παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Frantz fanon et la psychopathologie du negre

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Frantz fanon et la psychopathologie du negre

    Message  Invité le Lun 28 Juil 2014 - 18:18

    Bonjour a tous,

    cela fait un petit moment que je me suis procurer le petit ouvrage de fanon, Peau noir masques blanc. En le lisant, je trouve tout d'abord son analyse plutôt pertinente en ce qui concerne certaines dérives des sciences occidentales du XXeme siecle des qu'il s'agissait de parler de l'homme Africain ou des peuples ayant subis la colonisation en générale. Dans cet ouvrage Fanon se concentre surtout sur le cas de l'homme noir et analyse avec une certaine perspicacité ce qu'il appel l'imago du nègre et en démontrant notamment par la notion Jungienne d'inconscient collectif a quel point cette imago est ancrée dans les sociétés occidentales ( le classique y a bon banania et bien d'autres). La raison de ce poste c'est que je cherche des personnes qui aurait éventuellement pu lire son ouvrage et qui pourraient me donner leur avis dessus car je reste néanmoins frileux sur certains points de son analyse.

    1) Il affirme a certain moment de son ouvrage que pour l'homme noir la seul transcendance est l'homme blanc, que finalement l'homme blanc serait dans une quête de l’Être et que l'homme noir serait en quête du secret de l'homme blanc. Cela me paraît abusif, il me semble qu'il est important d'inclure ici la notion d'attraction/répulsion qui je pense est déterminante pour comprendre les relations humaines que ce soit entre noir et blancs et autres, et que dans ce cas si il y a répulsion il y a rejet d'une tendance de l'autre jugée inassimilable. Son exemple est pour le moins intéressant, il prend le fait qu'aux Antilles par exemple chaque enfant grandit en lisant des illustrés représentant des petits blancs qui dans certains cas font face aux méchants nègres sauvages, ou encore le fait qu'aux Antilles on apprenne aux enfants a dire a l’école "nos ancêtres les gaulois", il ne s'agit pas d'anecdotes ce sont en sommes des éléments qui révèlent ce qu'il nomme l'imposition culturelle, elle impliquerait une sorte de tentative de derracialisation (mot horrible), le nègre (l'imago) étant vu comme l'incarnation même de la sauvagerie. Ma question est en somme de savoir tout d'abord l’étendue des conséquences de cette imposition, et si possible des informations sur l’éducation aux Antilles actuellement (il faut savoir que ce livre a été écrit dans les années 50).

    2) Il affirme également que le complexe d'Oedipe est typiquement Européen, que finalement les familles africaines, antillaises etc... ne connaîtraient pas du tout cela. Cela aussi me paraît difficile a croire " Qu'on le veuille ou non le complexe d’œdipe n'est pas près de voir le jour chez les noirs. On pourrait nous objecter avec Milanowski, que le régime matriarcal est seul responsable de cette absence" dit-il`. j’espère que vous me donnerez quelques pistes d'auteurs contemporains qui parlent de cela.

    3) Au-delà de cette auteur, je voudrais savoir ce que vous pensez en psychologie de la position Afrocentrique. C'est notamment la position du docteur Na'im Akbar, psychologue Américain. Il me semble que cette position se fonde justement sur le fait que le "blanc" serait incapable de se départir de l'imago du nègre et que de ce fait il faudrait des afro-américains ou tout simplement des africains pour étudier la situation psychologique des africains et par extension des noirs de la diaspora. Or, dire cela n'est-ce pas postuler que les noirs sont incapables d’être eux aussi hantés par cette imago? cela vous paraît-il crédible?

    4)Enfin, je voudrais tout simplement poser la question de la pertinence de la notion de race.

