παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Traduction du latin

    Partagez

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Traduction du latin

    Message  Liber le Jeu 25 Aoû 2011 - 10:41

    Voici un texte tiré du Satiricon de Pétrone. C'est du latin vulgaire, parlé par quelqu'un de la rue. Il n'y a pratiquement aucune difficulté grammaticale, et l'histoire est amusante :

    Cum adhuc servirem, habitabamus in vico angusto ; nunc Gavillae domus est. Ibi, quomodo dii volunt, amare coepi uxorem Terentii coponis : noveratis Melissam Tarentinam, pulcherrimum bacciballum... Huius contubernalis ad villam supremum diem obiit. Itaque per scutum, per ocream egi aginavi, quemadmodum ad illam pervenirem...
    Forte dominus meus Capuae exierat... Nactus ego occasionem, persuadeo hospitem nostrum ut mecum ad quintum miliarium veniat. Erat autem miles, fortis tanquam Orcus. Apoculamus nos circa gallicinia; luna lucebat tanquam meridie. Venimus inter monimenta: homo meus coepit ad stelas <iter> facere; sedeo ego cantabundus et stelas numero. Deinde, ut respexi ad comitem, ille exuit se et omnia vestimenta secundum viam posuit. Mihi anima in naso esse ! Stabam tanquam mortuus. At ille circumminxit vestimenta sua et subito lupus factus est. Nolite me iocari putare! Ut mentiar, nullius patrimonium tanti facio. Sed, quod coeperam dicere, postquam lupus factus est, ululare coepit et in silvas fugit. Ego primitus nesciebam ubi essem; deinde accessi, ut vestimenta eius tollerem: illa autem lapidea facta sunt. Qui mori timore nisi ego ? Gladium tamen strinxi et in tota via umbras cecidi, donec ad villam amicae meae pervenirem. In larvam intravi, paene animam ebullivi, sudor mihi per bifurcum volabat, oculi mortui; vix unquam refectus sum.
    Melissa mea mirari coepit, quod tam sero ambularem, et : "si ante, inquit, venisses, saltem nobis adiutasses; lupus enim villam intravit et omnia pecora tanquam lanius sanguinem illis misit. Nec tamen derisit, etiamsi fugit; servus enim noster lancea collum eius traiecit". Haec ut audivi, operire oculos amplius non potui, sed luce clara Gai nostri domum fugi tanquam copo compilatus; et postquam veni in illum locum in quo lapidea vestimenta erant facta, nihil inveni nisi sanguinem. Ut vero domum veni, iacebat miles meus in lecto, tanquam bovis, et collum illius medicus curabat. Intellexi illum versipellem esse, nec postea cum illo panem gustare potui, non si me occidisses.
    PÉTRONE, Satiricon, LXI - LXII.

    Commençons par la première phrase. Rien de difficile.
    Cum adhuc servirem, habitabamus in vico angusto ; nunc Gavillae domus est.
    Je vous demanderai d'expliquer brièvement 3 faits grammaticaux :
    1) Cum... servirem
    2) in vico angusto
    3) Gavillae
    avatar
    jem

    Messages : 164
    Date d'inscription : 18/06/2011
    Age : 23

    Re: Traduction du latin

    Message  jem le Jeu 25 Aoû 2011 - 15:35

    Oh comme j'écrivais mal ! Je dois en plus déchiffrer mon écriture :roll:.
    Il va falloir que je reprenne tout, un peu de vocabulaire serait appréciable Smile.

    Cum : avec. Servirem : Il me semble que c'est de l'ablatif. Par conséquent « Cum... servirem » serait une manière mais je ne saurais le traduire.

    Adhuc : jusqu'à maintenant, encore.

    Habitabamus : 1ère conjugaison, correspond au nous en français.

    In vico angusto : Dans… … Serait-ce de l'ablatif là aussi ?

    Nunc : maintenant.

    Gavillae : du pluriel ?

    Domus : …

    Est : « Il est », du verbe sum, être.


    Voilà ce que j'ai réussi à faire sur cette phrase. Je reprendrai plus tard. Pouvez-vous me rappeler la valeur de l'ablatif ?

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Traduction du latin

    Message  Liber le Jeu 25 Aoû 2011 - 16:20

    Alors : Cum: avec. Servirem: Il me semble que c'est de l'ablatif. Par conséquent « Cum...Servirem » serait une manière mais je ne saurais le traduire.
    Ici cum est conjonction de subordination, cum dit "de cause ou d'opposition" employé avec le subjonctif, cf. le tour "cum Athenae florerent", donc se traduit par "alors que je servais", "que j'étais (encore : adhuc) esclave".

