παιδεία | μανθάνω | ἀπομανθάνω

    Les rendez-vous philosophiques.

    Partagez

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 14 Aoû 2011 - 19:09

    Je propose que l'on partage toutes les informations dont les amateurs et les étudiants en philosophie pourraient avoir besoin, notamment en ce qui concerne les événements dédiés à cette discipline.

    En ce qui concerne les séminaires de l'EHESS, j'ai repéré ces deux-là :

    • celui de Pierre Manent, Les puissances politiques de la parole, à partir de mi-novembre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    • Le moment politique de la philosophie française, troisième partie (années 80 et 90), avec V. Duclert, P. Simon-Nahum (historiens), P. Artières, J. Revel (spécialistes de Foucault), à partir de mars 2012 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je risque d'y participer.


    Dernière édition par Silentio le Sam 19 Avr 2014 - 22:36, édité 1 fois

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Jeu 25 Aoû 2011 - 13:26

    Conférence : Le legs de Hume dans la philosophie contemporaine, "La Faculté de Philosophie de l'Institut Catholique de Paris organise les 13 & 14 septembre 2011 un colloque international sur "David Hume" en français et en anglais". A noter la présence de F. Nef.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Mer 7 Sep 2011 - 20:12

    Un nouveau séminaire MSH-Paris-Nord, intitulé "Culture et invention", débute cette année et durera deux ans. Couplé avec l'Atelier Simondon (ENS) dirigé par Vincent Bontems, il commencera le mardi 11 octobre prochain à l'ENS Ulm mais sera précédé le mardi 27 septembre par une séance spéciale de l'Atelier, animée par Bontems. Les autres séances seront animées en duo. Certaines des conférences données lors de ces séances seront publiées dans les Cahiers Simondon n°4 au printemps prochain.
    Vous trouverez ci-dessous l'annonce du programme faite par Vincent Bontems.
    Bien cordialement,
    JHB

    L'Atelier Simondon est heureux de vous annoncer le redémarrage de ses activités.

    Le cycle de séminaires de cette année, toujours organisé en partenariat avec la MSH Paris-Nord, sera intitulé "Culture et Invention". Il s'agira ainsi de prolonger Simondon sur le terrain socio-politique, mais sans délaisser non plus les dimensions épistémologique et esthétique de la notion d'invention, ici mise en jeu comme centre d'une nouvelle culture et préférentiellement à la notion d'"innovation" - mot d'ordre dont il faudra montrer le contenu technocratique illusionnant. Dans cette perspective on proposera plusieurs confrontations de la pensée simondonienne à celles d'autres philosophes.

    En voici une présentation et le programme des dix séances.

    PRESENTATION

    "Le devenir-technique de la culture est-il ce qui peut nous faire passer de la "culture du travail" à une "culture de l'invention" ? Et si oui, selon quelles modalités? Telles sont les deux questions, de type socio-politique, que ce nouveau séminaire entend prioritairement traiter, en prolongeant pour cela les pistes tracées par Simondon dans "Du mode d'existence des objets techniques" (1958) mais aussi dans le Cours de 1965-66 intitulé "Imagination et invention". L'ère de l'information qu'anticipait Simondon est aujourd'hui devenue l'ère des réseaux numériques : la technique peut y entretenir une nouvelle relation à l'homme favorisant ce que Simondon appelait la "transindividualité". Mais cela ne pourra se faire qu'en renonçant à une certaine "culture du travail", qui rendait impossible la compréhension de la nature profonde de la réalité technique : la transindividualité, dont l'invention technique fournit le "support", s'oppose en effet à l'"inter-individualité" mise en œuvre par les relations du travail dominées par l'organisation productiviste. C'est déjà ce qu'annonçait la très longue "Note complémentaire" à "L'individuation à la lumière des notions de forme et d'information"(ILFI, 2005)".

    PROGRAMME

    27 septembre : Vincent Bontems

    "L'éthique des techniques chez Simondon et Gonseth"

    11 octobre : Jean-Hugues Barthélémy

    "Les anti-substantialismes de Bachelard, Merleau-Ponty et Simondon"

    8 novembre : Christian de Ronde

    "Potentiality in Quantum Mechanics : a Simondonian Interpretation"

    6 décembre : Bernard Stiegler

    "L'invention et la bêtise. Simondon ou l'oubli de Derrida lisant Deleuze"

    17 janvier : Gilles Hiéronimus

    "L'imagination du mouvement chez Bachelard et Simondon"

    7 février : Sarah Margairaz et Julien Rabachou

    "La puissance et le préindividuel : Simondon et Aristote"

    6 mars : André Tosel

    "Simondon et Marx : technique et politique"
    (journée d'étude avec la participation probable d'Andrea Bardin, Jean-Hugues Barthélémy, Vincent Bontems, Giovanni Carrozzini, et Andrea Cavazzini)

    3 avril : Sacha Loeve

    "Figures de la technique dans l'oeuvre de Simondon"

    15 mai : Baptiste Morizot et Brice Poreau

    "L'individuation biologique. Simondon, Lamarck et Darwin"

    5 juin: Arne de Boever

    "Simondon et Baudrillard"

    Les séances auront lieu de 18h à 20h30, pour la plupart, en Salle des Actes, au 45, rue d'Ulm.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 11 Sep 2011 - 16:45

    Université Paris 7 - Paris Diderot

    Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques (CSPRP)

    La culture : défis épistémologiques et critiques ?

    Journée d’étude internationale
    24 novembre 2011


    9h30 Ouverture de la journée

    9h45 Antonia Birnbaum
    La culture et l’héroïsme de la connaissance chez Nietzsche

    10h30 Jean-Pierre Grossein
    Signification culturelle et compréhension chez Max Weber

    11h15 Federico Tarragoni
    Les Trois Cultures de Wolf Lepenies : la fécondité d’une tradition

    12h Discussion générale

    14h30 Julia Christ
    Contre le positivisme : l'essai sociologique comme forme de la théorie sociale

    15h15 Claude Javeau
    La Culture ou mise en condition de Hans Magnus Enzensberger

    16h Marc Berdet
    Les « fantasmagories » contemporaines à la lumière de Walter Benjamin

    16h45 Discussion générale


    Site Javelot, salle des thèses, 2e étage

    Contacts : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 11 Sep 2011 - 18:51

    Le programme de l'ENS 2011-2012 :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Certains séminaires et cours sont ouverts à tous.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Mar 20 Sep 2011 - 11:49

    Chers collègues et amis,
    > Voici le programme du séminaire "Leibniz", organisé par Anne-Lise Rey
    > et moi-même, dans le cadre du Centre d'Histoire des Systèmes de Pensée
    > Moderne (CHSPM, Paris I), pour l'année 2011-2012.
    > Avec mes salutations cordiales,
    > Paul Rateau
    >
    > Les séances auront lieu le mercredi de 19h à 20h30, en Sorbonne, à
    > l'Université Paris I, salle Halbwachs, escalier C, 1er étage droite,
    > 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris.
    >
    > 19 octobre 2011 : Christian Leduc (Montréal) : « Leibniz :
    > épistémologie et individualité »
    >
    > 16 novembre 2011 : Table ronde autour du livre de François Duchesneau
    > (Montréal) : "Leibniz, le vivant et l'organisme"
    >
    > 7 décembre 2011 : Tristan Dagron (CNRS) : « Leibniz et Toland »
    >
    > 25 janvier 2012 : Valérie Debuiche (Amiens) : « Leibniz : géométrie et
    > espace »
    >
    > 15 février 2012 : Vincent Alain (Paris IV) : « perception et appétition »
    >
    > 14 mars 2012 : Mogens Laerke (Aberdeen) : « La controverse entre
    > Leibniz et Régis dans le Journal des Savants en 1697 »
    >
    > 4 avril 2012 : Kristin Primus (Princeton University) : « Leibniz's
    > revisions of standard concurrentist models of divine causation »
    >
    > 9 mai 2012 : Laure Pedrono (Paris I) : « Leibniz et Bayle :
    > controverse autour de la théodicée »
    >
    > 13 juin 2012 : Jean-Pascal Anfray (ENS-Ulm) : « Fictions impossibles
    > et principes métaphysiques: le cas de la dispute Leibniz-Clarke »

