παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Problèmes de concentration

    Partagez
    avatar
    juliendeb

    Messages : 50
    Date d'inscription : 26/07/2012
    Age : 26
    Localisation : Strasbourg

    Problèmes de concentration

    Message  juliendeb le Ven 7 Déc 2012 - 18:20

    Je sais que l'on n'est pas ici pour parler de nos problèmes personnels, et si ce message est supprimé, je le comprendrai tout à fait. Mais laissez-moi au moins profiter de quelques réponses qui pourraient m'être utiles.

    J'ai un problème dont je souffre énormément, et qui m'empêche de mener mes études dans une pleine sérénité, et je crois que c'est important pour moi de profiter du soutien de personnes qui font ou ont fait les mêmes études que moi. Ce problème, c'est un problème de concentration. Cela peut paraître un peu niais d'en parler comme cela, mais croyez-moi qu'on peut en souffrir bien plus que vous ne pourriez l'imaginer.

    Souvent, alors que je me dis qu'il faut que je travaille, parce que l'on a vu quelque chose d'important en cours, ou parce que j'ai eu des problèmes de compréhension durant celui-ci, je me lance, mais n'arrive pas à tenir bien longtemps. Pourtant, lorsque je me débarrasse de ce que j'ai envie de travailler (que ce soit un livre ou un cours), je ne fais rien qui soit très intéressant : j'écoute de la musique et je chante ou danse avec, je regarde des vidéos qui, quelquefois, sont d'un mauvais goût accablant. Et à chaque fois, je culpabilise de ne pas me mettre sérieusement au travail, mais d'un autre côté, je me dis que c'est peine perdue, parce que je ne parviendrai de toute manière pas à m'y mettre. Alors je continue à tourner en rond. Cela m'amène à n'avancer qu'à petits pas, et il m'arrive de ne rien réviser ni lire des jours durant. C'est un problème qui me fait d'autant plus peur que j'entrerai l'an prochain en Master, et que je veux le réussir du mieux que je le peux. Ce problème, donc, m'effraie même...

    Je ne suis pas mauvais élève. J'ai même été majeur de promo une fois. En cours, j'écoute, je participe. Les questions philosophiques éveillent en moi une passion incroyable. J'aime profondément faire de la philosophie. Mais étrangement, lorsqu'il s'agit de lire une œuvre (en ce moment, je suis en train de lire les Méditations Cartésiennes de Husserl), mon cerveau se concentre deux minutes, puis il s'éteint, et je n'arrive plus à suivre. Et bien que je sois bon élève, j'ai pour ces différentes raisons toujours l'impression désagréable (et qui m'attriste souvent) d'avoir un retard monstrueux.

    Tout cela pour vous demander : auriez-vous un remède pour moi ? Comment faites-vous pour rester concentré lorsque vous lisez un livre ? Je sais que cela pourra paraître idiot pour quelques-uns de poser cette question, car pour certains, être concentré est tout à fait naturel. Mais moi j'ai besoin d'une méthode, d'une solution. Je veux être aidé. S'il y en a qui ont aussi eu un tel problème et ont réussi à aller au-delà, parlez-m'en, je vous en supplie.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Desassocega le Ven 7 Déc 2012 - 19:42

    Je ne pense pas qu'il y ait une sorte de remède magique pour cela. Il faut prendre son courage à deux mains et affronter les ouvrages. Plus vous lirez, plus cela vous paraîtra aisé, et plus vous avancerez sereinement. La première fois que j'ai lu Kant, je ne pouvais pas lire plus de 10 pages par jours tant j'avais du mal à me concentrer. Je me suis donné du courage, je me suis battu avec le texte, et aujourd'hui, quand je lis Kant, j'arrive à rester concentré plus longtemps qu'alors, et d'ici quelques temps, ce sera davantage encore.

