παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Se constituer une bibliothèque (philo).

    Partagez
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Mer 6 Juil 2011 - 10:16

    Silentio a écrit:Je la vois plus prendre position pour ou contre Heidegger, Jonas, Jaspers, etc., parmi ses contemporains.
    Parce que ses œuvres sont truffées d'allusions à sa correspondance avec les uns et les autres. Mais Strauss et Blumenberg importent plus, le premier comme figure du philosophe, le deuxième comme ami. Les autres, d'une manière générale, sont des références intellectuelles ou officielles, même quand elle les connaît et qu'elle les a fréquentés. Strauss et Blumenberg sont les plus éloignés en raison des circonstances, mais sans eux Arendt se fût trouvée dans une solitude insupportable.

    aristippe de Cyrène a écrit:je vais prendre grand plaisir à lire Kant, qui il me semble était opposé fermement à Spinoza...
    C'est une opposition qui n'est pas à l'initiative de Kant, mais de la génération qui le suit. Kant s'oppose à Wolff (et ainsi à Leibniz), et à Hume. Wolff prétendait pouvoir démontrer scientifiquement les principaux dogmes de la religion, par exemple. Prenez Hume et Wolff, mettez-les dans une bouteille, secouez la bouteille, vous obtenez une granita : Kant.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mer 6 Juil 2011 - 13:21

    Liber a écrit:A mon avis, sur des milliers de lignes écrites par deux auteurs, on finit toujours par retrouver des ressemblances entre certaines idées. Mais si on regarde leur personnalité, la différence saute aux yeux.
    Certainement. Strauss en tant qu'homme est plus viril et pratique un humour presque cynique. Sa position intellectuelle est celle d'un aristocrate. Arendt, malgré sa grande force et son intelligence, reste une femme. Elle semble plus affectée, sous l'apparente objectivité du propos et du style, et adopter une attitude plus ouverte au changement, à la nouveauté et je me demande si elle n'éprouve pas de la pitié ou de la sympathie pour les ouvriers et les révolutionnaires. Bien sûr ce que je dis est très réducteur et pourra me valoir une condamnation morale (mais je ne comprends pas en quoi dire qu'une femme est une femme ou qu'une femme a certains traits, qualités et défauts inhérents à sa féminité sont la même chose que détester les femmes ; et ce n'est pas essentialiser la femme puisque je peux très bien parler de la femme comme d'une attitude culturelle ou d'un habitus).
    Euterpe a écrit:Les autres, d'une manière générale, sont des références intellectuelles ou officielles, même quand elle les connaît et qu'elle les a fréquentés.
    Dans Condition de l'homme moderne elle cite à de nombreuses reprises le travail de Koyré. En tout cas je suis toujours impressionné par le nombre de grands penseurs qui sont sortis de l'école husserlo-heideggerienne.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Mer 6 Juil 2011 - 13:46

    Silentio a écrit:Arendt, malgré sa grande force et son intelligence, reste une femme. Elle semble plus affectée, sous l'apparente objectivité du propos et du style, et adopter une attitude plus ouverte au changement, à la nouveauté et je me demande si elle n'éprouve pas de la pitié ou de la sympathie pour les ouvriers et les révolutionnaires. Bien sûr ce que je dis est très réducteur et pourra me valoir une condamnation morale (mais je ne comprends pas en quoi dire qu'une femme est une femme ou qu'une femme a certains traits, qualités et défauts inhérents à sa féminité sont la même chose que détester les femmes ; et ce n'est pas essentialiser la femme puisque je peux très bien parler de la femme comme d'une attitude culturelle ou d'un habitus).
    Il n'empêche : vous employez une phrase concessive. :roll: C'est effectivement très réducteur, et vous flirtez avec ce que vous appelez l'essentialisme.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Liber le Mer 6 Juil 2011 - 13:55

    Les femmes sont beaucoup plus faciles à comprendre dans leurs livres que dans la vie. Je vais faire mon misogyne : souvent, une femme défendra un homme ou un idéal unique, les idées ne seront qu'un moyen pour faire passer ses sentiments. La lecture d'un livre écrit par une femme est parfois très agréable, mais on voit trop souvent où elles veulent aller.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Mer 6 Juil 2011 - 14:19