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Mer 21 Sep 2011 - 18:17

    Université Paris 7 - Paris Diderot

    Séminaire du CSPRP
    2011-2012
    Programme du premier semestre
    Les jeudi de 17h à 19h (dès 16h pour les étudiants)
    Amphi 50, Site des Olympiades

    Coordination et responsabilité pédagogique : Martine Leibovici
    29 septembre 2011, 17h-19h :
    Séance réservée aux étudiants (CSPRP).
    6 octobre 2011, 17h-19h :
    Laurence Cornu (Université de Poitiers),
    « Trois exemples de construction du concept de subjectivation : variations conceptuelles ou conceptualisations hétérogènes ? ».
    13 octobre 2011, 17h-19h :
    Patrice Yengo (EHESS),
    « Système de soin et subjectivité : la médicalité en Afrique ».
    3 novembre 2011, 17h-19h :
    Sonia Dayan-Herzbrun (CSPRP/Université Paris Diderot-Paris7), Jean-François Laé (Université Paris 8-Vincennes), Martine Leibovici (CSPRP/Université Paris Diderot-Paris7),
    « Autour du numéro 36 de Tumultes : Écritures de soi entre les mondes. Décrypter la dominationi ».
    17 novembre 2011, 17h-19h :
    Emilio de Ipola, Professeur invité (Université de Buenos-Aires),
    « L'âme des collectifs ».
    24 novembre 2011, 17h-19h :
    Enric Porqueres (EHESS),
    « Embryon et transcendance à l'époque des reproductions médicalement assistées ».
    8 décembre 2011, 17h-19h :
    Claudia Girola (CSPRP/Université Paris Diderot-Paris7),
    « La lutte quotidienne d'une vie sans-abri : garder malgré tout son quant-à-soi ».
    15 décembre 2011, 17h-19h :
    Séance réservée aux étudiants (CSPRP).

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Mer 21 Sep 2011 - 20:37

    Les Lundis de la Philosophie (Francis Wolff-ENS)
    Lundi 17 octobre 2011, 17h à 19h, salle des Actes, 45 rue d’Ulm 75005 Paris

    Présenté par Francis Wolff

    Ce séminaire est ouvert à toute l’École (littéraire et scientifique) ainsi qu’aux philosophes de tous niveaux, qu’ils soient ou non de l’Ecole. Il est destiné à présenter certains aspects significatifs de la recherche et de l’interrogation philosophique vivante. Chaque séance se divise en trois parties : sur une question philosophique clairement énoncée, le philosophe invité défend une position personnelle portant sur un travail en cours, sans autre arme que des arguments ; le professeur invitant reprend et discute les thèses de l’invité ; l’ensemble de participants discute ces mêmes thèses.

    Le séminaire comporte 12 séances par semestre. Au premier semestre : « Philosophie générale et métaphysique » en alternance avec « Philosophie de l’art et esthétique » Au second semestre : « Philosophie générale et métaphysique » en alternance avec « Philosophie de la connaissance et épistémologie ».



    1er semestre 2011-2012, Le lundi de 17h à 19h, salle des Actes.


    Deux séries en alternance : philosophie générale et métaphysique, philosophie de l’art et esthétique.



    Programme du premier semestre 2011-2012

    17 octobre : Philosophie de l’art et esthétique
    Francis WOLFF (École normale supérieure, Paris°

    Les trois mondes de l’art


    24 octobre : Philosophie générale et métaphysique
    Vincent DESCOMBES (EHESS)
    L’identité


    7 novembre : Philosophie de l’art et esthétique
    Frédéric POUILLAUDE (Univ. Paris-IV)
    Ontologie et axiologie de l’œuvre d’art



    14 novembre : Philosophie générale et métaphysique
    Elise MARROU (École normale supérieure, Paris)
    Égoïstes ! L’avenir d’une insulte philosophique



    21 novembre Philosophie de l’art et esthétique
    Laure BLANC-BENON (Univ. Paris-I)
    Décrire un tableau


    28 novembre : Philosophie générale et métaphysique
    Stéphane CHAUVIER (Univ. Paris-IV)
    Peut-on se passer du concept de personne ?


    5 décembre : Philosophie de l’art et esthétique
    Jean-Pierre COMETTI (Univ. de Provence)
    Qu’est-ce qu’une exposition ?


    12 décembre : Philosophie générale et métaphysique
    Cyrille MICHON (Univ. de Nantes)
    Peut-on être blâmé pour ce qu’on ne pouvait pas éviter ?


    9 janvier : Philosophie de l’art et esthétique (Univ. de Lille III)
    Marianne MASSIN


    16 janvier Philosophie générale et métaphysique
    Bruno GNASSOUNOU (Univ. de Nantes)
    Y a-t-il du contingent a priori ?


    23 janvier : Philosophie de l’art et esthétique
    Jacques MORIZOT (Univ. de Provence)
    Qu’est-ce qu’un artiste crée ?


    31 janvier : Philosophie générale et métaphysique
    Renaud BARBARAS (Univ. Paris-1)
    Dynamique de la manifestation

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 2 Oct 2011 - 14:14

    Séminaire « PHILOSOPHIE FRANCAISE & PHILOSOPHIE ANALYTIQUE AU 20e SIECLE »
    2011-2012

    Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC – ENS-Ulm)

    Institut de recherches philosophiques (IREPH – Université Paris Ouest – Nanterre)

    PHILOSOPHIE FRANCAISE & PHILOSOPHIE ANALYTIQUE AU 20e SIECLE

    RESPONSABLES

    Elie During (Université de Paris Ouest – Nanterre) / Frédéric Fruteau de Laclos (Université de Paris 1 Panthéon – Sorbonne) / Jean-Michel Salanskis (Université de Paris Ouest – Nanterre)

    PROGRAMME DES SÉANCES

    mardi 22 novembre 2011, 17h-19h ENS - Salle Pasteur

    mardi 10 janvier 2012, 17h-19h ENS - Salle Pasteur

    mardi 7 février 2012, 17h-19h Université Paris Ouest-Nanterre, L 321

    mardi 3 avril 2012, 17h-19h Université Paris Ouest-Nanterre, L 321

    mardi 12 juin 2012 Journée d’étude ENS - Sous-sol du Pavillon Pasteur

    ARGUMENT DU SÉMINAIRE

    La philosophie qui s’est écrite en langue française au cours du XXe siècle, c’est bien connu, est fort loin d’être l’expression d’un splendide isolement : non seulement elle a subi des influences étrangères, mais elle s’est pour une part définie et constituée à travers la réception d’œuvres ou de courants nés au-delà des frontières. On le remarque et le souligne les plus souvent en ayant à l’esprit des exemples comme celui de la réception des philosophes allemands (Kant, puis Hegel, puis Husserl, puis Heidegger) ou du rôle déterminant joué par la référence marxiste. Un des premiers buts de ce séminaire serait de réévaluer l’importance de la réception de la philosophie analytique dans la constitution de pensées le plus souvent étrangères dans leur démarche et leur orientation à ce courant aujourd’hui mondialement dominant, et dont les contours, les thèmes et les œuvres directrices se sont définis également au cours du siècle.

    On voudrait prendre la mesure de l’attention qui a été portée dès le début aux textes de la tradition analytique naissante, et de la manière dont les différents auteurs de l’hexagone se sont servis de ce qu’ils ont lu et compris dans les sources analytiques. Un premier objectif serait de rectifier une image qui tend naturellement à prévaloir : celle d’une philosophie française n’ayant pas d’autre rapport au paradigme analytique qu’un rapport de combat. Même si une majorité des auteurs au cours du siècle n’a pas adopté le nouveau paradigme, on peut recenser des usages positifs, des alliances ponctuelles entre les philosophes d’expression française et les conceptions ou les arguments de la philosophie analytique.