    Il n'y a donc pas, je pense, de véritable remède. Il faut se lancer, se confronter. C'est dur, mais le plaisir de comprendre par la suite ce qu'un auteur nous dit est une joie incomparable aux difficultés qu'on a pu rencontrer auparavant !
    avatar
    Concupiscence

    Messages : 12
    Date d'inscription : 15/08/2012

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Concupiscence le Sam 8 Déc 2012 - 17:21

    Ce problème serait peut-être tout simplement que vous êtes quelqu'un de plus "auditif" que "visuel" d'une part, ainsi lire des ouvrages s’avère plus difficile au niveau de la concentration. Après tout dépend des ouvrages. Pour ma part je suis une grande lectrice je lis jusqu'à 3 livres en deux jours quand je suis passionnée. Mais peut-être est-ce aussi là que réside le soucis, les ouvrages que vous lisez vous passionnent t'ils autant que vos cours ? Je n'en ai pas l'impression...Husserl n'est pas le plus "drôle" à lire pourquoi ne pas d'abord lire des œuvres plus simple d'accès, par exemple se mettre des objectifs: "Je lis la collection complète de Platon", "Pendant un mois je ne lis que de la philosophie politique" ou autre. Personnellement je fonctionne comme ça, je me donne des buts et je lis vraiment en masse.
    Donc ce n'est qu'un simple conseil tiré de ma faible expérience personnelle, mais lisez tout d'abord des œuvres "simples" dont le sujet vous passionne, puis au fur et à mesure passez à du plus complexe. Et puis parfois ça passe mal tout simplement, on commence à lire un livre, on n'arrive pas à se concentrer, on ne comprend rien, dans ce cas-là il faut le reposer et le reprendre par exemple un mois plus tard après d'autres lectures et là on s'aperçoit qu'il est passionnant.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Invité le Lun 10 Déc 2012 - 9:26

    Dormez-vous beaucoup ? La question peut sembler idiote, mais d’expérience dormir "juste ce qu'il faut" (5-6 heures pour ma part) m'évite d'être trop distrait et, paradoxalement, en meilleurs forme qu'en dormant plus longtemps.

    Pour le reste, je rejoins entièrement le post précédant.
    avatar
    Vangelis
    Princeps
    Princeps

    Messages : 718
    Date d'inscription : 11/03/2011

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Vangelis le Lun 10 Déc 2012 - 15:22

    Loin de donner des conseils, j'aimerais vous faire part de mon expérience personnelle. Ce genre de problème m'est arrivé souvent. Et à chaque fois je me suis rendu compte que je n'y étais pas. Même sans pouvoir le définir, il y avait autre chose qui m'accaparait. Tout le problème consistait donc à y être. Mais plus facile à dire qu'à faire. Au besoin il faut se faire aider.
    Sinon je ne suis pas du tout d'accord avec Concupiscence. Cela vaudrait pour quelqu'un dont c'est le loisir, mais notre ami a le temps contre lui.
    avatar
    Concupiscence

    Messages : 12
    Date d'inscription : 15/08/2012

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Concupiscence le Mar 11 Déc 2012 - 16:06

    @Vangelis a écrit:Loin de donner des conseils, j'aimerais vous faire part de mon expérience personnelle. Ce genre de problème m'est arrivé souvent. Et à chaque fois je me suis rendu compte que je n'y étais pas. Même sans pouvoir le définir, il y avait autre chose qui m'accaparait. Tout le problème consistait donc à y être. Mais plus facile à dire qu'à faire. Au besoin il faut se faire aider.
    Sinon je ne suis pas du tout d'accord avec Concupiscence. Cela vaudrait pour quelqu'un dont c'est le loisir, mais notre ami a le temps contre lui.

    Je me permet de faire une légère objection. Si ce garçon a le temps d'aller voir des vidéos quelques peu superficielles sur internet je pense que ce n'est pas le temps qui lui manque pour aller s'entraîner à lire à la place en commençant par la base. En un mois il a amplement le temps de commencer à lire des ouvrages simples et arriver au second mois il aura normalement acquis le goût de la lecture pour lire les ouvrages complexes nécessaires pour ses études.