    Je n'aurais pas de mal à dire que j'ai tendance à être "efféminé" (parfois je me laisse trop porter par le sentiment, parfois je cherche à combattre cette tendance en me faisant plus objectif), ce qui semble-t-il est considéré comme un défaut chez un homme, mais je ne juge pas, j'ai décrit deux styles et ne tient pas l'affectivité comme une défaillance ou un signe de faiblesse, quoique ça puisse l'être - et peut-on reprocher à une femme sa féminité ? Arendt a toutefois beaucoup de force, en interview elle semble froide, plus "virile" (au sens qu'on donne en philosophie à l'expression "sujet viril") ou asexuée (elle ne correspond pas à l'image que l'on se fait de la femme) mais ses écrits et sa correspondance font état d'une sensibilité qu'on pourrait avoir l'impression de ne pas trouver chez elle (peut-être parce qu'elle est une intellectuelle de haut rang et exigeante). Leo Strauss est un libéral conservateur, un aristocrate de la pensée, son style et ses écrits sont "chargés" voire puissants. Strauss est un véritable lion (la bête blonde c'est lui !). Il a du mordant. Et même si son humour reste celui d'un intellectuel il est clairement typique d'un homme qui s'exprime avec force. Il me semble plus offensif tandis qu'Arendt est plus ouverte à l'altérité (et elle pense, par exemple, la natalité). Dans les écrits de cette dernière on voit l'auteur se mettre en retrait par rapport à son savoir, pourtant certains signes de sa "passion" personnelle ne trompent pas à la lecture. Spontanéité et réceptivité peuvent être posées comme synonymes de masculin et féminin. Je les trouve complémentaires. Ces deux caractères ne sont pas des identités. Et même si je parlais des "essences" (des formes qui font que l'on distingue homme et femme en société) construites de ce qui ont fait les hommes et les femmes (comme rôles acquis et assimilés) au cours des siècles jusqu'à aujourd'hui, il me semble qu'on ne pourrait pas parler de misogynie (puisque je n'attaque pas les femmes et n'ai aucun propos injurieux à leur égard).

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Jeu 7 Juil 2011 - 20:20

    By the way, pour ceux qui voudraient découvrir Arendt et Strauss : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Ven 8 Juil 2011 - 0:59

    Akadem est un excellent site, je l'ajoute imméditament à liste du topic dédié : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], pour ceux qui ne l'auraient pas encore consulté.
    avatar
    jean ghislain

    Messages : 331
    Date d'inscription : 13/03/2011
    Age : 43

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  jean ghislain le Sam 9 Juil 2011 - 10:03

    C'est bizarre de lire Arendt plutot que Heidegger je trouve, car Arendt n'est pas vraiment une philosophe très importante pour moi.
    Elle tient son statut de sa relation avec Heidegger et n'aurait jamais été connue sans cela !
    Heidegger est The Philosophe car c'est le seul qui revient à la pensée grecque d'origine. J'avoue avoir eu beaucoup de difficultés à le lire, car il faut comprendre ses phrases en grec et ses citations en latin. De plus il écrit dans un langage logique mais obscur, car trop abstrait (peu lui importe le style). Ce qu'il faut retenir de lui, c'est qu'il est à lui tout seul une révolution face au cartésianisme et à la métaphysique classique. L'homme pour Heidegger est centré non pas sur une vue du monde froide, mais sur les liens qu'il entretient avec son environnement. En ce sens, Heidegger "socialise" l'homme.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Sam 9 Juil 2011 - 10:34

    Mais bien sûr, c'est Heidegger qui a fomenté le procès Eichmann et qui a créé la polémique qui a fait le succès du livre de son ancienne amante ! :scratch:
    avatar
    jean ghislain

    Messages : 331
    Date d'inscription : 13/03/2011
    Age : 43

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  jean ghislain le Sam 9 Juil 2011 - 10:37

    Non aucun rapport avec Eichmann, mais en tout cas Arendt ne serait rien sans Heidegger.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Silentio le Sam 9 Juil 2011 - 10:40

    Certes, mais elle n'est pas réductible à Heidegger. Et puis il y a aussi Jaspers.
    avatar
    jean ghislain

    Messages : 331
    Date d'inscription : 13/03/2011
    Age : 43

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  jean ghislain le Sam 9 Juil 2011 - 10:42

    Jaspers a couché avec Heidegger aussi ? :lol:
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Sam 9 Juil 2011 - 11:03

    Pouvez-vous affirmer connaître précisément la biographie de Hannah Arendt, Jean ? J'ai l'impression que non. Il faudrait vous demander pourquoi toutes les étudiantes avec lesquelles Heidegger couchait n'ont pas eu la renommée de H. A., la réponse mettra fin à votre allégation.
    avatar
    jean ghislain

    Messages : 331
    Date d'inscription : 13/03/2011
    Age : 43

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  jean ghislain le Sam 9 Juil 2011 - 11:13

