que je n'ai jamais fait une bonne découverte parmi les lectures obligatoires en français de l'école primaire jusqu'au lycée. A l'époque j'ai bien aimé Zadig (Voltaire) ou Le dernier jour d'un condamné (Hugo), par exemple, en revanche ils ne m'ont pas fasciné. J'ai dû lire deux fois Les Mots (Sartre) sans avoir à chaque fois assez de maturité pour en apprécier la qualité. Je n'ai jamais aimé étudier l'autobiographie. Pourtant j'ai aimé les extraits des Confessions d'Augustin et de Rousseau, je regrette de ne pas avoir eu la curiosité de me plonger dedans. Heureusement j'ai encore de nombreuses années, je l'espère, pour m'y mettre. Le Horla m'a laissé indifférent, le Colonel Chabert m'a ennuyé, sans parler de Labiche et de Marivaux. Si je réfléchis bien, il y a quand même de bonnes découvertes en fait : Rhinocéros de Ionesco, la Métamorphose de Kafka, le K de Buzzati, La Fontaine et Molière. Il faudrait que je relise la Vénus d'Ille de Mérimée, je ne m'en souviens plus. :think:

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Liber le Dim 21 Aoû 2011 - 15:51

    C'est la meilleure nouvelle de Mérimée.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Dim 21 Aoû 2011 - 17:54

    Silentio, nous avons eu les mêmes lectures scolaires pratiquement !

    J'ai lu Zadig l'année dernière, cela m'a laissé relativement indifférent. Il faut dire que les contes philosophiques, c'est pas trop ma tasse de thé... J'ai lu Les mots cette année, cette lecture m'a bouleversé, j'ai vraiment aimé. C'est le seul Sartre que j'ai lu. Le Colonel Chabert m'a déçu comparé à la qualité habituelle des livres de Balzac. Pour ce qui est de Labiche et de Marivaux, j'ai lu respectivement Le voyage de Monsieur Perichon et Le jeu de l'amour et du hasard, qui m'ont laissé indifférent à la lecture mais que j'ai ensuite trouvé bougrement intéressant après analyse avec le professeur ! Cela s'est aussi produit lors de ma lecture du Blé en herbe.

    Je n'ai jamais aimé étudier l'autobiographie
    Lors de ma 3e, c'était la première séquence de l'année, et c'est cette séquence qui a fait de moi un littéraire. En un mois, j'ai découvert, Chateaubriand, St Augustin et Montaigne, qui ne m'ont plus quitté depuis... J'eus presque envie d'écrire mon autobiographie... Mais se retourner sur sa vie à 12 ans, c'est un peu étrange... Quoique Nietzsche l'ai fait à 11, mais je ne suis pas Nietzsche, et j'en suis loin :roll:

    Il faudrait que je relise la Vénus d'Ille de Mérimée, je ne m'en souviens plus
    Je l'ai lu en 4e, je me souviens de quelques éléments mais rien de plus.

    Liber

    Messages : 799
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Liber le Dim 21 Aoû 2011 - 19:37

    Au fait, j'habite pas loin d'Ille-sur-Têt, lieu où se déroule la nouvelle. ;)
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Ven 26 Aoû 2011 - 23:48

    Est-ce que quelqu'un par hasard connaît un site où seraient regroupées les biographies des grands philosophes, des biographies ni trop courtes ni trop longues, mais complètes, où je pourrais m'informer sur les évènements de la vie de ces philosophes ?