    Etant de même étudiante en philosophie, je peux assurer que c'est amplement faisable. Avec 25h de cours par semaine j'arrive à lire entre quinze et vingt ouvrages par mois. Après ce n'est qu'une question en effet de concentration, de rapidité de traitement de l'information et d'un brin de passion.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Desassocega le Mar 11 Déc 2012 - 20:37

    Quinze à vingt ouvrages par mois, cela me semble énorme... Car après il faut savoir aussi bien lire le livre et prendre son temps... Etes-vous sûre de ne pas "avaler" vos livres ? :D
    avatar
    juliendeb

    Messages : 50
    Date d'inscription : 26/07/2012
    Age : 26
    Localisation : Strasbourg

    Re: Problèmes de concentration

    Message  juliendeb le Mar 11 Déc 2012 - 20:40

    Je n'ai pas de gros problèmes de compréhension ou de traitement des textes. Husserl n'est pas simple d'accès, certes, mais il est des jours où il me sera impossible de comprendre une quelconque phrase, et d'autres jours où ces mêmes phrases me paraîtront d'une simplicité presque enfantine (dans ces moments-là seulement je suis capable de lire beaucoup en peu de temps). J'en conclus donc que ce n'est pas un problème de "passion" ou"non-passion" pour la philosophie qui est en question (j'aime profondément les études que je fais), mais c'est un autre problème

    Kvothe, pour répondre à votre question, je dors beaucoup plus que vous. Je n'ai pas de problèmes de sommeil (cela m'arrive quelquefois, comme à tout le monde, mais je rattrape en général très bien mon sommeil). Mais étrangement, j'ai tout de même des troubles avec cela, je ne peux pas le cacher. J'ai besoin d'énormément de sommeil, et lorsque je n'ai pas dormi plus de sept heures la nuit, mon cerveau n'arrive souvent pas à suivre et les cours qui me sont dispensés et les livres que je lis. Je suis souvent victime d'une fatigue que je ne comprends pas ; pourtant, d'autres jours, je suis capable de dormir uniquement 5 heures, mais d'avoir pourtant une forme olympique, et une concentration à toute épreuve. "Un monstre incompréhensible", me direz-vous. Certainement. Mais ce que je serais heureux de savoir, c'est si la concentration est quelque chose que l'on peut contrôler, domestiquer : j'ai un esprit trop sauvageon à mon goût.

    Concupiscence : j'ignore totalement si j'ai une mémoire davantage auditive ou visuelle. J'ai l'impression qu'elle oscille entre les deux... Selon l'humeur! Votre conseil est important, mais je pense en avoir déjà fait l'expérience : j'ai la chance d'être dans une faculté que je qualifie personnellement d'excellente, car elle procède toujours très progressivement. J'avais évidemment commencé par Platon et Aristote (pas l'Aristote de l'aride Métaphysique, totalement illisible, mais de l'Éthique à Nicomaque, bien sûr), donc des choses assez simples à lire au final. A mon cours d'épistémologie, c'était un livre d'introduction que l'on devait étudier, et il était réellement introductif : les Eléments d'épistémologie de Carl Hempel. Mais déjà là, je perdais souvent en concentration, et il m'était toujours difficile de lire sans être distrait par telle ou telle chose. La difficulté n'est pas quelque chose de rebutant, je n'en ai pas peur, et à mon avis j'ai amplement le niveau pour m'attaquer à un Kant, un Husserl, un Heidegger (pour la Métaphysique d'Aristote, on attendra encore un peu...). Ce qui me fait peur c'est plutôt moi-même, et cette constante irrégularité (bel oxymore, non?) dont je suis la malheureuse victime. Bon j'arrête là mon message... je suis en train de verser dans un lyrisme assez pitoyable...
    avatar
    jem