    Ce que je connais de Arendt c'est qu'elle défend la démocratie, ça va pas loin niveau philosophique, non ? De plus elle a repris beaucoup de thèmes heideggeriens (comme l'habitation).
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Sam 9 Juil 2011 - 11:24

    jean ghislain a écrit:Ce que je connais de Arendt c'est qu'elle défend la démocratie, ça va pas loin niveau philosophique, non ? De plus elle a repris beaucoup de thèmes heideggeriens (comme l'habitation).
    Vous n'en connaissez donc rien, ce qui ne va pas loin philosophiquement.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Sam 9 Juil 2011 - 15:00

    Ce que je connais de Arendt c'est qu'elle défend la démocratie
    Je ne connais pas bien Arendt et Heidegger, mais ce que je sais, c'est qu'un philosophe n'est jamais réductible à une seule chose, il y a toujours dans sa philosophie un foisonnement d'idées qui fait qu'on ne peut pas dire : "ce philosophe dit cela" car il ne dit jamais que cela, vous voyez ?

    Sinon, je vous trouve un peu dur envers Arendt, j'ai vu de nombreuses émissions philosophiques où Arendt était citée, et je n'ai jamais eu l'impression qu'elle avait besoin d'Heidegger pour être citée, elle se suffit à elle-même.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Invité le Sam 9 Juil 2011 - 15:18

    Euterpe a écrit:Pouvez-vous affirmer connaître précisément la biographie de Hannah Arendt, Jean ? J'ai l'impression que non. Il faudrait vous demander pourquoi toutes les étudiantes avec lesquelles Heidegger couchait n'ont pas eu la renommée de H. A., la réponse mettra fin à votre allégation.

    Heidegger n'est tout de même pas DSK, enfin ! "Toutes les étudiantes", comme si c'était une habitude :shock: Heidegger a confié, s'agissant d'Arendt, qu'il y avait là la Chose même, l'affaire de sa vie, bref tout autre chose qu'un prof qui "se tape" les étudiantes.
    Arendt est, en public, d'une discrétion (c'est un euphémisme) très particulière sur la "grosse bêtise" de Heidegger (je veux dire 1933) : dans le texte concernant Heidegger paru dans la compilation Vies politiques (TEL Gallimard), elle réussit la prouesse de tourner autour du pot de façon à ce que cette autre "Affaire" passe à la trappe. Dans sa correspondance, elle est évidemment plus claire et lucide. Elle semble toutefois plus croire à l'égarement dû à une déconnexion du réel (donc à la "grosse bêtise") plutôt que d'un nazisme profond et sincère. Par conséquent le syndrome bien connu du philosophe qui plane à quinze milles, etc. Son témoignage n'est pas sans poids : difficile d'être mieux placée sur la connaissance du bonhomme, tout en ayant les compétences pour connaître le philosophe. Echec total en revanche pour faire sortir de Heidegger un début de critique ou de réflexion critique sur ladite grosse bêtise : elle n'a reçu (toujours selon sa correspondance avec Blücher) que des excuses pitoyables du genre : "mais si j'étais vraiment antisémite, je ne t'aurais pas aimée", etc...
    (Anecdote amusante, dans cette correspondance : Arendt ne venait pas à Paris sans aller visiter son grand ami l'avocat Cohn-Bendit, père de qui on sait. Amusant de s'imaginer Dany sautant sur les genoux d'Arendt ; elle n'évoque que le frère aîné, Gabriel, dans ses lettres...)
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Euterpe le Sam 9 Juil 2011 - 15:45

    Courtial a écrit:Heidegger n'est tout de même pas DSK, enfin ! "Toutes les étudiantes", comme si c'était une habitude :shock: Heidegger a confié, s'agissant d'Arendt, qu'il y avait là la Chose même, l'affaire de sa vie, bref tout autre chose qu'un prof qui "se tape" les étudiantes.
    Pour juger qu'on a rencontré la chose même, il faut avoir des termes de comparaison. Ça a dû frapper Heidegger de voir que, cette fois-ci, l'étudiante était plus intelligente que la moyenne de ses groupies habituelles ; son admiration était une marque de sa supériorité, contrairement aux hystériques ébaubies que le jeune maître les épinglât à son tableau de chasse.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Lun 18 Juil 2011 - 2:56

    J'ai terminé le Fondement de la métaphysique des mœurs, je pars en vacance dans quelques heures, j’emmène avec moi le Contrat social, le Phédon, L'apologie de Socrate, les Mémoires de guerre de De Gaulle, Le Zarathoustra et les Considérations inactuelles I et II :study:

    Autant dire que je ne vais pas m'ennuyer ;)
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Se constituer une bibliothèque (philo).

    Message  Desassocega le Ven 22 Juil 2011 - 17:40

    Pensez-vous qu'il puisse être intéressant pour moi de lire Malebranche ? Ou bien est-ce secondaire comme lecture ?

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 23:38