    Au-delà, le séminaire voudrait être l’occasion de tenter plusieurs approches s’associant normalement à cette première mise au point. Par exemple : interroger symétriquement l’attention qui a pu être portée par les auteurs de la tradition analytique à ce qui se faisait en France ; étudier les lectures analytiques de la philosophie française qui ont pu être proposées, ou à l’inverse les commentaires d’esprit continental français des œuvres analytiques ; susciter dans ces deux directions de nouvelles lectures et de nouveaux commentaires. Certains cas spécifiques pourraient ici retenir tout particulièrement l’attention : celui de la philosophie des sciences « à la française » et de la manière dont elle a incorporé en partie certains débats d’une épistémologie internationale de plus en plus focalisée sur les questions logiques ; celui de la philosophie politique d’inspiration analytique et de la réception par elle des contributions en principe « subversives » de certains auteurs français typiques. Bien entendu, on s’autorisera aussi des discussions comparatistes, entre œuvres ou conceptions appartenant à chacun des deux bords, indépendamment de toute relation historique effective entre les textes et les auteurs. L’idée est tout simplement d’utiliser chaque phylum comme grille ou clef de lecture pour les rejetons de l’autre, de manière à éclairer certains problèmes critiques touchant aussi bien à l’épistémologie, qu’à la métaphysique, à la philosophie du langage ou à la philosophie politique : rapports de l’intuition et du concept, statut de la temporalité, question du sujet, etc.

    Enfin, à un troisième niveau, ce séminaire sera forcément l’occasion de méditer le débat que l’on appelle « métaphilosophique », en se demandant, une fois de plus, si entendre la grandeur et la force de la philosophie analytique obliger à s’enrôler dans sa méthode, si toute résistance à cet enrôlement conduit à valoriser une idiosyncrasie hostile à la recherche de la vérité et à son universalité, enfin s’il existe en l’espèce des « troisième voies » qui feraient échapper au régime polémique pour envisager des articulations plus constructives, attentives aux ressources offertes par les transferts de problèmes, de concepts et de méthodes. Toutes ces questions devraient être posées, dans le cadre de ce séminaire, non pas en référence à la confrontation globale du paradigme analytique et du paradigme continental, ni aux épuisantes tentatives d’autodéfinition que cette confrontation suscite de part et d’autre, mais en considérant le cas particulier des philosophies françaises du vingtième siècle, qui ne sont peut-être pas, en l’espèce, de simples variantes nationales de la chose continentale.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Mer 5 Oct 2011 - 23:19

    Journée d’études « Philosophie de l’histoire de la philosophie »
    En hommage à Jean-Luc MARION de l’Académie française
    EA 3552 : Métaphysique (histoires, transformations, actualité)

    Samedi 15 octobre 2011

    Salle de conférences - Maison de la recherche, 28 rue Serpente, Paris VIe, 10h à 18h
    Journée d'études coordonnée par Claudia Serban et Laurent Villevieille

    PROGRAMME DE LA JOURNEE :

    Matinée

    Présidente de séance : Claudia SERBAN

    10h-11h Jean-Luc MARION
    de l’Académie française La compatibilité des points de vue en histoire de la philosophie
    11h-12h Laurent VILLEVIEILLE Heidegger et l’histoire des empreintes destinales

    Après-midi

    Président de séance : Patrick CERUTTI

    14h30-15h30 Nicolas DE BRÉZÉ Aristote lecteur de la République de Platon
    15h30-16h30 Claudia SERBAN Le possible et l’effectif : la lecture hégélienne de Kant dans la Science de la logique
    16h30-17h Pause
    17h-18h Julien FARGES La philosophie et le sens de son historicité selon Husserl
    Clôture

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Sam 8 Oct 2011 - 12:20

    À la croisée des chemins : la conscience en question (Nietzsche cartésien ? II)
    BAZINEK Leonore
    Philosophie et philosophie

    Détails

    18h30-20h30 Salle JA01, Carré des Sciences, 1 rue Descartes, 75005 Paris
    Lun 10 oct, Lun 17 oct, Lun 7 nov, Ven 2 déc, Lun 5 déc
    Pour ce séminaire, vous devez donner votre nom et présenter votre pièce d'identité ou votre passeport, à l'exclusion de tout autre document au vacataire du Collège.

    Styliste accompli, Nietzsche se moque des détracteurs qualifiant son œuvre de littéraire et se met en scène comme philosophe-éducateur. Revendication apparemment justifiée car, par exemple, son œuvre présente des proximités avec celle de Descartes, acteur indubitable de la philosophie. Outre qu’ils partagent une posture pédagogique caractérisée par la confiance que chacun trouve dans son esprit les traces de la vérité, de nombreux fragments de Nietzsche témoignent d’une autoperception selon la maxime de « penser au fil du corps », faisant ainsi reconnaître en Descartes un interlocuteur important. L’exploration méthodique de leurs univers continue avec l’analyse de la Généalogie de la morale (1887) commençant par un exposé de Nietzsche sur l'unité de son œuvre, rattachant la GM à Humain, trop humain (1878) dont Descartes est le parrain. Et à Nietzsche d’avancer que « Descartes a été superficiel » (cf. frg d'août-septembre 1885 40[10]; PBM, § 191). Provocation ultime, car Descartes fait partie des âmes fortes de la Renaissance ayant résisté à toutes les tentations et parvenant ainsi à imposer leur volonté aux contemporains et à une postérité lointaine. Quelle est la limite de Descartes que Nietzsche s'attache à creuser pour arriver au doute convenable ? Respectant scrupuleusement les données de la physiologie humaine, Nietzsche et Descartes procèdent à une refondation de la morale. Ce que Descartes appelle « passions », Nietzsche l'appelle « volontés ». Descartes retrace l'interaction entre l'âme et le corps. Nietzsche oppose le corps et la conscience aux pressions sociétales. Notre analyse de la GM suit l’indication que donne Nietzsche avec le premier titre de l'Aurore : le soc dont le travail permet d’atteindre ces profondeurs cachées, manquantes au doute de Descartes. Pour cela, j’explique la double nature de la GM (traité philosophique et pamphlet politique). La présentation de la GM et de sa réception s'oriente d'après cette analyse, aboutissant à l’examen de l’hypothèse du travail.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 9 Oct 2011 - 12:26

    III Rencontre Internationale Spinoza-Nietzsche
    Université de Paris X Nanterre
    Dans le cadre de l’accord Capes-Cofecub n.611/08/10

    Lundi 24 octobre et Mardi 25 octobre 2011

    Organisée par
    André Martins, Christian Lazzeri et Pascal Sévérac

    Lundi 24 octobre
    Président de séance : Christian Lazzeri (Univ. Paris X Nanterre)

    9h45: ouverture

    10h00 - 10h45 : Luís César Oliva (Université de São Paulo, USP) : « Le mode non existant chez Spinoza »

    10h45 - 11h30 : Ivo da silva Jr. (Université Fédérale de São Paulo, Unifesp) : « Zeichensprache der Affekte: le rôle des affects dans l’“éthique” nietzschéenne »

    11h30 - 11h45 : pause

    11h45 - 12h30 : Céline Denat (Univ. Reims) : « Einsamkeit, Zweisamkeit : de l’ ‘érémitisme’ de Spinoza à la ‘solitude’ Nietzschéenne »

    12h30 - 14h30 : déjeuner

    14h30-15h15 : Emmanuel Salanskis (Univ. Reims) : « L'épistémologie pulsionnelle du Gai savoir : une réponse à Spinoza et à l'idée d'un silence des passions dans la connaissance »

    15h15-16h00 : Patrick Wotling (Univ. Reims) titre à préciser

    16h00 - 16h15: pause

    16h15 - 17h00 : Scarlett Marton (Université de São Paulo, USP) « Einsamkeit ou Zweisamkeit? la position de Nietzsche à l'égard de Spinoza »
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4111
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Euterpe le Dim 9 Oct 2011 - 12:41