    Edit: même si vous ne l'avez pas lu j'aimerais quand même avoir vos avis sur ces sujets, merci.
    merci de vos réponses.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Frantz fanon et la psychopathologie du negre

    Message  Invité le Mar 29 Juil 2014 - 12:50

    @lcz a écrit:
    3) Au-delà de cette auteur, je voudrais savoir ce que vous pensez en psychologie de la position Afrocentrique. C'est notamment la position du docteur Na'im Akbar, psychologue Américain. Il me semble que cette position se fonde justement sur le fait que le "blanc" serait incapable de se départir de l'imago du nègre et que de ce fait il faudrait des afro-américains ou tout simplement des africains pour étudier la situation psychologique des africains et par extension des noirs de la diaspora.
    Alors cette prise de position implique surtout, par symétrie, que seuls les Blancs peuvent analyser et comprendre les Blancs (cela revient à s'interdire de prendre pour objet d'étude la femme si l'on n'appartient pas à la gent féminine ou bien qu'il est impératif d'être soi-même gendarme pour étudier comme il se doit la gendarmerie, etc). Bref, si a priori partager des caractéristiques avec son objet permet sans doute de produire à certains égards un point de vue pertinent et pénétrant, il paraît douteux de pouvoir s'en contenter.

    @lcz a écrit:Or, dire cela n'est-ce pas postuler que les noirs sont incapables d'être eux aussi hantés par cette imago? cela vous paraît-il crédible?
    Si l'on vous suit dans votre raisonnement, alors cela implique que ce phénomène serait inexplicable par définition (étant donné que tous les êtres humains auraient pour lot commun cette représentation délétère constituant un obstacle à la moindre velléité de compréhension).
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Frantz fanon et la psychopathologie du negre

    Message  Invité le Mar 29 Juil 2014 - 23:51

    Kthun a écrit:
    @lcz a écrit:
    3) Au-delà de cette auteur, je voudrais savoir ce que vous pensez en psychologie de la position Afrocentrique. C'est notamment la position du docteur Na'im Akbar, psychologue Américain. Il me semble que cette position se fonde justement sur le fait que le "blanc" serait incapable de se départir de l'imago du nègre et que de ce fait il faudrait des afro-américains ou tout simplement des africains pour étudier la situation psychologique des africains et par extension des noirs de la diaspora.
    Alors cette prise de position implique surtout, par symétrie, que seuls les Blancs peuvent analyser et comprendre les Blancs (cela revient à s'interdire de prendre pour objet d'étude la femme si l'on n'appartient pas à la gent féminine ou bien qu'il est impératif d'être soi-même gendarme pour étudier comme il se doit la gendarmerie, etc). Bref, si a priori partager des caractéristiques avec son objet permet sans doute de produire à certains égards un point de vue pertinent et pénétrant, il paraît douteux de pouvoir s'en contenter.

    @lcz a écrit:Or, dire cela n'est-ce pas postuler que les noirs sont incapables d'être eux aussi hantés par cette imago? cela vous paraît-il crédible?
    Si l'on vous suit dans votre raisonnement, alors cela implique que ce phénomène serait inexplicable par définition (étant donné que tous les êtres humains auraient pour lot commun cette représentation délétère constituant un obstacle à la moindre velléité de compréhension).

    Eh bien sur le premier point je suis assez d'accord avec vous, j'ajouterais de plus que la position afro-centrique a pour fâcheuse conséquence d'essentialiser le facteur mélanique et phénotypique et donc par conséquent de reproduire en miroir les mêmes erreurs que ceux commis du point de vue eurocentrique.

    Néanmoins en ce qui concerne le deuxième point je pense pas que vous n'avez pas saisi ce que je voulais dire par la, je pense que ce phénomène est explicable,  qu'on peut même plus precisemment le déconstruire puisque c'est ce a quoi s'applique fanon, mais ce qui me préoccupait c'est que dans la conception afrocentrique c’était comme si le médecin noir était a priori dépourvu de cette représentation par le seul fait qu'il est noir. J'ai peut Être ete un peu trop approximatif en disant "noir" sans preciser que je parlais du medecin puisque de toute facon je venais de dire que les antillais souffraient justement de cet imago.



    Voici une conference de Fanon sur le sujet il sera sûrement plus claire que moi.

    http://frantzfanonfoundation-fondationfrantzfanon.com/article2207.html

    voici un article sur la question de la race par magali bessone pour ceux que ca interesse. Vous pouvez aussi consulter le livre de l'universitaire Francais Pap Ndiaye : La condition noire

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc 2017 - 1:23