    Messages : 94
    Date d'inscription : 18/06/2011
    Age : 24

    Re: Problèmes de concentration

    Message  jem le Mar 11 Déc 2012 - 21:39

    Je ne suis pas en philosophie, mais je peux toujours tenter d'apporter ma maigre expérience d'étudiant. Pendant longtemps, j'ai beaucoup travailler à l'envie. Par chance, mes matières m'ont toujours intéressés, ce qui ne m'a pas causé beaucoup de problème, même si un peu plus d'assiduité m'aurait éviter certaines craintes et certaines déceptions. Aujourd'hui je tache d'avoir un peu plus de rigueur, de me forcer un peu plus, je ne suis pas encore tout à fait parvenu à ce que j'espère, mais j'y travaille. Après, je pense qu'il faut gérer son temps, par exemple quand je sais que je ne serais absolument pas productif, j'essaye de trouver un truc qui sera en rapport avec mes études, qui m'apportera au moins quelque chose. Au moins pour me dire que je n'ai pas rien fait, car le moral c'est important. C'est un peu ce que proposait Concupiscence je crois.
    Après, je rejoins Desassossego, faire les choses petit-à-petit, en se forçant chaque jours un peu plus pour gagner en endurance.
    Et Kvothe n'a pas tord non plus, je suis aussi plus efficace quand je ne dors pas trop. De même que mon rapport à la fatigue s'est amélioré depuis que j'ai des horaires de sommeil à peu prêt fixe. Une infirmière m'avait conseiller, au vu d'une grande fatigue, de me lever toujours à la même heure, l'heure de lever étant plus importante que l'heure de coucher, pour ce qui est de cette dernière, j'étais censé l'adapté en fonction de ma fatigue.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Invité le Mar 11 Déc 2012 - 21:54

    @juliendeb a écrit:Kvothe, pour répondre à votre question, je dors beaucoup plus que vous. Je n'ai pas de problèmes de sommeil (cela m'arrive quelquefois, comme à tout le monde, mais je rattrape en général très bien mon sommeil). Mais étrangement, j'ai tout de même des troubles avec cela, je ne peux pas le cacher. J'ai besoin d'énormément de sommeil, et lorsque je n'ai pas dormi plus de sept heures la nuit, mon cerveau n'arrive souvent pas à suivre et les cours qui me sont dispensés et les livres que je lis. Je suis souvent victime d'une fatigue que je ne comprends pas ; pourtant, d'autres jours, je suis capable de dormir uniquement 5 heures, mais d'avoir pourtant une forme olympique, et une concentration à toute épreuve. "Un monstre incompréhensible", me direz-vous. Certainement. Mais ce que je serais heureux de savoir, c'est si la concentration est quelque chose que l'on peut contrôler, domestiquer : j'ai un esprit trop sauvageon à mon goût.
    Vous m'avez mal compris. C'est justement le "trop-plein" de sommeil qui est (dans mon cas, et j'y mets toutes les parenthèses de rigueur) gênant pour une concentration optimum. Je rejoins Jem après, l'heure du levé est vraiment importante (maintenant que la réflexion est faite). Faut-il encore qu'elle cadre avec l'emploi du temps .
    Pour le reste, je crois que rien n'égalera jamais une volonté de se dépasser et une véritable rigueur dans le travail, mais tout cela a été évoqué. Nietzsche disait (dans le début du Zarathoustra il me semble) : "Soit le sculpteur et le maître de toi-même".
    avatar
    Concupiscence

    Messages : 12
    Date d'inscription : 15/08/2012

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Concupiscence le Mer 12 Déc 2012 - 18:22

    Desassossego a écrit:Quinze à vingt ouvrages par mois, cela me semble énorme... Car après il faut savoir aussi bien lire le livre et prendre son temps... Etes-vous sûre de ne pas "avaler" vos livres ? :D