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:15h15-16h00 : Patrick Wotling (Univ. Reims) titre à préciser
    On voit qui est le mauvais élève de cette rencontre internationale. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Dim 9 Oct 2011 - 12:50

    Son nom me dit quelque chose... Il n'aurait pas par hasard préfacé des livres de Nietzsche... J'ai vraiment souvenir d'avoir vu son nom :scratch:

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 9 Oct 2011 - 12:59

    Patrick Wotling est un des plus grands spécialistes français de la pensée de Nietzsche. Si je me souviens bien, il a notamment écrit dans certaines éditions de la Généalogie de la morale, de Par-delà bien et mal ainsi que du Gai savoir. Je recommande son ouvrage Nietzsche et le problème de la civilisation.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Mer 12 Oct 2011 - 15:55

    Suite de ce séminaire :
    Mardi 25 octobre
    Président de séance : Pascal Sévérac (Univ. Paris-Est Créteil)

    10h00 - 10h45 : Danilo Bilate (Université Fédérale de Rio de Janeiro) : « Vers une théorie du corps chez Nietzsche : dialogue avec Héraclite et Spinoza »



    10h45 - 11h30 : Blaise Benoît (Univ. Nantes) : « La généalogie nietzschéenne de “Spinoza” : affirmer la volonté de puissance contre la pulsion de conservation ? »



    11h30 - 11h45 : pause

    11h45 - 12h30 : André Martins (Université Fédérale de Rio de Janeiro) : « Réflexions sur la causalité chez Spinoza et Nietzsche »



    12h30 - 14h30 : déjeuner

    14h30-15h15 : Fredrika Spindler (Södertörns University, Suède) : « La connaissance, le corps et la raison »



    15h15-16h00 : Florent Jakob (Univ. Nanterre) : « Exercices de la puissance : loyauté et systématicité »



    16h00 - 16h15: pause

    16h15 - 17h00 : Emmanuel Ionnanidis Damigos (Univ. Paris IV) : « L'insignifiance de la mort. Désir, puissance et centralité de la vie chez Spinoza et Nietzsche »

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Lun 17 Oct 2011 - 15:15

    Séminaire « Sartre et la naissance des idéologies »


    Séminaire organisé l’ITEM (Institut des Textes et Manuscrits modernes) et le CIEPFC (Centre International d’Etude de la Philosophie Française Contemporaine), Ecole normale supérieure.




    « SARTRE ET LA NAISSANCE DES IDEOLOGIES : TEXTES ET TENSIONS, 1931-1965 »

    I. Présentation

    Organisation et responsabilité académique : ITEM, CNRS-ENS, directeur : Pierre-Marc de Biasi ; CIEPFC, CNRS-ENS, directeur : Frédéric Worms.

    Animation : Vincent de Coorebyter, docteur en philosophie, membre de l’équipe Sartre de l’ITEM, membre de la Classe des Lettres de l’Académie royale de Belgique, co-directeur scientifique des Etudes sartriennes, directeur général du Centre de recherche et d’information socio-politiques (CRISP, Bruxelles).

    Durée : 24 heures de cours, organisées en 6 séances de 3 heures et une journée d’étude de 6 heures.

    Participation : entrée libre à toutes les séances et à la journée d’étude.

    Prolongements : le séminaire servira de base pour la rédaction d’un livre sur le même thème par Vincent de Coorebyter, livre qui croisera les principales séances du séminaire et pourra s’alimenter des discussions avec les participants. L’ouvrage, à paraître fin 2012, devrait comprendre un large extrait d’un manuscrit inédit de Sartre, qui fera l’objet de la dernière séance de travail du séminaire.

    II. Intention générale

    La question de la naissance des idéologies, lieu commun des sciences humaines au XXe siècle, n’est plus guère abordée aujourd’hui. Elle reste pourtant d’actualité dans un monde qui, au lieu d’assister à la mort annoncée des idéologies, se caractérise par leur foisonnement. Située au carrefour de plusieurs disciplines, cette question constitue un levier heuristique inépuisable si l’on admet qu’une idéologie ne s’explique jamais par les seuls services qu’elle est censée rendre à un secteur de la société. Si l’on dépasse cette vision fonctionnaliste, la question des conditions de naissance, du régime de croyance et du type de vérité des idéologies insiste et résiste.

    L’objectif de ce séminaire est de revisiter cette question abyssale en suivant un fil conducteur précis : son traitement par Sartre, dont on ignore souvent qu’il l’a affrontée à plusieurs reprises dans son parcours intellectuel, en lui réservant un sort chaque fois différent. Les multiples tentatives de Sartre, consignées dans des textes peu lus et, pour une part, publiés à titre posthume, constituent un véritable atelier de pensée, qui a été le théâtre d’une radicalisation tendancielle de son option matérialiste initiale, mais sans que Sartre se soit jamais arrêté à une doctrine. Sartre n’a jamais sacrifié à l’une ou l’autre des simplifications classiques (fonctionnalisme ou causalisme), pas plus qu’il n’a défini l’idéologie par la concordance d’une pensée avec des intérêts de classe. Son matérialisme est à la fois plus subtil et plus radical, car il enchâsse l’idéologie au cœur des rapports personnels avec la matière, ce qui en fait l’expression d’une aliénation (puisque la matière impose son inertie) mais aussi de la liberté (puisque nous entretenons un rapport actif à la matière). Il est aussi plus inquiet, Sartre n’ayant jamais admis le rabattement des valeurs sur de simples faits sociaux. Il ne perd pas de vue qu’il cherche une origine pratique à un régime de normes idéales, de sorte qu’il lui faut interroger le mode d’affirmation de ces idéalités qui restent irréductibles aux conditions matérielles de leur émergence.

    Outre le fait que cette problématique permet de dévoiler un pan ignoré de la pensée de Sartre, elle se situe au carrefour des travaux menés par l’ITEM et par le CIEPFC. Une partie des textes de Sartre sur l’idéologie restant à l’état de manuscrit, le séminaire sera l’occasion d’établir ces textes, de les porter pour la première fois à la connaissance du public, de fixer leur statut dans la genèse de l’œuvre et de réfléchir à la spécificité du traitement qu’il convient de réserver à des écrits non publiés par leur auteur. Cette approche génétique, axée sur les manuscrits, se doublera d’une seconde approche qui situera Sartre dans l’évolution de la pensée française contemporaine, sa réflexion sur les idéologies étant inséparable d’un dialogue constant avec des auteurs français marquants, d’Alain à Lévi-Strauss, et avec des courants de pensée dont l’audience a été déterminante en France au XXe siècle, parmi lesquels la sociologie et le marxisme.

    III. Organisation des travaux

    L’organisation des travaux suivra une ligne à la fois textuelle et chronologique, en sept séances dont une journée d’étude. Elle est commandée par les tensions internes aux textes de Sartre, qui oscillent entre un matérialisme de plus en plus strict et la préservation, jamais reniée et parfois radicalisée, de la liberté au cœur de l’aliénation.

    Vendredi 21 octobre 2011, de 14h à 17h – « L’approche matérialiste des idéologies : dualisme ou monisme ? » – ENS, 45 rue d’Ulm, 5e arrt, salle Beckett

    Après une introduction générale sur la notion d’idéologie dans le marxisme, on cherchera dans la Légende de la vérité (1931), premier essai philosophique de Sartre, une alternative matérialiste au marxisme en vertu de laquelle l’idéologie naît comme un ensemble de pensées et de valeurs enveloppées par un métier, donc comme l’inévitable revers spirituel d’un geste matériel, sans dualisme entre infrastructure et superstructures.