    Habitabamus: 1ère conjugaison, correspond au nous en français.
    Oui, à l'imparfait.

    In vico angusto: Dans … … Serait ce de l'ablatif la aussi ?
    En effet. Ablatif indiquant le lieu où l'on est (question ubi ?), "dans le Vicus Angustus" (la "ruelle étroite").

    Gavillae: du pluriel ?
    Avec un verbe au singulier, "est" ? Non, c'est le complément de nom (ici un nom propre) au génitif (cas signifiant l'appartenance) de domus, attribut : "Maintenant (aujourd'hui), c'est la maison de Gavilla", qu'on peut traduire en français par "chez Gavilla".

    Traduction : "Alors que j'étais encore esclave, nous habitions le Vicus Angustus ; maintenant c'est la maison de Gavilla."


    Phrase suivante ? Smile
    Ibi, quomodo dii volunt, amare coepi uxorem Terentii coponis
    avatar
    jem

    Messages : 164
    Date d'inscription : 18/06/2011
    Age : 23

    Re: Traduction du latin

    Message  jem le Ven 26 Aoû 2011 - 15:38

    Celle-là me semble plus difficile.

    Ibi : Là

    Quomodo :...

    Dii: ce mot a-t-il un rapport avec Dei ?

    Volunt : ils veulent.

    Amare : l'infinitif de aimer ?

    Coepi : un verbe accordé avec aimer ?

    Uxorem :...

    Terentii : je dirais que c'est un nom propre.

    Coponis : un verbe ?



    Voilà, je n'ai pas réussi à traduire beaucoup de choses. Je n'ai pas réussi à analyser les mots se finissant par « ii ».

    Pouvez vous m'indiquer les conditions d'utilisation de la 3ème déclinaison ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Traduction du latin

    Message  Invité le Ven 26 Aoû 2011 - 16:29

    2eme phrase je dirais "Là, comme le veulent les dieux, j'ai commencé à aimer la femme de Terentii coponis".

    Mon latin est bien poussiéreux

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Traduction du latin

    Message  Liber le Ven 26 Aoû 2011 - 22:09

    jeje62 a écrit:Ibi : Là
    Oui, adverbe de lieu, question ubi.

    Quomodo :...
    Adverbe interrogatif de manière, "comment".

    Dii: ce mot a-t-il un rapport avec Dei ?
    Oui, mais ici il est au nominatif pluriel. Deus, i, dii. Il s'orthographie dii ou di.

    Volunt : ils veulent.
    Oui.

    Amare : l'infinitif de aimer ?
    Oui.

    Coepi : un verbe accordé avec aimer ?
    Non, amare est un infinitif complément de coepi. Verbe (inf. coepere) employé au parfait.

    Uxorem :...
    L'accusatif est (hors proposition infinitive où il est sujet) le cas du complément d'objet, ici amare

    Terentii : je dirais que c'est un nom propre.
    En effet, deuxième déclinaison.

    Coponis : un verbe ?
    Vous pouvez utiliser le Gaffiot dont le lien se trouve en haut de la page. Plus généralement écrit caupo, nis, "cabaretier".

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:2eme phrase je dirais "Là, comme le veulent les dieux, j'ai commencé à aimer la femme de Terentii coponis".
    Copo est un nom commun, en apposition à Terentii, donc au même cas, génitif complément de nom : "Terentius le cabaretier".

    "Là, selon la volonté des dieux, je tombai amoureux de la femme de Térence le cabaretier."


    jeje62 a écrit:Je n'ai pas réussi à analyser les mots se finissant par « ii ».
    Vous avez confondu verbe et nom. Les mots en ii étaient de la deuxième déclinaison, soit génitif singulier, soit nominatif pluriel.

    Pouvez vous m'indiquer les conditions d'utilisation de la 3ème déclinaison ?
    C'est un peu vaste comme sujet. Le génitif est en -is, et souvent à ce cas, il s'y ajoute une syllabe supplémentaire. Ici vous aviez uxor, oris.


    noveratis Melissam Tarentinam, pulcherrimum bacciballum... Huius contubernalis ad villam supremum diem obiit.
    J'espère que ce ne sera pas trop dur. Il y a entre autres difficultés un parfait "spécial" et un superlatif.
    avatar
    jem

    Messages : 164
    Date d'inscription : 18/06/2011
    Age : 23

    Re: Traduction du latin

    Message  jem le Sam 27 Aoû 2011 - 15:18

    Hum plus difficile en effet.
    Noveratis: serait-ce là le parfait passif du verbe novo ?

