παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    [résolu]Citation de Victor Hugo

    Partagez
    avatar
    Kendramo
    Invité

    [résolu]Citation de Victor Hugo

    Message  Kendramo le Dim 16 Juin 2013 - 18:10

    "La volonté trouve, la liberté choisit. Trouver et choisir c'est penser"
    Bonjour à tous,

    toute nouvelle sur le forum, j'aimerais connaître vos différents avis sur la signification que l'on pourrait donner à cette citation. En effet, que veut-il dire par la "volonté trouve" ? Est-ce notre capacité à nous fixer des objectifs, concevoir et mener une action ? "La liberté choisit" : choisir est donc une forme de liberté de l'esprit. Dans cette citation, Hugo a-t-il donc voulu séparer et distinguer volonté et liberté ? Mais ne sont-ils pas intimement liés ? J'ai vraiment besoin d'être éclairée, la philosophie reste encore pour moi un grand mystère. Merci à tous d'avance.
    avatar
    nnikkolass

    Messages : 125
    Date d'inscription : 24/04/2013
    Age : 43
    Localisation : Rennes

    Re: [résolu]Citation de Victor Hugo

    Message  nnikkolass le Dim 16 Juin 2013 - 19:01

    La volonté trouve : suffit-il de vouloir pour pouvoir ? La volonté suffit-elle à trouver ce que l'on cherche ?
    La liberté choisit : ne pas choisir, est-ce aussi une forme de liberté ?
    La philosophie n'est pas tant un mystère, si vous comprenez que toute question en amène une autre, et qu'il faut essayer de trouver les arguments contre un postulat pour pouvoir se faire un avis sur sa potentielle "vérité"...
    Partez peut-être d'exemples précis, remplacez les concepts par des expériences et voyez si cela tient la route. La volonté trouve : est-ce qui si vous voulez du chocolat, vous en trouverez ? cela ne dépend-il pas non plus de l'objet de la volonté ? etc. Plein de questions... et finalement si peu de réponses...
    Bon courage





    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4212
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: [résolu]Citation de Victor Hugo

    Message  Euterpe le Dim 7 Juil 2013 - 22:36

    Votre citation est extraite du XXXIe et dernier poème de la deuxième section de son œuvre Océan, intitulée "Prose" :
    Victor Hugo a écrit:La créature a deux états possibles : être et vivre. Être est l'état passif, vivre est l'état actif. Vivre, c'est avoir la conscience d'être.
    La conscience est le principe de l'action.
    Qui n'a pas conscience peut remplir une fonction, mais non faire une action.
    Faire est propre à vivre.
    Vivre, c'est agir..
    Agir, c'est vouloir.
    La volonté commence à l'action et se prouve par elle.
    La pensée commence à la volonté et s'affirme par elle.
    Là où il n'y a qu'action et volonté, il n'y a encore qu'instinct.
    L'instinct est le rudiment de la pensée.
    L'instinct est toute la quantité de pensée possible à l'être sans la liberté.
    La volonté trouve, la liberté choisit.
    Trouver et choisir, c'est penser.
    C'est une transposition poétique fort intéressante des méditations cartésiennes (notamment la 4e),

    Je me contenterai de reprendre ce que je disais dans un autre topic :
    La volonté, dit Descartes :
    consiste seulement en ce que nous pouvons faire une chose, ou ne pas la faire (c'est-à-dire affirmer ou nier, poursuivre ou fuir), ou plutôt seulement en ce que, pour affirmer ou nier, poursuivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose, nous agissons en telle sorte que nous ne sentons point qu'aucune force extérieure nous y contraigne.
    Autrement dit :
    étant de soi indifférente, elle s'égare fort aisément, et choisit le mal pour le bien, ou le faux pour le vrai. Ce qui fait que je me trompe et que je pèche.
    La volonté n'est qu'une puissance ; d'elle-même, elle n'incline pas d'un côté ou de l'autre, elle n'agit pas, elle ne choisit pas (liberté). L'indifférence, précise encore Descartes, est "le plus bas degré de la liberté". La volonté (la liberté), sans entendement, est aveugle et d'autant plus indifférente qu'elle ne dispose d'aucun critère pour incliner d'un côté plutôt que de l'autre (elle ne différencie rien : elle est indifférente).

    L'indifférence cartésienne est exprimée (pas explicitée) par le verbe "trouver" du poème, notamment.

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 23:49