    Vendredi 18 novembre 2011, de 14h à 17h – « Alain et Bergson versus Sartre et Foucault : l’aporie de l’origine » – ENS, 45 rue d’Ulm, 5e arrt, salle de séminaire au sous-sol Pasteur

    Tout en montrant en quoi la Légende de la vérité s’inspire d’Alain, source fondamentale et méconnue de Sartre, et plus largement du biologisme de la pensée française aux alentours de 1900, on creusera l’opposition entre des auteurs, tels qu’Alain et Bergson, qui assignent des règles à la pensée, et des auteurs, tels que Sartre et Foucault, pour lesquels une authentique genéalogie de la pensée ne peut se donner aucun point fixe, ni de départ ni d’arrivée.

    Vendredi 16 décembre 2011, de 14h à 17h – « Contre le sociologisme : aliénation et liberté » – ENS, 45 rue d’Ulm, 5e arrt, salle de séminaire au sous-sol Pasteur

    A l’aide de la section de L’Être et le Néant (1943) sur « Mon prochain », qui dépeint l’homme aux prises avec une condition collective qui le dépasse, on verra comment Sartre, après avoir tout concédé à la sociologie, renverse l’aliénation en primat de la liberté, mais au risque d’un retournement supplémentaire : si les règles sociales sont une sédimentation de la liberté comme le montre Sartre, la liberté s’y aliène du fait d’activement les sous-tendre.

    Vendredi 20 janvier 2012, de 14h à 17h – « Retour au matérialisme : entre Braudel et Lévi-Strauss » – ENS, 45 rue d’Ulm, 5e arrt, salle des Actes

    La Critique de la raison dialectique (1960) développe des analyses inattendues de la naissance des idées. Parmi elles, une réinterprétation de Braudel sur la circulation de l’or espagnol pousse le matérialisme à ses dernières extrémités, tandis que, dans une première passe d’armes avec Lévi-Strauss, Sartre plaide le caractère second, ossifié et en extériorité, de la connaissance qu’une société prend d’elle-même, ce qui explique le passage de la praxis aux structures, retombées inertes du travail qu’un groupe opère sur soi.

    Vendredi 16 mars 2012, de 14h à 17h – « Confrontations avec le marxisme : la question de la conscience de classe » – ENS, 45 rue d’Ulm, 5e arrt, salle des Actes

    Si la Critique de la raison dialectique qualifie le marxisme d’horizon indépassable de notre temps, elle bataille en fait rudement contre lui, et notamment sur le thème de la formation de la conscience de classe dont Sartre donne, sur l’exemple de l’anarcho-syndicalisme du XIXe siècle, une analyse implacablement matérialiste qui discerne une irréductible mystification à la source de toute construction éthique, dont l’éthique ouvrière du travail.

    Vendredi 4 mai 2012, de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h – Journée d’étude sur : « Idéologie, morale et histoire dans le manuscrit Cornell » – ITEM, 59/61 rue Pouchet, 17e arrt, salle 124

    En 1964-1965, Sartre rédige plus de 400 feuillets sur les relations entre morale et histoire pour des conférences à donner à l’Université de Cornell. Ces esquisses, restées largement inédites, exacerbent la tension interne à la réflexion de Sartre en plaçant plus que jamais les idéologies au niveau des infrastructures, dans la veine de la Légende de la vérité et de la Critique, mais en radicalisant aussi l’investissement de la liberté dans les valeurs, renouant ainsi avec L’Être et le Néant pour tenter une synthèse entre l’éthique kantienne et le positivisme sociologique.

    Journée d’étude avec des membres de l’équipe Sartre de l’ITEM ainsi que (sous réserve) : Emmanuel Barot, Didier Eribon, Jean-Michel Salanskis, Juliette Simont, Frédéric Worms.

    Vendredi 1er juin 2012, de 14h à 17h – « Le paradoxe éthique : Bourdieu avec Kant » – ENS, 45 rue d’Ulm, 5e arrt, salle Histoire

    Une section inédite du manuscrit « Cornell » offre l’opportunité de plonger au cœur de ce que Sartre appelle le paradoxe éthique, qui est aussi le paradoxe des idéologies : les idéologies prennent racine dans des impératifs sociaux et matériels incorporés par l’individu, mais cette incorporation même en fait autant d’éthiques vécues comme des impératifs catégoriques, comme si Bourdieu rejoignait Kant.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Lun 24 Oct 2011 - 10:59

    UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE

    EA 3562 PHILOSOPHIES CONTEMPORAINES/ EXeCO



    SÉMINAIRE FOUCAULT


    Animé par Jean-François Braunstein



    Programme 2011-2012



    Samedi 22 octobre 2011

    Didier Eribon (Université de Picardie - Jules Verne)

    Les maladies du pouvoir : épidémiologie des sociétés contemporaines



    Samedi 19 novembre 2011

    Daniel Defert

    Présentation de l’édition des Leçons sur la volonté de savoir



    Samedi 21 janvier 2012

    Daniele Lorenzini (Université Paris Est-Créteil/Università "La Sapienza" di Roma)

    Le rôle de la vérité dans la généalogie foucaldienne du sujet moderne



    Samedi 18 février 2012

    José-Luis Moreno-Pestaña (Université de Cadix)

    Sortir de la scolastique pour étudier la philosophie : le cas de Michel Foucault



    Samedi 17 mars 2012

    Luca Paltrinieri (Laboratoire Triangle-ENS Lyon)

    Volonté de savoir et volonté de vérité. A partir du Cours de 1970-1971



    Samedi 7 avril 2012

    Judith Revel (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

    Une histoire des « jeux de vérité ». Foucault et l'accusation de relativisme



    Samedi 19 mai 2012

    Bruno Karsenti (EHESS)

    Gouvernement et société chez Michel Foucault



    Les séances ont lieu de 10h30 à 12h30 à l’UFR de philosophie de la Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, escalier C, premier étage, salle Lalande.

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 6 Nov 2011 - 13:46

    Jeudi 10 novembre, 9h-17h30, Colloque International « Comment surmonter les crises du présent : quel avenir pour l’Europe ? » : Philosophie et sciences sociales autour de la pensée de Jürgen Habermas, organisé par PHILéPOL.
    Avec la participation de : Jürgen HABERMAS, Axel KAHN, Yves Charles ZARKA, Pascal PERRINEAU, Alain LAQUIÈZE, Jean-Marc FERRY, Gérard RAULET, Joseph COHEN, Isabel WEISS, Alice LE GOFF, Christian GODIN, Virginie MARIS, Fabienne BRUGÈRE, Marc GUÉRIN, Frédéric KECK, Pierre MATARASSO. — Jürgen Habermas y présentera une conférence sur "La crise de l’union européenne" dont les thèses seront ensuite discutées dans une table ronde à laquelle participeront : Pascal Perrineau (CEVIPOF, Sciences po.), Alain Laquièze (ICEE, Université Paris 3-Sorbonne nouvelle, Jean-Marc Ferry (Université Libre de Bruxelles, Gérard Raulet (Université de Paris Sorbonne) et Yves Charles Zarka (PHILéPOL, Université Paris Descartes). Interviendront également : Joseph Cohen, Isabel Weiss, Christian Godin, Alice Le Goff, Frédéric Keck, Virginie Maris, Fabienne Brugère, Marc Guérin, Pierre Matarasso.

    - Lieu : Université Paris Descartes, Salle du conseil, 12, rue de l’Ecole de Médecine 75006 Paris
    - Inscription (vivement recommandée) : philosophie.epistemologie@​gmail.com
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Invité le Sam 12 Nov 2011 - 0:29



    COLLOQUE INTERNATIONAL -
    LA NOTION DE CULTURE EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - UN DIALOGUE AVEC MARSHALL SAHLINS

    Présentation


    Se référer à la culture pour comprendre les comportements humains est à la fois inévitable et insatisfaisant. Peut-on concevoir une étude en sciences sociales qui ne prendrait en compte ni le langage, ni la religion, ni l’esthétique, ni les valeurs, ni les formes symboliques en général ? D’un autre côté, rendre raison des comportements des individus par leur culture conduit à une impasse : on sait bien que les individus ne sont jamais soumis à une culture, qu’ils adoptent des stratégies culturelles et qu’ils peuvent en changer. Loin d’être les produits d’une culture, les acteurs font les signes et les symboles, ils les inventent et les manipulent. Pourtant, même si la culture n’est nullement une « cage » symbolique, force est de constater que les critiques fonctionnalistes, structuralistes, marxistes, utilitaristes et plus récemment postmodernes et cognitivistes du culturalisme ne sont jamais venues à bout de la notion de culture elle-même. En quoi est-elle toujours utile à nos disciplines ? Quelles sont ses limites heuristiques ? Comment contrôler la pertinence de la référence à la culture dans nos recherches ? Quels sont nos usages de cette notion en linguistique, en sociologie, en démographie, en philosophie, en sciences de l’éducation et en anthropologie ?


