Bibliothèque numérique & espace numérique de travail


    [résolu]Sens d'une phrase de Descartes dans la 3ème méditation.

    Partagez
    avatar
    Gelmou

    Messages : 6
    Date d'inscription : 26/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Basse Normandie

    [résolu]Sens d'une phrase de Descartes dans la 3ème méditation.

    Message  Gelmou le Dim 8 Avr 2012 - 1:05

    Bonjour,

    Je suis en train de lire la troisième méditation de Descartes et le passage se situe à la page 294 des œuvres et lettres en Pléiade (1952).
    La voici :
    Et je ne me dois pas imaginer que je ne conçois pas l'infini par une véritable idée, mais seulement par la négation de ce qui est fini, de même que je comprends le repos et les ténèbres par la négation du mouvement et de la lumière...
    Dois-je comprendre le sens ainsi : " Et je dois m'imaginer que je conçois l'infini par une véritable idée, non pas par la négation de ce qui est fini, de même que je comprends le repos et les ténèbres par la négation du mouvement et de la lumière : ..." ?

    Voilà, si une âme compatissante passe par ici et veut bien confirmer ou infirmer ma proposition je l'en remercie par avance...

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: [résolu]Sens d'une phrase de Descartes dans la 3ème méditation.

    Message  Liber le Dim 8 Avr 2012 - 19:04

    @Gelmou a écrit:Dois-je comprendre le sens ainsi " Et je dois m'imaginer que je conçois l'infini par une véritable idée, non pas par la négation de ce qui est fini, de même que je comprends le repos et les ténèbres par la négation du mouvement et de la lumière : ..." ?
    Oui. Deux négations valent une affirmation. La suite du texte précise le sens :

    puisqu’au contraire je vois manifestement qu’il se rencontre plus de réalité dans la substance infinie que dans la substance finie, et partant que j’ai en quelque façon premièrement en moi la notion de l’infini, que du fini, c’est à dire de Dieu, que de moi-même.
    avatar
    Gelmou

    Messages : 6
    Date d'inscription : 26/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Basse Normandie

    Re: [résolu]Sens d'une phrase de Descartes dans la 3ème méditation.

    Message  Gelmou le Dim 8 Avr 2012 - 19:53

    Bonjour et merci pour la réponse.
    avatar
    Janus

    Messages : 266
    Date d'inscription : 04/03/2012

    Re: [résolu]Sens d'une phrase de Descartes dans la 3ème méditation.

    Message  Janus le Dim 8 Avr 2012 - 20:21

    Sans le texte intégral sous les yeux, il est difficile de comprendre avec certitude deux lignes isolées, mais je pense que votre traduction est la bonne sachant que pour Descartes l’idée d’infini est inspirée à l’homme par Dieu.
    A rapprocher de cette citation : "Ne possédant encore que cette unique certitude, j'inspecte mes idées pour m'arrêter à celles qui me persuadent, ainsi de l'idée d'infini, dont un examen attentif montre qu'elle ne peut tirer son origine de moi seul ; partant du moi fini, je découvre alors l'antériorité nécessaire d'un infini réel".

    Pour compléter j'ajouterai que le Dieu de Descartes apparaît comme "le fondement et le garant d'une connaissance dont l'âme constitue le sujet". Avec lui, la métaphysique devient la racine de tout savoir, et l'Être qui est à l'origine de tous les êtres, est à la source de toute science et de toute réalité.
    Par le doute, Descartes met d'abord en question l'ensemble des objets perçus, et la connaissance scientifique elle-même. Par la prise de conscience de ce doute, le "moi pensant" devient notre première certitude. Réfléchissant sur soi, l’esprit découvre enfin l'idée de l'infini, à partir de laquelle il s'élève à l'existence même de Dieu, créateur de la pensée et de toutes choses.
    Il faut dire aussi que la primauté de l'esprit sur l'objet, établie par Descartes, est toujours d'actualité : elle annonce, en particulier, ce qu'on appellera chez Kant la "révolution copernicienne", substituant à une explication de la connaissance opérée à partir de l'objet, une explication partant du sujet. L'esprit connaissant, découvrant ses pouvoirs, se trouve mis à la première place : Kant n'aura plus qu'à reprendre et à approfondir son analyse pour y découvrir les conditions de possibilité de tout objet.
    La métaphysique cartésienne innove aussi en ce que, loin d'être connaissance théorique et purement intellectuelle, elle est méditation et réflexion vécue. C'est par une expérience temporelle que l'esprit découvre qu'il est la condition de tout ce qu'il connaît et peut connaître : cette insertion de la temporalité, dans l'essence même de la découverte, annonce Hegel.
    avatar
    Gelmou

    Messages : 6
    Date d'inscription : 26/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Basse Normandie

    Re: [résolu]Sens d'une phrase de Descartes dans la 3ème méditation.

    Message  Gelmou le Dim 8 Avr 2012 - 20:38

    Merci Janus pour ces précisions très intéressantes qui me confirment par leur contenu que je suis pour l'instant sur la bonne voie dans l'approche de ces méditations de Descartes, et que je n'ai donc pas travaillé en vain. Car c'est bien dans l'esprit de ce que vous me dites que je les entendais jusqu'à présent.
    Une question puisque vous faites référence à Hegel, vous êtes à même de pouvoir aussi conseiller ou donner des indications pour aider à résoudre certaines difficultés de progression dans la lecture de ses œuvres ?

    En attendant merci encore car je sais désormais que je peux trouver de l'aide si dans mes lectures je rencontre des points épineux ou trop ardus pour ma comprenelle méditante, ça va de soi...

    Contenu sponsorisé

    Re: [résolu]Sens d'une phrase de Descartes dans la 3ème méditation.

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 14:06