παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Une traduction grecque

    Partagez
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Une traduction grecque

    Message  Desassocega le Mar 27 Mar 2012 - 3:31

    Bonsoir,

    En lisant un texte de Chestov, j'ai vu ces deux phrases :
    πρῶται ἀρχαί, ριζώμα-τα πάντων.
    τὸ τιμιώτατον
    Mais il n'y a pas de traduction disponible, et je n'ai aucune base de grec ancien. Quelqu'un saurait-il me traduire ces phrases ?

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  Liber le Mar 27 Mar 2012 - 9:30

    πρῶται ἀρχαί
    Les premiers principes
    ριζώματα πάντων.
    Les principes de tout
    τὸ τιμιώτατον
    Le plus ancien
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  Desassocega le Mar 27 Mar 2012 - 18:02

    Merci Liber

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Une traduction grecque

    Message  Silentio le Mar 27 Mar 2012 - 19:05

    Quel texte de Chestov lisez-vous ? :D

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  Liber le Mar 27 Mar 2012 - 19:42

    Aristippe de cyrène a écrit:Merci Liber
    J'espère ne pas m'être trompé ! C'est un peu loin chez moi, le grec. Vous m'aurez vite rattrapé. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Ah au fait, dans les deux premières citations, il manque l'article.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  Desassocega le Mer 28 Mar 2012 - 0:30

    Silentio a écrit:Quel texte de Chestov lisez-vous ?
    Je lis Descartes et Spinoza, que j'ai trouvé dans la bibliothèque du Forum
    D'ailleurs, je sais qu'il a écrit un livre sur Pascal et Nietzsche, mais il n'est pas sur le topic consacré à Chestov, quelqu'un aurait-il un lien vers ce texte ?

    Liber a écrit: Ah au fait, dans les deux premières citations, il manque l'article.
    Ah oui ? Pourtant j'ai bien pris la phrase entière :scratch:

    Chestov a écrit:Je crois qu’il ne sera pas exagéré de dire que ce n’est pas Descartes, mais bien Spinoza qui doit être appelé le père de la nouvelle philosophie, s’il faut entendre par ce nom de philosophie la conception qu’on se fait de l’univers et de la vie, dans le sens large de cette expression, s’il faut y chercher ce que les grecs appelaient πρῶται ἀρχαί, ριζώμα-τα πάντων ou, chez Plotin, τὸ τιμιώτατον.
    Cela dit en passant, c'est la première fois que je rencontre cette idée ! Chestov fait ici de Spinoza le pied de la modernité, au lieu de Descartes... Je trouve cette affirmation étrange et j'aimerais bien approfondir cela. Je pense créer un topic d'ici peu à ce sujet.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Une traduction grecque

    Message  Silentio le Mer 28 Mar 2012 - 9:31

    Je suppose que ça s'explique par la rupture de Spinoza avec le judéo-christianisme. Chestov est plutôt du genre Dieu retiré du monde, Dieu caché.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  Liber le Mer 28 Mar 2012 - 10:07

    Aristippe de cyrène a écrit:
    Liber a écrit: Ah au fait, dans les deux premières citations, il manque l'article.

    Ah oui ? Pourtant j'ai bien pris la phrase entière :scratch:
    Oui. Ce sont des bouts de phrases juxtaposés. En grec, il y a un article devant les noms, comme en français, et contrairement au latin.


    Dernière édition par Liber le Mer 28 Mar 2012 - 20:55, édité 1 fois
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  Desassocega le Mer 28 Mar 2012 - 13:04

    Silentio a écrit:Chestov est plutôt du genre Dieu retiré du monde, Dieu caché.
    Je vois... Donc pour résumer Chestov fait de Spinoza le pied de la modernité car la modernité se définit selon lui par la mort de Dieu, le triomphe de la rationalité, etc. ?

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Une traduction grecque

    Message  Silentio le Mer 28 Mar 2012 - 18:06

    Je ne sais pas exactement. Ce que je sais c'est que Chestov combat le rationalisme et le déterminisme, et qu'il ne se place pas du côté de la philosophie, d'Athènes, de la raison. Il critique Spinoza aussi bien que Hegel (qui écrit, vous le savez, en réaction à Spinoza). Chestov est un penseur qui trouve les sources de sa "philosophie" dans Jérusalem. Il est le Pascal ou le Kierkegaard juif, le côté mystique de Nietzsche. Vous trouverez quelques textes intéressants sur sa page wikipédia.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  Desassocega le Mer 28 Mar 2012 - 18:38

    Hegel (qui écrit, vous le savez, en réaction à Spinoza)
    Je ne connais pas bien Hegel. Mais en effet, j'ai pu lire dans ce même livre :
    Chestov a écrit:Hegel est sorti tout entier de Spinoza
    Mais il me semble que Hegel admirait Spinoza, non ? Quelle est sa réelle position à l'égard de Spinoza ?
    avatar
    June

    Messages : 18
    Date d'inscription : 08/11/2011

    Re: Une traduction grecque

    Message  June le Ven 11 Mai 2012 - 21:59

    L'existentialisme, à son fondement, ne consiste-t-il pas à renoncer à tout vouloir définir par la raison en acceptant qu'avant l'essence de la chose, il y a "l'épreuve de cette même chose"? En définissant cette épreuve vécue, on la déforme, car on l'arrache de la temporalité qui est son essence propre. Il se placerait donc en opposition avec le rationalisme qui avance qu'il existe des idées universelles et par conséquent qu'avant de faire l’expérience de x, il y a l'idée de x.
    Au contraire, Nietzsche disait que "Tout concept est le résidu d'une métaphore originaire", tout "part" de l'expérience : le concept est la re-présentation par abstraction : on abstrait donc on arrache quelque chose à la chose ; en ceci le concept n'est pas perfectible puisqu'il ne pourra jamais rendre compte de la temporalité.
    Ceci dit, je ne connais pas Chestov, donc peut-être ce qui précède n'a-t-il rien à voir avec sa philosophie, du moins c'est ce qui m'est venu à l'idée à la lecture du Rationalisme le plus universel finit toujours par buter sur l'irrationnel de la pensée humaine.

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 11:11