    Dans cette perspective, l’œuvre de Marshall Sahlins, l’un des plus grands anthropologues contemporains, nous est particulièrement utile. Son influence excède les limites d’un seul champ disciplinaire : elle touche à l’histoire, à la philosophie, aux sciences économiques, à l’interface entre biologie et sciences humaines. Il ne s’agira pas dans ce colloque de faire une exégèse de son œuvre, mais de présenter la façon dont nous utilisons la notion de culture dans nos recherches en sciences humaines et sciences sociales, sachant qu’elle est au cœur de l’œuvre Marshall Sahlins comme cela apparaît, par exemple, dans son ouvrage intitulé Au coeur des sociétés. Raison utilitaire et raison culturelle (1980).


    La veille de la cérémonie du Doctorat Honoris Causa qui lui sera remis en Sorbonne mardi 15 novembre, les participants à ce colloque
    international proposent donc un dialogue avec Marshall Sahlins sur l’utilité et la pertinence de la notion de culture en sciences humaines et sociales.


    Coordinateur scientifique : Erwan Dianteill, professeur d’anthropologie, erwan.dianteill@parisdescartes.fr


    Contact organisation : Rachida Douadi, rachida.douadi@parisdescartes.fr


    Programme


    9h00 - Ouverture du colloque par Erwan Dianteill : « La culture comme idée régulatrice des sciences humaines et sociales »



    9h30h-11h15 Première session : du Pacifique à l’Atlantique


    Présidence : Francis Affergan, Université Paris Descartes


    • Carmen Bernand, Université Paris Ouest Nanterre : « Supplément au voyage de Marshall Sahlins : mythes et histoire(s) dans le Pacifique ibérique (XVIe siècle) »
    • François-René Picon, Université Paris Descartes : « Une péninsule dans l’histoire. La société wayu (Guajiros) de Colombie et du Venezuela. Essai sur des questions caraïbes à la lumière océanienne. Ethnogénèse, structure et événement, culture dans la pratique, ou autres... »
    • Thomas Fillitz, Université de Vienne : « La culture ? Les espaces hétérogènes de la modernité dans les États africains contemporains »


    Pause


    11h30-12h45 Deuxième session : de la pertinence de la notion de culture en anthropologie, en sociologie et en linguistique


    Présidence : Olivier Martin, Université Paris Descartes


    • Jean-Paul Colleyn, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales : « Chassez-la par la porte, elle rentrera par la fenêtre : l’anthropologie contemporaine et la notion de culture »
    • Eric Letonturier, Université Paris Descartes : « La culture militaire contre la nature humaine ? Une approche sociologique »
    • Patricia Von Münchow, Université Paris Descartes : « La notion de culture discursive : une comparaison des guides parentaux en France et en Allemagne »


    12h45- 14h15 Déjeuner


    14h15-15h45 Troisième session : de la culture comme concept philosophique et épistémologique


    Présidence : Bertrand During, Université Paris Descartes


    • Alain Pierrot, Université Paris Descartes : « Culture ‘profonde’ ou culture de ‘surface’ ? ou l’arrière-plan culturel de la scène multiculturelle »
    • Pierre-Henri Castel, CNRS / Université Paris Descartes : « De quelques conséquences déstabilisantes pour les Français de l’ouvrage La nature humaine : une illusion occidentale de Marshall Sahlins »
    • Yves Chevallard, Université d’Aix Marseille : « Culture, didactique et anthropologie »


    Pause


    16h-17h15 Quatrième session : culture, migration et développement
    Présidence : Michela Marzano, Université Paris Descartes



    • Denys Cuche, Université Paris Descartes : "La découverte de l’Amérique par les turcos ou le dilemme des immigrants palestiniens du Pérou entre culture quechua et culture créole"
    • Yves Charbit et Véronique Petit, Université Paris Descartes : « Culture et rationalité comme éléments d’une démographie compréhensive »
    • Sylvie Pflieger, Université Paris Descartes : « La culture, fondement d’un développement soutenable ? »

    17h30 – Cérémonie de remise des insignes de Chevalier des Arts et Lettres à Marshall Sahlins par Philippe Descola, professeur au Collège de France


    18 h 30 – Réception / cocktail : 45, rue des Saints-Pères, 75006, (Petit Hall)


    Lieu


    Paris (75006) (12, rue de l’École de Médecine (Grand amphithéâtre de l’université Paris Descartes)


    Date


    lundi 14 novembre 2011

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Dim 13 Nov 2011 - 20:29

    Les 18 et 19 novembre 2011, 10h-19h, Salle Dussane, 45 rue d’Ulm 75005 Paris Colloque International organisé par Danielle Cohen-Levinas et Alexander Schnell, Les Archives Husserl de Paris, l’Université Paris IV Sorbonne Collège, et le Collège des études juives et de philosophie contemporaine.

    Comité scientifique :

    Jean-François Courtine (Paris IV Sorbonne), Jean-Luc Marion (Paris IV Sorbonne), Jocelyn Benoist (Paris I Sorbonne et Archives Husserl), Rudolf Bernet (Archives Husserl de Louvain).

    Argumentaire

    L’année 1961 constitue un tournant important dans la philosophie française. Elle est marquée par la disparition de Maurice Merleau-Ponty, et par la parution de Totalité et infini d’Emmanuel Levinas, véritable pavé dans la mare des recherches phénoménologiques post-husserliennes et post-heideggeriennes. Si les grands travaux sur Levinas, ayant fait date, se sont principalement focalisés sur Autrement qu’être ou au-delà de l’essence (paru en 1974), il est opportun de profiter des cinquante ans de sa parution pour ne pas simplement « commémorer » cet événement, mais aussi – et surtout – pour attirer une nouvelle fois, après « Violence et métaphysique » de Derrida, le regard analytique et critique sur ce premier chef d’œuvre de Levinas. Au terme de ce demi-siècle, qui fut témoin d’une réception de plus en plus diversifiée, au-delà des limites de la philosophie académique, et au-delà aussi de la seule sphère francophone, il s’agit de replacer cet ouvrage dans son contexte, dans ses sources phénoménologiques. Aussi ce colloque rassemblera-t-il à Paris des chercheurs nationaux et internationaux qui sont ou bien des spécialistes de la phénoménologie ou bien se sont inspirés des mêmes sources – phénoménologiques ou non phénoménologiques – que Levinas. Il s’agira à la fois de revenir sur les contributions fondamentales de cet ouvrage difficile à la philosophie française de la seconde moitié du vingtième siècle et d’inscrire ces contributions dans le débat contemporain, qu’il soit phénoménologique ou extra-phénoménologique.


    Avec :Jean-François Courtine (Paris IV Sorbonne), Jean-Luc Marion (Paris IV Sorbonne), Jocelyn Benoist (Paris I et Archives Husserl de Paris), Danielle Cohen-Levinas (Paris IV Sorbonne, Archives Husserl), Alexandre Schnell (Paris IV Sorbonne), David Brezis (Archives Husserl de Paris), Lazlo Tengelyi (Université de Wuppertal), Yasuhiko Murakami (Université d’Osaka), Mary Beth Mader (University of Memphis), Guy Petitdemange (Les archives de Philosophie), François-David Sebbah (Université de Compiègne), Raoul Moati (Université Paris I Sorbonne).