    En effet ça peut ressembler à de la gloutonnerie littéraire :study:

    Et il y a forcément de l'info qui s'échappe à lire aussi vite. Mais j'ai remarqué quelque chose en procédant de cette façon, c'est qu'à défaut de tout retenir d'un ouvrage, j'en retiens les thèses majeures et cela me permet de systématiser ma pensée, je vois beaucoup plus vite les liens que l'on peut faire entre deux pensées ou à l'inverse ce qui les opposent. Ça me donne une sorte de savoir encyclopédique systématique certes superficiel je le reconnais mais qui me donne une vue globale sur les différentes thèses et me permet de faire beaucoup plus de liens dans mes copies que ce soit commentaires ou dissertations et me permet de cette façon d'avoir des résultats correct allant de 14 à 16 la plupart du temps.

    Après cela fonctionne dans mon cas, mais c'est subjectif, je ne préconise pas cette manière de faire pour tous le monde mais pourquoi ne pas essayer. :_i_:
    avatar
    juliendeb

    Messages : 50
    Date d'inscription : 26/07/2012
    Age : 26
    Localisation : Strasbourg

    Re: Problèmes de concentration

    Message  juliendeb le Mer 12 Déc 2012 - 21:49

    Kvothe a écrit:Vous m'avez mal compris. C'est justement le "trop-plein" de sommeil qui est gênant pour une concentration optimum.
    Je n'en ai jamais entendu parler, peut-être est-ce cela le fond de mon problème après tout!

    Après, pour ce qui est de lire 20 livres par mois, j'en suis incapable. Pas matériellement, car tout est possible après tout, mais moralement... non! Je culpabilise quand je ne comprends pas quelque chose, et quand je n'ai pas essayé ; j'ai toujours besoin de tout comprendre, ou au moins d'essayer. Ce qui fait que je prends quelquefois un temps fou à lire une œuvre. Par exemple, j'ai commencé la Critique de la raison pure vers janvier ; et je n'en suis encore qu'à la moitié. Tout cela parce que je reviens sans arrêt sur ce que j'ai lu, par incertitude. Bon, c'est aussi parce qu'on nous impose d'autres lectures pour les cours, donc je perds du temps pour l'étudier. Mais je connais des gens dans ma promo qui lisent aussi à une vitesse folle, et des tonnes de bouquins, et à chaque fois ces gens m'épatent parce qu'ils ont en général d'assez bonnes interventions en cours, et semblent connaître énormément de choses. Mais moi j'en suis incapable. Et j'ai finalement lu très peu de bouquins depuis le début de ma scolarité à la faculté de philosophie. Et je me rends compte que quand on n'a pas relu une œuvre, on en oublie souvent énormément après un certain temps. J'ai étudié la Métaphysique d'Aristote l'an dernier... eh bien je ne suis pas sûr de me souvenir de grand-chose maintenant. Et j'ai tellement bûché sur cette œuvre que je me dis que finalement ça ne sert à rien de vouloir absolument tout comprendre, d'autant qu'on oublie tout par la suite.

    Bon, en tous cas, j'ai déjà un conseil sympathique : dormir pendant une durée raisonnable. Je vais déjà essayer cela.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Invité le Mer 12 Déc 2012 - 22:16

    @juliendeb a écrit:
    Par exemple, j'ai commencé la Critique de la raison pure vers janvier ; et je n'en suis encore qu'à la moitié. Tout cela parce que je reviens sans arrêt sur ce que j'ai lu, par incertitude. Bon, c'est aussi parce qu'on nous impose d'autres lectures pour les cours, donc je perds du temps pour l'étudier. Mais je connais des gens dans ma promo qui lisent aussi à une vitesse folle, et des tonnes de bouquins, et à chaque fois ces gens m'épatent parce qu'ils ont en général d'assez bonnes interventions en cours, et semblent connaître énormément de choses. Mais moi j'en suis incapable.
    Ce fil pourra peut-être vous aider dans ce cas précis : http://www.forumdephilosophie.com/t589-lire-kant
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Intemporelle le Mer 12 Déc 2012 - 22:40

