παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Peut-on être-au-monde en disant "oui" ?

    Partagez

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Peut-on être-au-monde en disant "oui" ?

    Message  Silentio le Lun 23 Fév 2015 - 14:00

    larion a écrit:Cette intuition transcende la culture de régression, de nostalgie des commencements, de  l'éternel retour.
    En quoi l'intuition de Nietzsche transcende-t-elle l'éternel retour, qui est une composante importante de la pensée de cet auteur ?
    larion a écrit:Ici nous avons une culture païenne, une culture chamaniste. C'est une culture de souffrance.
    Voulez-vous dire que c'est une façon de cultiver la souffrance pour vivre avec, étant résorbée par le rire (qui est une approbation inconditionnelle de cette souffrance) ?
    larion a écrit:La culture chrétienne représente un véritable progrès moral par rapport à cette culture chamaniste.
    En quoi représente-t-elle un progrès ? Le christianisme fait tellement la part belle à la souffrance qu'il semble ne plus y avoir que cela.
    larion a écrit:La culture chrétienne a établi l'histoire en défaveur du paradis, l'amour et la rédemption.
    Je ne comprends pas ce que vous signifiez par là.
    larion a écrit:Dans la culture chamaniste la conscience retourne à l'inconscient, mais dans la culture chrétienne l'inconscient devient le Dieu et l'homme devient chrétien.
    En quoi la culture chrétienne est-elle alors préférable ? N'y a-t-il pas une troisième alternative, critique par exemple ?
    larion a écrit:Je veux terminer avec l'observation que Heidegger est un excellent représentant de la culture chamaniste, de la culture de régression et de souffrance.
    Heidegger me semble pourtant beaucoup plus proche du christianisme que de Nietzsche. Mais le point commun à ces trois courants de pensée réside dans l'opposition à la raison.

    larion

    Messages : 7
    Date d'inscription : 19/02/2015

    Que dit-on, quand on dit "oui" ?

    Message  larion le Mar 24 Fév 2015 - 9:13

    Salut,
    Nous ne faisons pas de régressions que pour ajuster notre passé (cet ajustement de notre passé c'est une falsification - voilà la source des mythes et des idéologies). À ce point Nietzsche a l'intuition de l'éternel retour, c'est-à-dire de l'éternel non ajustement en dépit de l'éternelle régression. C'est le "Oui" de Nietzsche. Mais à ce point de sa conception Nietzsche n'a pas annulé la Régression aussi. Cette Régression est un désir de paradis. Mais au paradis il n'y a pas de travail et il n'y a pas de rire - c'est une grande vérité. Maintenant nous avons une autre grande intuition de Nietzsche - le sage qui rit et qui danse. Mais le rire peut annuler le désir de paradis, le désir de passivité. Nos contradictions, nos blocages sont en réalité désir de passivité, c'est-à-dire des réminiscences paradisiaques.Ces contradictions empêchent notre activité, c'est-à-dire notre liberté. La Raison est pratique, en fait elle est une activité. Quand nous sommes en opposition avec la raison, nous sommes sous la domination des réminiscences paradisiaques.

    Le sage de Nietzsche rit, danse et ainsi il devient actif, il se délivre de ces réminiscences paradisiaques. Maintenant, nous avons annulé la Régression. Nous ne sommes pas plus sous sa domination. Notre activité est libre, elle n'est pas plus minée par la force de Régression. En ce qui le concerne, Nietzsche n'a pas pu annuler la force de Régression même s'il a eu l'intuition du sage qui rit et qui danse. Donc, la finalité de la culture est l'Activité (la Liberté). La culture chrétienne est la première culture qui a donné un fort coup au paradis ("Le Seigneur Dieu l'expulsa du jardin d'Eden pour cultiver le sol d'où il avait été pris." - 3.23). La culture européenne est encore sous la domination de la Régression. Donc nous n'avons pas accompli les dernières conséquences de la culture chrétienne.

    Je veux terminer avec l'observation que la philosophie allemande est sous la domination de Régression. Nietzsche, seul, a élevé la tête mais ça sous l'influence de la culture française.
    À bientôt !

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Peut-on être-au-monde en disant "oui" ?

    Message  Silentio le Mar 24 Fév 2015 - 12:17

    C'est une drôle de manière de présenter le christianisme ! Pour moi, c'est comme si vous l'aviez interverti avec Nietzsche : ce sont au contraire les chrétiens qui vivent d'illusions, rêvent du paradis perdu par ressentiment, incapacité à accepter le monde tel qu'il est. Après il est possible de dire que ce que Nietzsche a pensé comme idéal le plus élevé il n'a pu le vivre pleinement.

    larion

    Messages : 7
    Date d'inscription : 19/02/2015

    Que dit-on, quand on dit "oui" ?

    Message  larion le Mar 24 Fév 2015 - 21:25

    Silentio a écrit:C'est une drôle de manière de présenter le christianisme ! Pour moi, c'est comme si vous l'aviez interverti avec Nietzsche : ce sont au contraire les chrétiens qui vivent d'illusions, rêvent du paradis perdu par ressentiment, incapacité à accepter le monde tel qu'il est. Après il est possible de dire que ce que Nietzsche a pensé comme idéal le plus élevé il n'a pu le vivre pleinement.
    Max Scheler a écrit L’homme du Ressentiment. Dans ce livre il y a un chapitre : "La morale chrétienne et le ressentiment" où Max Scheler fait une distinction claire entre le christianisme et la conception de Nietzsche sur le christianisme (ça parce que je n’ai pas réussi à vous convaincre).
    Je crois que vous avez emprunté la conception de Nietzsche sur le christianisme.
    Par sa critique du christianisme, Nietzsche est critique avec lui-même. Nous nous retrouvons dans sa critique par notre qualité de chrétiens imparfaits‚ comme l'était Nietzsche aussi.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Peut-on être-au-monde en disant "oui" ?

    Message  Silentio le Mar 24 Fév 2015 - 22:09

    Mais alors quoi, un chrétien authentique serait joyeux et se contenterait de ce monde-ci ?

    On peut tout de même remarquer que cela constitue le cœur de cette bonne nouvelle dont Nietzsche se fait le relai dans l'Antéchrist.

    larion

    Messages : 7
    Date d'inscription : 19/02/2015

    Re: Peut-on être-au-monde en disant "oui" ?

    Message  larion le Mer 25 Fév 2015 - 19:49

    Silentio a écrit:Mais alors quoi, un chrétien authentique serait joyeux et se contenterait de ce monde-ci ?

    On peut tout de même remarquer que cela constitue le cœur de cette bonne nouvelle dont Nietzsche se fait le relai dans l'Antéchrist.
    Pourquoi un chrétien authentique, qui est délivré des toutes les réminiscences paradisiaques, s'arrêterait à ce monde ou à quelque chose du monde !? Tous ces arrêts, toutes ces passivités sont une forme d'idolâtrie. Le chrétien ne parle pas avec Dieu (parce que par la préposition "avec" une petite passivité se faufile ici), mais il parle vers Dieu (comme l'oiseau de Brancusi qui devient un vol vers Dieu).
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4209
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Peut-on être-au-monde en disant "oui" ?

    Message  Euterpe le Sam 30 Juil 2016 - 22:27

    Édition complète du topic (orthographe). Modification du titre initial. Le titre retenu reprend la reformulation de la question par Desassocega, dans le message n°12.

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 2:33