    Programme

    Vendredi 18 novembre :

    10h : Jean-Luc Marion, Ouverture

    10h15 : Jean-François Courtine : Le matérialisme d’Emmanuel Levinas

    11h15 : Alexander Schnell : Levinas phénoménologue transcendantal

    14h30 : Lazlo Tengelyi : Le langage ontologique de Totalité et infini

    15h30 : Jocelyn Benoist : Apologie de la métaphysique

    16h30 : Danielle Cohen-Levinas : Eros, transcendance et fécondité

    17h30 : Débat

    Samedi 19 novembre :

    10h : Mary Beth Mader : Métaphysique et génération

    11h : David Brezis : Temps intérieur et vie en sursis

    14h30 : Yasuhiko Murakami : Le fantôme et les femmes. Levinas et les soins palliatifs

    15h30 : Raoul Moati : L’infinité de la fécondité

    16h30 : François-David Sebbah : Ambiguïtés d’Eros

    17h30 : Guy Petitdemange : Titre à préciser

    18h30 : Débat

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Sam 19 Nov 2011 - 18:30

    Espaces Marx



    Le retour de Marx et théories critiques



    Rencontre avec

    Isabelle Garo*

    autour de son ouvrage



    FOUCAULT, DELEUZE, ALTHUSSER & MARX

    LA POLITIQUE DANS LA PHILOSOPHIE**




    Jeudi 1er Décembre

    de 19 h à 21h

    Salle des conférences
    6 avenue Mathurin Moreau
    Métro Colonel Fabien





    -------------------------------------------------------------------------------
    *Isabelle Garo est agrégée de philosophie. Auteure de Marx, une critique de la philosophie (Seuil, 2000), elle anime le Séminaire Marx au XXIe siècle de la Sorbonne et collabore à la revue Contretemps.
    Elle préside la grande édition des œuvres de Marx et d’Engels (GEME) et a écrit L’idéologie ou la pensée embarquée (La Fabrique, 2009).

    **Démopolis, 2011

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Lun 21 Nov 2011 - 11:55

    Séminaire « Histoire, politique et événement dans la pensée française (1945-1970) »
    Lectures philosophiques


    Mardi, 17h à 20h, salle INFO 5, Immeuble Rataud




    Sous la responsabilité de :

    Judith Revel, maître de conférences à l’université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne &

    Perrine Simon-Nahum, directrice de recherches au CNRS

    .

    Séance 1 : mardi 22 novembre. Introduction.

    Séance 2 : mardi 6 décembre. La sortie de la guerre. Sartre : intellectuels, engagement et responsabilité

    Lectures : Sartre, Cahiers de la drôle de guerre (extraits) ; Sartre, « La responsabilité de l’écrivain », UNESCO, nov 1946.

    Séance 3 : mardi 3 janvier. Après 1945. Merleau-Ponty : quel champ pour l’action politique ?

    Lectures : Merleau-Ponty, « La guerre a eu lieu » ; Merleau-Ponty, Humanisme et Terreur.

    Séance 4 : mardi 17 janvier. La scène internationale. Aron : une nouvelle économie des rapports de pouvoir.

    Lectures : Aron, L’homme contre les tyrans (extraits), Le grand schisme (extraits)

    Séance 5 : mardi 24 janvier. La rupture Sartre/Merleau-Ponty

    Lectures : Merlau-Ponty, Parcours II.

    Séance 6 : mardi 7 février. Communisme et histoire. Sartre : Les communistes et la paix.

    Lectures : Sartre, « Les communistes et la paix », Merleau-Ponty, Les Aventures de la dialectique (extraits)

    Séance 7 : mardi 21 février. La critique aronienne de la pensée de l’histoire.

    Lectures : Aron, « Les Mésaventures de la dialectique », « Le fanatisme, la prudence et la foi » , Aron, L’Opium des intellectuels

    Séance 8 : date à déterminer. Critiques de l’Etat. Lefort et le projet de « Socialisme ou Barbarie ».

    Lectures : Lefort, Textes choisis dans le Temps présent, Belin, 2007.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Ven 6 Juil 2012 - 0:21

    Mon professeur de philosophie m'a dit qu'il pourrait être très intéressant pour moi d'aller voir des conférences de philosophie (au Collège de France par exemple), ou d'aller voir des cours à l'ENS... Si vous connaissez des endroits où régulièrement il y en a, n'hésitez pas à me faire signe

    J'aimerais vraiment connaître des endroits où il y a des conférences ouvertes au public (pas un café philo hein), sur la philosophie, sur l'histoire, sur la littérature. Mais je ne sais pas vraiment ni ou ni comment cela se passe !

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Ven 6 Juil 2012 - 1:11

    Il faut regarder les sites des différentes universités parisiennes, de l'ENS, de l'EHESS et du Collège de France pour voir les différents événements et plannings entre cours, séminaires et colloques. Il faut aussi noter que tout n'est pas accessible à tout le monde, il faut vérifier à chaque fois. Mais en général les étudiants peuvent assister à pas mal de choses.
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4111
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Euterpe le Ven 6 Juil 2012 - 11:59

    Aristippe de cyrène a écrit:J'aimerais vraiment connaître des endroits où il y a des conférences ouvertes au public (pas un café philo hein), sur la philosophie, sur l'histoire, sur la littérature. Mais je ne sais pas vraiment ni ou ni comment cela se passe !
    Consultez régulièrement ce site : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Ven 6 Juil 2012 - 14:25

    Merci à vous deux pour ces conseils et pour le lien ! De plus l'ENS et le Collège de France sont très proches de Fénelon, je pourrais donc y aller aisément


    Dernière édition par Aristippe de cyrène le Ven 6 Juil 2012 - 14:49, édité 1 fois
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4111
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Euterpe le Ven 6 Juil 2012 - 14:44

    Ce qui m'inquiète, c'est que vous serez encore plus près de Roger La Grenouille et du Théâtre Chochotte. Saurez-vous résister à la tentation ? Si tel n'est pas le cas, ne cédez qu'en vous procurant et en conservant sous le bras le Traité de l'éducation des filles de Fénelon. Ça vous fera une bonne couverture. ;)
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Ven 6 Juil 2012 - 15:10

    En effet... La tentation est forte !
    J'imagine que j'aurai assez de temps pour m'éviter un choix difficile entre les deux ! Boit-on du bon vin à Roger La Grenouille ? :D


    P.S : dans le lien que vous m'avez donné, y a-t-il un moyen de filtrer les évènements en ne prenant en compte que ceux en île de France ?
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Ven 6 Juil 2012 - 16:38

    Mais n'oublions pas non plus la Chaumière à musique et la librairie Vrin !

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Ven 6 Juil 2012 - 16:49

    On se croisera peut-être alors.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Ven 6 Juil 2012 - 17:19

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On se croisera peut-être alors.
    Ah oui ? Ce serait super ! Rejoignons-nous au théâtre Chochotte [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Plus sérieusement, où allez-vous souvent ?

    Silentio

    Messages : 2475
    Date d'inscription : 30/01/2011
    Age : 29
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Silentio le Ven 6 Juil 2012 - 17:21

    Nulle part, je serai peut-être à la Sorbonne à la rentrée.
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Ven 6 Juil 2012 - 17:50

    En effet, c'est juste à côté ! Peut-être se croisera-t-on au jardin du Luxembourg :D
    avatar
    Euterpe

    Messages : 4111
    Date d'inscription : 29/01/2011
    Age : 46

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Euterpe le Ven 6 Juil 2012 - 19:10

    Quoi, vous allez faire du poney avec Silentio ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Ven 6 Juil 2012 - 19:38

    Non voyons ! Du cheval, tout de même... Maintenant, reste à voir l'ambiance :

    Spoiler:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Ou...