    Pour Kant je me souviens l'avoir lu en hypokhâgne et j'ai pas mal buté dessus. Puis après qu'on l'a étudié en cours, en le relisant, je me suis rendue compte en fait que je le lisais avec beaucoup plus de facilité, d'une part parce que c'était la deuxième lecture, mais surtout parce que j'avais une idée générale de sa pensée, et de son vocabulaire. C'est là qu'on réalise à quel point tout est minutieux et systématique chez lui. Vous avez pas mal d'ouvrages de vulgarisation, du type "Comprendre Kant", qui sont de bonnes introductions à la lecture de l’œuvre en tant que telle.
    Je ne sais pas si ça vous sera très utile, mais moi ça m'aide de me faire une idée de la pensée de l'auteur, et des thèses qu'il défend, avant de lire l'ouvrage, et ça permet un certain recul aussi, une lecture qui n'est pas asservie à une découverte page après page. Après ça dépend des auteurs, pour Kant c'est utile surtout parce que tout relève de l'architecture chez lui, son développement est très systématique et très précis, du coup pour ne pas se perdre, avoir une idée de l'ordonnance générale est souhaitable. Mais d'autres philosophes donnent plus envie de se laisser guider, Merleau-Ponty par exemple.

    Après je pense que vous avez la bonne attitude, s'accrocher, revenir sur ce que vous n'avez pas compris, peu importe le temps que ça prend, du moment qu'au bout du compte, c'est acquis. Et puis sur les points sur lesquels vous bloquez, vous pouvez poser la question à un professeur ou sur le forum. Pour éviter d'oublier, vous pouvez prendre des notes aussi.

    natus

    Messages : 1
    Date d'inscription : 14/08/2012
    Age : 32
    Localisation : Paris

    Re: Problèmes de concentration

    Message  natus le Jeu 13 Déc 2012 - 16:10

    Personnellement, je pense à la vie qui est courte, et je ne prends plus le temps de perdre mon temps : ma concentration s'en trouve nettement améliorée :fouet:
    Cela ne veut pas dire que je ne prends pas le temps de me détendre, mais toujours dans l'objectif d'être plus productif dans l'activité menée.
    Un autre aspect, peut être la difficulté à se concentrer en ayant des soucis qui m'en empêchent. La solution consiste à les régler avant, pour garder l'esprit libre.

    En terme de concentration, je lis désormais des bouquins de philo dans le métro, sans difficulté de concentration.

    J'ajoute que la prise de note lors de mes lectures améliore grandement mon attention, ainsi que ma mémorisation et ma compréhension des textes. Je recommande "que sais-je" sur la prise de note à tous les étudiants.

    EDIT: En y repensant, j'ai récemment lu Aristote éthique à Nicomaque. Il parle de la maîtrise de soi, ainsi que des vertus. On pourrait voire la capacité à se concentrer comme une vertu ( qui permette d'atteindre un bien par exemple la vérité). Or il explique qu'on devient davantage vertueux par les actes. La concentration, demande donc un entrainement, tout comme faire des abdo. En tout cas ce livre est une vrai solution aux problèmes de concentration : il y a à la fois des réponses à ce sujet, ainsi qu'un entrainement à la concentration non négligeable :hydderf:

    Silentio

    Messages : 1317
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Silentio le Jeu 13 Déc 2012 - 16:31

    @natus a écrit:Je recommande "que sais-je" sur la prise de note à tous les étudiants.
    Merci pour la référence, je ne savais pas que ça existait. Je me demandais justement s'il existait une bonne méthode pour la prise de note, j'ai vraiment du mal à faire des fiches (j'ai toujours envie de trop en mettre, je ne sais pas me concentrer sur l'essentiel, etc.), de sorte que si je retiens bien le propos général d'un ouvrage et certains détails il m'arrive souvent de ne pas pouvoir me référer à des passages précis. Or c'est crucial, surtout pour les concours...
    avatar
    Desassocega

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Desassocega le Jeu 13 Déc 2012 - 18:03

    J'ai ce problème également... du coup je ne fiche plus aucun cours, cela me fait perdre trop de temps car je finis toujours par tout recopier... La fiche, ce n'est vraiment pas pour moi.

