Bibliothèque numérique & espace numérique de travail


    Esope et Socrate

    Partagez
    avatar
    nnikkolass

    Messages : 125
    Date d'inscription : 24/04/2013
    Age : 43
    Localisation : Rennes

    Esope et Socrate

    Message  nnikkolass le Dim 5 Mai 2013 - 10:38

    Bonjour,

    Dans le cadre de mes recherches sur Socrate, je suis tombé sur un article disant que Socrate avait mis en vers quelques fables d’Ésope alors qu'il était dans sa geôle en attendant le retour du vaisseau qui annoncerait son éxécution... Il a eu un mois qu'il a occupé aussi de cette manière. Je ne trouve pas trace des poèmes de Socrate inspiré d’Ésope...

    Est-ce que quelqu'un sait dans quel livre, ou quelle référence il est fait allusion au fait que Socrate a mis en poème les fables d’Ésope? Ce serait vraiment sympa de m'orienter si vous connaissez l'information...

    Je peux déjà vous dire ou j'en suis :

    Par exemple : Esope a écrit "De la fourmi et de la cigale", puis Gilles Corrozet (1510/1568) s'en inspirant a écrit "Des fourmis et de la cigale ou grillon", puis La Fontaine a écrit la célèbre "La cigale et la fourmi"... Il me manque un chaînon : les fables de Socrate. J'aurais tellement aimé pouvoir les comparer aux trois autres...

    J'analyse cette même fable au travers des trois interprétations à des époques différentes... Et je commence à percevoir pourquoi Socrate avait de l’intérêt pour ces fables, elles ont toutes une morale plus ou moins cachée qui met en avant la justesse de la raison (la fourmi) par rapport à la frivolité de nos sentiments éphémères (le grillon).

    N'hésitez pas à me donner des pistes sur ce sujet, il y a beaucoup de fables d’Ésope, j'aimerais mesurer l'importance de ces fables pour les philosophes de l'époque... Merci de m'aider un peu...

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 28
    Localisation : Paris

    Re: Esope et Socrate

    Message  Silentio le Dim 5 Mai 2013 - 11:34

    On dit aussi que Socrate aurait collaboré à l'écriture de pièces de théâtre avec Euripide. Mais on ne peut juger sur pièce puisque de Socrate il ne nous reste aucun écrit, et à vrai dire il n'a dû écrire que très peu de textes. L'essentiel est de pouvoir connaître l'homme et le penseur, qui ne font qu'un, par le biais des témoignages qui nous sont restés, et où l'on découvre son attitude et ses idées. Il vous faudra donc lire Platon et Xénophon, voire Diogène Laërce (tout en vous souvenant que là aussi il nous manquera quelque chose puisque ce ne sont que des interprétations, des reconstitutions divergentes de la vie de Socrate et qui peuvent parfois servir à certaines fins ; d'ailleurs composer des dialogues socratiques fut un exercice courant et initiatique chez les philosophes post-socratiques).
    avatar
    nnikkolass

    Messages : 125
    Date d'inscription : 24/04/2013
    Age : 43
    Localisation : Rennes

    Re: Esope et Socrate

    Message  nnikkolass le Dim 5 Mai 2013 - 12:41

    Merci pour votre réponse,

    les références : je vais les examiner (j'ai déjà entamé ce travail)

    l'exercice du dialogue Socratique : oui, Jolien a écrit un livre ou il dialogue avec Socrate, au-delà de l'exercice dialectique cela incite à former sa raison....

    J'ai trouvé un texte sur le net (je ne sais pas si je peux mettre le lien ?), en voici un extrait :

    "Ésope était déjà très populaire à l’époque classique comme le montre le fait que Socrate lui-même aurait consacré ses derniers moments de prison avant sa mort à mettre en vers des fables de cet auteur. Il s’en serait expliqué à son disciple de la façon suivante : « Un poète doit prendre pour matière des mythes [...]. Aussi ai-je choisi des mythes à portée de main, ces fables d’Ésope que je savais par cœur, au hasard de la rencontre. » Diogène Laërce attribue même une fable à Socrate, laquelle commençait ainsi : « Un jour, Ésope dit aux habitant de Corinthe qu'on ne doit pas soumettre la vertu au jugement du populaire. » Or, il s'agit là d'un précepte aujourd'hui typiquement associé au philosophe plutôt qu'au fabuliste. Socrate se servait sans doute du nom d'Ésope pour faire passer ses préceptes au moyen d'apologues. Socrate aurait dit : "un poète doit prendre pour matière des mythes..." : Il donne là un élément important de la dialectique, du dialogue argumenté, il ne suffit pas d'avoir une idée, il faut pouvoir la démontrer et les mythes (les fables d’Ésope) étant une référence commune culturelle, sont pour Socrate une matière première apportant du poids à son dialogue.
    Je pense qu'elles sont intéressantes à analyser, à travers "l’œil Socratique", c'est-à-dire la maïeutique surtout que leurs morales sont souvent en faveur de la raison...

    Merci encore Silentio, me donner des références permet de faire avancer mes investigations...

    Contenu sponsorisé

    Re: Esope et Socrate

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 19:20