παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Dieu et le chaos, ou de l'incapacité des hommes à considérer le chaos.

    Partagez
    avatar
    jem

    Messages : 164
    Date d'inscription : 18/06/2011
    Age : 23

    Dieu et le chaos, ou de l'incapacité des hommes à considérer le chaos.

    Message  jem le Dim 11 Aoû 2013 - 17:17

    Le chaos, par définition s'oppose à l'ordre. On trouve en effet comme définition du chaos les termes "confusion totale" ou "désordre général". Le wikitionnaire donne aussi cette définition : "Théorie scientifique concernant des systèmes non-linéaires présentant des comportements à l’apparence complexe ou aléatoire, bien qu’ils soient parfaitement définis et déterministes". On admettra donc que le chaos définit quelque chose qui n'a pas d'ordre, c'est-à-dire sans règle, sans loi. Que ce soit en apparence ou en réalité. Bien qu'un chaos apparent puisse avoir des règles en vrai, c'est-à-dire dans les faits.

    Cela m'amène a repenser l'opposition ordre/chaos. En effet, le chaos étant une chose sans règle, je me demandais s'il était possible qu'il puisse être. En effet, comment pourrait-on dire d'un système qu'il puisse être chaotique ? La définition même de système indique un référencement à des lois de fonctionnement. Ce qui est chaotique n'est par ailleurs pas accessible à l'expérience, l'expérience scientifique j'entends, puisque le but d'une expérience est de tenter de prévoir les résultats d'une action. Cela m'amène au second point : l'inaccessibilité du chaos à la compréhension humaine, et de manière plus général à la perception humaine. En effet, on pourrait vivre une expérience "chaotique" que l'on ne pourrait pas l'expliquer, ce qui n'a pas d'ordre, n'a pas de loi et ce qui n'a pas de loi ne peut être compris. En effet, comprendre signifierait avoir réussi à mettre de l'ordre, à saisir un mode de fonctionnement, et la chaos n'en a pas. Ainsi peut on dire d'une chose qu'elle est s'il nous est impossible de la comprendre, de la transmettre ? La seule chose que l'on pourrait en savoir serait relatif à l'espace et le temps. Et d'ailleurs, le chaos est-il soumis à l'espace et au temps ou alors ces axiomes sont seulement ceux de l'esprit humain ? Être confronté au chaos reviendrait à vivre ce que l'on comprend du chaos, et ce faisant à ne rien percevoir du chaos qui nous entoure puisqu'on mettrait de l'ordre dans une chose qui n'en a pas. Ainsi, le chaos est une chose impossible pour la réalité humaine. Cela revient à dire que dans la réalité humaine ce qui oppose l'ordre ce n'est pas la chaos mais le néant.

    Dans un espace probabiliste (oui je parle bien de mathématique), un événement certain équivaut à 1, et un événement impossible équivaut à 0, ce qui signifie que dans cette espace cet événement ne pourrait pas se produire. Est-il possible de considérer que dans le chaos un événement impossible puisse se produire dans cet espace probabiliste ? En effet, un espace probabiliste contient un ensemble finit de solution car cet espace est régit par des règles et des lois qui rendent certains événements possibles et d'autres impossibles et qui par conséquent borne cet espace, aussi un événement chaotique serait l'apparition d'un événement impossible dans l'espace probabiliste.

    Cela m'amène au concept de dieu. Dieu ne serait-il pas un concept chaotique ? En effet on se sert de dieu bien souvent comme d'une explication à un événement impossible. C'est-à-dire que dieu serait un concept qui permettrait de dire qu'une chose impossible pourrait arriver dans un espace probabiliste donné. C'est un concept qui aurait deux utilités pour les hommes : 1) d'expliquer ce que l'homme ne peut pas expliquer, ce qui pourrait en somme être une tentative pour refuser, ou accepter (?) le chaos ; 2) de permettre à l'homme de refuser les contraintes que lui appose le monde, régit par des règles et des lois, dans lequel il vit.

    C'est ainsi que le concept de la science s'oppose à celui de dieu. La science part du principe que le chaos n'existe pas, ou du moins que ce qui semble chaotique ne l'est pas réellement. Ou alors, à la manière des béhavioristes vis-à-vis de l'esprit, que le chaos est une boîte noire dont on ne se préoccupe pas.