    Spoiler:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 282
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Intemporelle le Dim 6 Jan 2013 - 8:18

    Ce Mardi 8 janvier à 18h il y a une conférence au lycée Henri IV en salles de conférences sur Descartes et les limites de la métaphysique, par Denis Kambouchner, spécialiste de Descartes. Si certains veulent y participer, je vous conseille de venir tôt, la métaphysique étant au programme d'écrit de l'ENS Ulm et de celle de Lyon, il risque d'y avoir affluence de khâgneux. :roll:
    Je ne sais pas encore si j'y vais.

    Il y a une autre conférence le 31 janvier à 18h30, avec Etienne Balibar en salles de conférences toujours, sur Le renouveau de l'anthropologie philosophique. Personnellement, j'ai été à deux conférences de lui, et je les ai trouvées toutes deux très décevantes, mais s'il y en a qui l'apprécient, voilà les détails :

    Spoiler:
    BALIBAR Étienne
    Renouveau de l’anthropologie philosophique ?
    31 janvier

    Jeu 31 jan (18h30-20h30)
    Salle des Conférences, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

    Conférence organisée dans le cadre de la convention avec le Lycée Henri IV.

    Dans la « Sixième thèse sur Feuerbach », Marx écrivait : « Mais l’essence humaine n’est pas une abstraction logée à l’intérieur de l’individu singulier. Dans sa réalité effective, c’est l’ensemble des rapports sociaux. » Cet énoncé a donné lieu à bien des controverses, en particulier celles qui, dans les années 60, ont imbriqué le jugement sur la possibilité de l’anthropologie philosophique avec la prise de parti dans la « querelle de l’humanisme ». Plus récemment une autre possibilité a semblé s’esquisser, croisant les leçons de Marx avec celles de Spinoza : non pas tant l’ouverture d’une critique des métaphysiques de la nature humaine que celle d’une « ontologie de la relation » fondée sur l’idée de transindividualité du sujet. Or il semble qu’une nouvelle possibilité soit en train de surgir : elle confronte, au point de vue de leur généalogie et de leurs intentions, trois types de discours, qu’on pourrait appeler des anthropologies « de la nature » (innée ou acquise), de la « condition » (Pascal, mais aussi Arendt), « de la relation » (comme « relation entre » aussi bien que « relation à »). Cette possibilité surgit au croisement de plusieurs enquêtes : (1) un bilan des sources de « l’antihumanisme théorique », qui oblige à questionner son équivalence avec une critique de l’anthropologie en général ; (2) une critique de l’autonomie de « l’humain » qui n’invoque plus sa fondation théologique mais la relativité de l’opposition de l’humanité et de l’animalité ; (3) un concept de la politique pour qui les possibilités de subjectivation ne renvoient pas seulement à des antithèses de domination et d’émancipation, ou de pouvoir et de résistance, mais aux contradictions que le phénomène « quasi-transcendantal » des différences anthropologiques installe dans l’énonciation de l’universalité. La conférence tentera un diagnostic de cette conjoncture et une illustration des possibilités qu’elle ouvre pour renouveler notre usage des questions venues de Marx.

    Étienne Balibar, professeur émérite (philosophie politique et morale) à l’Université de Paris Ouest Nanterre. Dernier ouvrage paru : Citoyen Sujet et autres essais d’anthropologie philosophique (Presses Universitaires de France, 2011).

    Discutant :
    Mathieu Potte-Bonneville, maître de Conférences à l'ENS-Lyon, président de l'assemblée collégiale du Collège international de philosophie.

    Louis le Grand organise aussi régulièrement des conférences, je vous tiendrais au courant, parce que le site du lycée est affreusement mal tenu, du coup les conférences ne sont remplies que d'étudiants et d'universitaires du quartier latin qui ont vu les affiches...
    Autant à Louis le Grand qu'à Henri IV, les conférences sont ouvertes à tous, cependant, je vous conseille de venir toujours au moins une demi-heure à l'avance. La qualité varie en fonction des intervenants, forcément.

    Si certains sont intéressés par les conférences qui concernent l'histoire ou la littérature, je peux aussi indiquer les dates, même si elles sont moins nombreuses que celles concernant la philo.


    Dernière édition par Intemporelle le Dim 6 Jan 2013 - 8:33, édité 2 fois
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Dim 6 Jan 2013 - 8:29

    Merci beaucoup pour cette information !

    Je voudrais bien venir, d'autant plus que le sujet me passionne vraiment ! Malheureusement, j'ai portugais jusqu'à 18h30 :boche:
    J'imagine que ce n'est pas une conférence filmée... ?
    avatar
    Intemporelle

    Messages : 282
    Date d'inscription : 02/08/2012
    Age : 25
    Localisation : Paris

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Intemporelle le Dim 6 Jan 2013 - 8:34

    Non malheureusement. Si j'y vais je pourrais toujours vous passer mes notes, mais ce n'est pas vraiment la même chose...
    avatar
    Desassocega

    Messages : 2815
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Desassocega le Dim 6 Jan 2013 - 9:15

    En effet, mais ce serait toujours ça ! Merci beaucoup !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les rendez-vous philosophiques.

    Message  Invité le Lun 10 Juin 2013 - 4:14


    11 juin 2013, Journée d'étude Raymond Aron Démocratie : histoire, combats, critiques, organisée par le CESPRA et la Société des Amis de Raymond Aron,
    EHESS, Amphithéâtre François-Furet, 105 Bd Raspail, 75006 Paris


    Programme

    9h00 – Ouverture de la journée d’études par Olivier Remaud, maître de conférences à l’EHESS, directeur du CESPRA.

    9h15 – Présentation de la journée d’études par Sylvie Mesure, directrice de recherche au CNRS (GEMASS), et Perrine Simon-Nahum, directrice de recherche au CNRS (CESPRA).
    9h30-11h – 1ère table ronde : Raymond Aron avant Démocratie et totalitarisme

    Président de séance : Olivier Remaud (EHESS- CESPRA)

    Vincent Duclert, inspecteur général de l’Education nationale, membre du CESPRA : Les démocraties face à « l'ère des tyrannies » : d'Elie Halévy à Raymond Aron.
    Danilo Scholz, assistant de l’enseignement supérieur (EHESS) : Aron, Kojève et le problème de l’idéologie dans les années 1930.
    Marc Olivier Baruch, directeur d’études à l’EHESS (CRH) : Vichy, légal et légitime, illégal et illégitime ?

    11h – Pause café (salle 2)
    11h15-13h – 2e table ronde : Démocratie et société post-industrielle

    Président de séance : Jean-Claude Casanova (FNSP), président de la Société des Amis de R. Aron

    Sylvie Mesure (CNRS/GEMASS) : La lecture de Marx par Raymond Aron.
    Perrine Simon-Nahum (CNRS/CESPRA) : Les régimes politiques à l’épreuve d’une pensée de l’histoire: la trilogie des années 1960.
    Daniel Cohen, professeur à l’Ecole Normale Supérieure : Leçons sur la société post-industrielle.

    Pause déjeuner
    15h-16h30 – 3e table ronde : La démocratie, ses démons et ses ennemis

    Présidente de séance : Judith Revel, maître de conférences à l’université Paris 1 (PHICO)

    Jean-Claude Monod, chargé de recherches au CNRS (Pays germaniques/Archives Husserl) : Démocratie, charisme et représentation.
    Marc Crépon, directeur de recherche au CNRS (ENS) : Démocratie et démophobie : le peuple ennemi de la démocratie ?

    16h30-18h – Dialogues en guise de conclusion

    Présidente de séance : Judith Revel, maître de conférences à l’université Paris 1 (PHICO)

    La démocratie vue de l'étranger – Dialogue Pierre Hassner, chercheur associé au CERI (Sciences Po) – Camille Grand, directeur de la Fondation pour la Recherche stratégique.
    Fragilités démocratiques : dialogue Dominique Schnapper, directrice d’études à l’EHESS (CESPRA) – Pierre Manent, directeur d’études à l’EHESS (CESPRA).

    18h – Pot de l’amitié (salle 2)

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû 2017 - 13:21