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Sam 27 Aoû 2011 - 0:38

    Pour l'Antiquité grecque, voir Diogène Laërce : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Sam 27 Aoû 2011 - 1:39

    Oui j'y avais déjà pensé pour l'antiquité, et j'avais retenu le lien que vous-même m'aviez passé ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

    Mais pour tous les philosophes qui viennent après, je ne sais où trouver une biographie complète et brève, pensez-vous que Wikipédia soit un bon ami pour cela ?
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mer 31 Aoû 2011 - 1:47

    Je m'apprête à commencer La crise de la culture, j'avais pourtant commencé Le Contrat social de Rousseau mais j'ai abandonné car je trouvais cela un peu ardu pour moi, puis à quoi bon lire un livre si je n'en retire rien... J'avorte donc cette lecture et choisis de poursuivre ma vie philosophique avec Arendt (première fois que je lis une œuvre philosophique d'une femme, et quelle femme :D )

    Bref, j'ai regardé un peu les essais regroupés et je ne pense pas les lire tous. Est-ce un problème d'en sauter certains ?
    J'ai prévu d'en sauter seulement deux : La crise de l'éducation et La crise de la culture : sa portée sociale et politique.

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mer 31 Aoû 2011 - 20:17

    Lisez tout. Qu'est-ce qui vous presse tant ?
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mer 31 Aoû 2011 - 20:25

    Oh ! rien ne me presse... C'est juste que certains essais, à première vue, ne m'intéressent pas trop... Mais bon je lirai et puis je verrai sur le moment. ;)

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mer 31 Aoû 2011 - 20:29

    Je vous incite aussi à reprendre la lecture du Contrat social. Il serait tout de même mieux de lire les deux Discours avant.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Mer 31 Aoû 2011 - 21:12

    J'ai déjà lu le Second Discours, mais pour le Contrat social, je ne pense pas être prêt ! Je vais attendre de mûrir un peu plus philosophiquement...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Invité le Mer 31 Aoû 2011 - 21:45

    Pourtant, il est courant de trouver dans les différentes éditions Du contrat social des commentaires de l'œuvre qui la situent contextuellement et en donnent le sens.

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mer 31 Aoû 2011 - 22:43

    Si vous en avez l'occasion, lisez ou relisez le premier Discours. Une pure merveille. Il est d'une actualité saisissante.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Jeu 1 Sep 2011 - 0:05

    Je n'y manquerai pas ;)

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Ven 21 Oct 2011 - 11:16

    Je tente de me constituer une bibliographie sur le thème de l'autonomie. Peut-être pourriez-vous m'aider ?
    Pour le moment, je pense à La Boétie, Rousseau, Kant, Nietzsche, Castoriadis. Machiavel, Tocqueville et Foucault également, en un sens, si je veux traiter de l'hétéronomie et de la lutte pour l'autonomie (ou dualisme nécessité/contingence). Peut-être aussi Spinoza (puissance et affectivité passive).
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Ven 21 Oct 2011 - 16:47

    Quand vous dites l'autonomie, incluez-vous aussi l'idée d'autonomie dans le processus de pensée ?

    Pour Spinoza, lisez peut-être les passages où il parle de la liberté, de la nécessité, etc. Sinon vous pouvez aussi trouver quelques fragments d'Héraclite sur le sujet ;)
    avatar
    Euterpe

    Messages : 2975
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Ven 21 Oct 2011 - 18:06

    Aristippe de cyrène a écrit:vous pouvez aussi trouver quelques fragments d'Héraclite sur le sujet
    C'est une question de philosophie politique moderne, Aristippe. On peut sans doute chercher et trouver des "préfigurations", mais à condition de torturer les œuvres antérieures à la philosophie moderne. Et même chez Castoriadis, à propos de la démocratie athénienne, l'autonomie est collective, i. e. politique (socio-politique). Je me contente d'une citation de Wikipedia, je n'ai pas le temps de chercher dans son œuvre :
    Une société est donc autonome si, sachant qu'elle est à l'origine de sa propre création, elle est capable de s'interroger en permanence sur la validité de ses institutions, de ses lois, de ses normes, et par suite, de les transformer. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Castoriadis emploie le terme d'autonomie, dont il rappelle l'étymologie, "auto-nomos", qui renvoie à l'idée d'une création lucide et réflexive du nomos de la société (lois, normes, etc.)

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc 2017 - 6:38