παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Satyre/Silène - Dans le Banquet de Platon.

    Partagez

    Chercheuse de Vérité

    Messages : 3
    Date d'inscription : 10/06/2012

    Satyre/Silène - Dans le Banquet de Platon.

    Message  Chercheuse de Vérité le Dim 10 Juin 2012 - 13:05

    Après la lecture du Banquet de Platon, et le fameux éloge de Socrate que prononce Alcibiade, je me suis interrogée sur les notions de satyres et silènes, mais n'ai malheureusement pas trouvé de clarification définitive. Il semblerait que les notions soient assez brouillées, voire pleinement confondues comme le remarque Émile Chambry :
    Platon confond ici les satyres et les silènes. La différence qui existait à l'origine entre les uns et les autres s'était effacée depuis longtemps. - Hérodote appelle Marsyas un silène, tandis que Platon l'appelle un satyre.
    Ayant poursuivi les recherches sur wikipédia, j'avoue être perdue avec les noms de Marsyas et Silène, Silène pris comme personnage à part entière...

    Marsyas, sur le lien Wikipedia qui lui est relatif, est d'abord présenté comme satyre :
    Marsyas [...] est un satyre phrygien puis comme silène : On voit dans la citadelle la peau du Silène Marsyas.
    Sur le lien Wikipedia relatif à la notion de "Satyre", est évoquée la confusion entre les deux termes :
    la distinction entre satyres et silènes est difficile, voire impossible, à établir. Il est même probable que les Grecs de l'époque ne faisaient pas de distinction claire entre ces personnages, ou bien que des personnages similaires étaient appelés par un nom ou par l'autre selon les régions.
    C'est à partir de la fin du VIe siècle que, sur les vases attiques, ces personnages apparaissent de plus en plus souvent aux côtés de Dionysos.
    À l'époque classique, enfin, les satyres acquièrent leurs caractéristiques les plus connues :
    Dans le théâtre athénien, les drames satyriques mettent en scène des chœurs composés de ces personnages, qui sont désormais appelés "satyres". Dans Le Cyclope d'Euripide et Les Limiers de Sophocle, c'est le chef du chœur des satyres qui est appelé Silène et est présenté comme leur père (cela peut laisser supposer que les deux noms sont devenus à peu près synonymes, ou bien que Silène est devenu un personnage individuel).
    Enfin, la présentation Wikipedia de Silène le présente comme satyre et père adoptif de Dionysos :
    Dans la mythologie grecque, Silène (ou Papposilène) (en grec ancien Σειληνός / Seilênós) est un satyre, père adoptif et précepteur du dieu Dionysos, qui l'accompagne sans cesse.
    et insiste sur le fait qu'il est un personnage à part, et distinct de Marsyas :
    On lui attribue, de pair avec Marsyas, l'invention de la flûte, ainsi que l'invention d'une danse particulière, qu'on nomme en son honneur la silène.

    Pourrais-je trouver une explication auprès de vous ? Je vous remercie par avance, et vous souhaite une agréable journée.


    P.S. : J'ajoute que l'essentiel est de comprendre que la beauté intérieure de Socrate par sa physionomie...


    Dernière édition par Chercheuse de Vérité le Dim 10 Juin 2012 - 13:16, édité 2 fois
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2049
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Satyre/Silène - Dans le Banquet de Platon.

    Message  Desassocega le Dim 10 Juin 2012 - 13:12

    Après la lecture du Banquet de Platon, et le fameux éloge fait par Alcibiade de Socrate, je me suis interrogée sur les notions de satyres et silènes, mais n'ai malheureusement pas trouvé de clarification définitive.
    Lisez peut-être le prologue de Gargantua, Rabelais en parle me semble-t-il.

    Chercheuse de Vérité

    Messages : 3
    Date d'inscription : 10/06/2012

    Re: Satyre/Silène - Dans le Banquet de Platon.

    Message  Chercheuse de Vérité le Dim 10 Juin 2012 - 13:31

    Merci bien pour cette réponse rapide. Le prologue parle des petites boîtes, et partant, du sens de la comparaison faite par Alcibiade, mais il ne clarifie pas la distinction mythologique faite entre les deux notions (si distinction il y a).

    Liber

    Messages : 1086
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Satyre/Silène - Dans le Banquet de Platon.

    Message  Liber le Dim 10 Juin 2012 - 17:40

    Je regarderai l'étymologie de ces deux mots dans le dictionnaire de Chantraine. Apparemment, satyre est un mot grec, tandis que silène vient d'Asie mineure.

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/satyres-et-silenes/

    Chercheuse de Vérité

    Messages : 3
    Date d'inscription : 10/06/2012

    Re: Satyre/Silène - Dans le Banquet de Platon.

    Message  Chercheuse de Vérité le Mar 12 Juin 2012 - 14:55

    Merci beaucoup Liber. J'avais également lu cet article (non entièrement, n'ayant pas l'accès au site), mais le relire m'est utile.

    Au final, comment visualisez-vous ces silènes ?
    Ces petites statues/boîtes représentaient-elles un "mi-homme, mi-bête" ou bien un "vieillard jovial mais d'une grande laideur, avec un nez épaté, des traits lourds, un ventre bedonnant" (comme le précise l'article Wikipedia sur "Silène" dans l'extrait ci-dessous) ?
    Il est généralement représenté sous la forme d'un vieillard jovial mais d'une grande laideur, avec un nez épaté, des traits lourds, un ventre bedonnant. Socrate a été comparé à un Silène par Alcibiade dans le Banquet de Platon en (215b) ; c'est sous ces traits qu'il est représenté sur les bustes antiques. Cette comparaison qui semble insultante ne l'est pas lorsque l'on connaît l'usage qu'il était fait des Silènes dans l'Antiquité grecque. Ils n'étaient pas seulement des représentations moqueuses d'un dieu ridicule, elle contenaient des représentations précieuses des dieux olympiens, comme des figurines d'Apollon en argent ou en or.

    Une belle journée à vous.
    avatar
    Chiron

    Messages : 8
    Date d'inscription : 04/08/2011
    Age : 33
    Localisation : Montpellier

    Re: Satyre/Silène - Dans le Banquet de Platon.

    Message  Chiron le Lun 22 Oct 2012 - 10:03

    J’arrive encore après la bataille, mais il me semble important de souligner que Alcibiade compare Socrate à un Silène à la fois en raison de son apparence physique et de « sa réputation » de demeurer toujours sobre tout en buvant du vin. De la même façon que la statue du Silène contient la statuette d’un dieu au-dedans, comme vous l'avez dit la laideur de Socrate est seulement physique et il est de toute beauté au-dedans, son corps est possédé par un esprit divin (daïmon). Le Silène est le compagnon de Dionysos qui lui entonne des hymnes et des chansons (dithyrambe), il orchestre le chœur tragique qui est composé de Satyres, ou encore de jeunes gens.

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 22:35