    De toute façon je pense que ce qu'il faut, c'est trouver la méthode adéquate pour soi. Personnellement, je travail en surlignant les passages importants de mes cours et je relis, cela fonctionne assez bien et je retiens les "informations".
    avatar
    juliendeb

    Messages : 50
    Date d'inscription : 26/07/2012
    Age : 26
    Localisation : Strasbourg

    Re: Problèmes de concentration

    Message  juliendeb le Jeu 13 Déc 2012 - 18:38

    @Intemporelle a écrit:après qu'on l'ait

    La correction a ici tort, je tiens à le préciser : "après que" n'est pas suivi d'un subjonctif!

    Pour la fiche de lecture, disons que je suis assez irrégulier... Lorsque l'œuvre est courte, je les fiche, je prends beaucoup de notes. Cela a été le cas pour les Méditations cartésiennes de Husserl ; et c'est très utile, car on peut relire ce qu'on a compris, et reprendre le fil de la lecture assez facilement.
    Mais faire un tel travail pour la CRP de Kant, déjà que cette œuvre me prend un temps monstrueux, cela relève de la folie. Si vous avez des références à me conseiller pour la méthodologie des prises de notes pour des fiches de lecture, je suis preneur.

    Ficher des cours, à mon avis, ne sert à rien. Un cours est déjà tellement synthétique : je vous mets au défi de faire un cours sur le Sujet Transcendantal (auquel j'ai droit ce semestre), sans passer par des raccourcis. Synthétiser ce qui est déjà synthétique est inutile. C'est très utile pour les œuvres, par contre.

    Pour le lien fait entre la concentration et les soucis personnels, je crois que cela n'est pas mon cas (ou alors je l'ai refoulé dans mon inconscient). Dans ce cas, je devrais voir un psychanalyste... Mais je vais essayer de voir un médecin, peut-être que cela m'aiderait, je ne sais pas... je suis réticent à l'idée, je n'aime pas les médecins, parce que je n'aime pas leur manière de procéder (pour la plupart de ceux que j'ai connus du moins). Je ne suis en effet pas certain qu'un médicament m'aiderait, voyez-vous?
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 181
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Intemporelle le Jeu 13 Déc 2012 - 19:30

    @juliendeb a écrit:
    Ficher des cours, à mon avis, ne sert à rien. Un cours est déjà tellement synthétique : je vous mets au défi de faire un cours sur le Sujet Transcendantal (auquel j'ai droit ce semestre), sans passer par des raccourcis. Synthétiser ce qui est déjà synthétique est inutile. C'est très utile pour les œuvres, par contre.

    Je suis plutôt d'accord. Pour Kant j'avais surligné à même le bouquin (du coup quand je le relis, je peux le lire en diagonale de manière assez rapide) et pris en note uniquement les idées/définitions principales (ce qui n'est pas si long en réalité).

    Je ne sais pas si le médecin est d'un grand intérêt dans ce cas, excepté si ce problème de concentration se pose aussi quand vous lisez autre chose que de la philosophie (de la littérature par exemple). Mais avoir des difficultés à rester concentré sur des ouvrages ardus me paraît assez normal.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 2969
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Problèmes de concentration

    Message  Euterpe le Ven 28 Déc 2012 - 3:14

    Il faut envisager sérieusement l'hypothèse de l'apathie.

      La date/heure actuelle est Mer 24 Jan 2018 - 0:53