    Melissam: un nom propre

    Tarentinam: ville de Grèce

    Pulcherrimum: le plus beau, la plus belle

    bacciballum: le Gaffiot définit: « Aux rondeurs dansantes »

    huius: vocatif de hui ?

    contubernalis:

    ad :

    villam: accusatif de villa, la maison de campagne

    supremum: pour la dernière fois

    diem: accusatif de Dei

    obiit: du verbe obeo ?

    C'est difficile, je n'arrive même pas à avoir une idée de la signification de la phrase. J'ai utilisé le Gaffiot pour m'aider.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Traduction du latin

    Message  Liber le Sam 27 Aoû 2011 - 16:29

    jeje62 a écrit:Noveratis: serait-ce là le parfait passif du verbe novo ?
    Du verbe noscere. Quelle est sa particularité au parfait ?

    huius: vocatif de hui ?
    Génitif de hic, "celui-ci", donc "de celui-ci".

    contubernalis
    Compagnon ou compagne.

    ad

    villam: accusatif de villa, la maison de campagne
    Vous avez vérifié le sens de ad, préposition, dans le Gaffiot ? Donc, ad villam veut dire ?

    diem: accusatif de Dei
    De dies, le jour.

    obiit: du verbe obeo ?
    Aller vers, au devant. Donc, diem supremum obire signifie ?
    avatar
    jem

    Messages : 164
    Date d'inscription : 18/06/2011
    Age : 23

    Re: Traduction du latin

    Message  jem le Sam 27 Aoû 2011 - 17:16

    diem: accusatif de Dei
    De dies, le jour.
    Oh une erreur bête.

    Ad villam: vers la maison de campagne, à la maison de campagne

    diem supremum obire: « pour la dernière fois, au devant du jour » ou « au devant de la fin du jour » ou « Aller vers la fin du jour ».

    Huius contubernalis ad villam supremum diem obiit: … La compagne de celui ci alla vers la maison à la fin du jour.

    La particularité de noscere au parfait est de changer son radical ?

    Je vais revoir mes conjugaisons[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Traduction du latin

    Message  Liber le Sam 27 Aoû 2011 - 19:37

    jeje62 a écrit:Huius contubernalis ad villam supremum diem obiit: … La compagne de celui ci alla vers la maison à la fin du jour.
    J'ai fait une erreur, hujus, génitif identique aux trois genres, se rapporte évidemment à la jeune fille, donc "le compagnon de celle-ci", "son compagnon". L'expression "diem supremum obire" veut dire "atteindre son dernier jour", mourir. Vous trouverez l'expression dans le Gaffiot, au verbe obeo, sens transitif. L'accusatif ne marque pas l'heure du jour, c'est le COD de obire.

    La particularité de noscere au parfait est de changer son radical ?
    Vous pouvez consulter le Gaffiot maintenant que vous connaissez l'infinitif.
    avatar
    jem

    Messages : 164
    Date d'inscription : 18/06/2011
    Age : 23

    Re: Traduction du latin

    Message  jem le Lun 29 Aoû 2011 - 13:27

    Noscere: apprendre à connaître, reconnaître, craindre, concevoir admettre.


    Ayant appris à connaitre Mélissa de Tarentinam, la plus belle danseuse...le compagnon de celle-ci a atteint son dernier jour à la maison de campagne.

    Je propose cette traduction mais j'ai quelque doute.

    Liber

    Messages : 1399
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Traduction du latin

    Message  Liber le Lun 29 Aoû 2011 - 19:44

    jeje62 a écrit:Noscere: apprendre à connaître, reconnaître, craindre, concevoir admettre.


    Ayant appris à connaitre Mélissa de Tarentinam, la plus belle danseuse...

    le compagnon de celle-ci a atteint son dernier jour à la maison de campagne.

    Noveratis : "vous avez connu", plus-que-parfait correspondant à un parfait (cf. novi : "je connais").
    Bacciballum : fait allusion aux courbes féminines, donc "une fille très bien roulée" par exemple.

    Son compagnon vint à mourir (pour traduire un fait soudain) à la campagne.

    La suite :

    Itaque per scutum, per ocream egi aginavi, quemadmodum ad illam pervenirem...
    Forte dominus meus Capuae exierat... Nactus ego occasionem, persuadeo hospitem nostrum ut mecum ad quintum miliarium veniat. Erat autem miles, fortis tanquam Orcus.

      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû 2017 - 22:40