    Le concept de dieu est ce qui donne un sens à ce qui n'en a pas, ou à ce qui ne semble pas en avoir. C'est un leurre pour permettre à l'esprit d'accepter le chaos. Et en cela c'est un concept chaotique, car le concept de dieu (ou du diable ou de toute autre figure qui permet d'expliquer le chaos) n'a d'autre sens, d'autre utilité que de servir l'ordre, il le sert à la fois en lui donnant des explications là où il ne semble pas y en avoir et permet en même temps d'assouplir pour l'esprit les lois imposées par le monde. Je qualifierais par ailleurs le concept chaotique de dieu comme un concept facile. Facile car utiliser ce concept ne nécessite en rien l'expérience. C'est un concept tout puissant qui explique tout en n'expliquant rien.

    papillon

    Messages : 35
    Date d'inscription : 01/08/2013

    Re: Dieu et le chaos, ou de l'incapacité des hommes à considérer le chaos.

    Message  papillon le Jeu 15 Aoû 2013 - 12:15

    Si vous vous intéressez à la notion de chaos dans le champ des sciences, vous pouvez aller voir les travaux du Prix Nobel de chimie (1977) Ilya Prigogine, qui développe l'idée d'auto-organisation du chaos.

    Badak

    Messages : 14
    Date d'inscription : 24/09/2013
    Localisation : Montréal, Québec

    Re: Dieu et le chaos, ou de l'incapacité des hommes à considérer le chaos.

    Message  Badak le Mer 25 Sep 2013 - 1:48

    papillon a écrit:Si vous vous intéressez à la notion de chaos dans le champ des sciences, vous pouvez aller voir les travaux du Prix Nobel de chimie (1977) Ilya Prigogine, qui développe l'idée d'auto-organisation du chaos.
    En effet, et il est faux de prétendre que le Chaos n'est défini que de façon négative.

    Le chaos (en math et physique) se définit par la sensibilité aux conditions initiales et un mélange de trajectoires irrégulières d'une façon que chacune passe aussi proche que l'on veut des autres (ce qu'on appelle un attracteur étrange). La sensibilité aux condition initiales se mesure très bien avec ce qu'on appelle des "exposants de Lyapunov".
    Différentes routes vers le chaos sont connues et on sait que par exemple l'empilement de cycles stables et instables (cycle = oscillation) en est un des ingrédients. Mathématiquement, bref, le chaos a ses règles et a une définition précise utilisable dans les applications.

    Le Chaos en tant que tel est un phénomène non-linéaire qui est proche d'autres phénomènes non-linéaires produisant des "patterns" et des oscillations complexes (La morphogénèse des taches de léopard par exemple.)

    Dans un espace probabiliste (oui je parle bien de mathématique), un événement certain équivaut à 1, et un événement impossible équivaut à 0, ce qui signifie que dans cette espace cet événement ne pourrait pas se produire.
    Non désolé, un événement de probabilité 1 n'est pas certain, il est "presque sûr" et un événement de probabilité nulle n'est pas impossible ! Par exemple la probabilité de trouver un nombre entier parmi l'ensemble de tous les nombres est bien nulle car il y a un nombre infini non dénombrable de nombres réels (pensez à tous les nombres réels "à virgules" dont on peut mettre un nombre infini de décimales).

    un espace probabiliste contient un ensemble fini de solution
    Ou infini comme j'ai dit plus haut. Les notions d'infinis sont assez fascinantes et c'est dommage que ce ne soit pas enseigné au secondaire au lieu de toutes sortes de mathématiques ennuyeuses.
      
    Il existe même des ensembles infinis de probabilité nulle.

    Et pour étudier les régularités des attracteurs chaotiques, les mathématiciens utilisent des notions probabilistes : en gros peu importe exactement le détail de la trajectoire, on peut quand même connaître quelque chose de son comportement sur le long terme (son attracteur).

    Si vous vous référiez plutôt au concept mythologique de Chaos, plutôt que de tenter d'y mettre des math, il me semble que votre propos pourrait avoir plus de sens. 
    Le rapport de l'Ordre, du Désordre et de Dieu... 

    Si vous cherchez en science de la complexité un concept "tout puissant" qui "explique tout en n'expliquant rien", ce pourrait être la notion d'Émergence qui est liée à celle de l'auto-organisation.
    Émergence = apparition dans un système d'une nouvelle propriété qu'on ne sait/peut pas réduire aux propriétés des plus simples entités dudit système. "Le tout est plus que la somme de ses parties". L'explication est alors recherchée dans les interactions et on prétend échapper au réductionnisme. Plusieurs sens du concept circulent, et une forme de mysticisme s'est développée. Le rapprochement avec l'idée de Dieu que vous faites pourrait avoir sa place si on regarde Dieu comme le Créateur du sens en même temps que comme paravent à notre ignorance.

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017 - 14:16