παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    [résolu]Dubito ergo cogito, cogito ergo sum ?

    Partagez
    avatar
    Phylos

    Messages : 29
    Date d'inscription : 25/10/2013
    Localisation : Valbonne

    [résolu]Dubito ergo cogito, cogito ergo sum ?

    Message  Phylos le Mar 18 Fév 2014 - 22:04

    Bonsoir,

    La phrase du titre existe-t-elle vraiment ? Je connaissais le cogito, mais n'avais jamais entendu cette version auparavant.... Merci de m'éclairer !
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: [résolu]Dubito ergo cogito, cogito ergo sum ?

    Message  Euterpe le Mar 18 Fév 2014 - 22:53

    Phylos a écrit:La phrase du titre existe-t-elle vraiment ? Je connaissais le cogito, mais n'avais jamais entendu cette version auparavant.... Merci de m'éclairer !
    On la trouve dans une œuvre douteuse attribuée à Descartes et de publication posthume. Méfiance, donc. Elle se trouve dans le dialogue : Recherche de la vérité par les lumières naturelles (Eudoxe représente la pensée de Descartes). Le texte latin avec le passage concerné : ici.

    Mais, si elle n'a l'air de rien, la formule peut induire en erreur. La revue La lettre clandestine (publications de la Sorbonne) a consacré un dossier intéressant à ce sujet, mais difficile d'accès pour des lecteurs non avertis. Vous pouvez y lire cette mise au point d'Édouard Mehl.


    Dernière édition par Euterpe le Ven 12 Aoû 2016 - 18:30, édité 2 fois
    avatar
    Phylos

    Messages : 29
    Date d'inscription : 25/10/2013
    Localisation : Valbonne

    Re: [résolu]Dubito ergo cogito, cogito ergo sum ?

    Message  Phylos le Mer 19 Fév 2014 - 21:42

    Euterpe a écrit:On la trouve dans une œuvre douteuse attribuée à Descartes et de publication posthume. Méfiance, donc. Elle se trouve dans le dialogue : Recherche de la vérité par les lumières naturelles (Eudoxe représente la pensée de Descartes). Le texte latin avec le passage concerné : ici.

    Mais, si elle n'a l'air de rien, la formule peut induire en erreur. La revue La lettre clandestine (publications de la Sorbonne) a consacré un dossier intéressant à ce sujet, mais difficile d'accès pour des lecteurs non avertis. Vous pouvez y lire cette mise au point d'Édouard Mehl.

    Je n'ai pas encore le temps de lire ces textes, mais vous remercie pour votre aide, et je me méfierai donc dans le futur.

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 1:00